Les étapes du business plan en création d'entreprise

Mis à jour le 18/06/2020

Difficile exercice qu’est la rédaction du business plan ! Lorsqu’il est complet, il devient un véritable plan de route. Il aide à la prise de décisions. Il permet aussi de séduire les partenaires financiers. Pour un business plan réussi, suivez le guide !


Qu'est-ce que le business plan ?

Le business plan, aussi appelé business model, est un plan d'affaires complet et exhaustif qui synthétise tous les éléments inhérents à un projet de création d'entreprise. Depuis les moyens, jusqu'aux besoins, et en passant par la philosophie de l'entreprise, le business plan définit toute la genèse du projet et doit bien sûr en démontrer sa viabilité.

Pour être sûr de bénéficier d'un bon business plan, n'hésitez pas à vous faire aider d'un spécialiste comme un expert-comptable par exemple. En effet, rédiger un business plan pour un non initié peut s'avérer périlleux.

Note : le business plan s'adresse aussi bien aux projets de création d'entreprise que de reprise d'entreprise.

Comment faire un business plan ? (que comporte-t-il?)

Le business plan comporte évidemment tout un volet financier sur les besoins nécessaires au développement du projet et sur les ressources déjà mises en place. Mais ce n'est pas tout car il doit aussi définir la stratégie de production et de vente, ainsi que les objectifs moyen et long termes.

Le business plan doit comprendre :

  • Une synthèse du projet : en quelques lignes, sans entrer dans les détails mais en étant pourtant très clair, cette page doit permettre aux personnes sollicitées de savoir assez rapidement si elles sont intéressées par le projet. Il va de soi que le contenu doit être accrocheur, sans être non plus totalement irréaliste.
  • L'identité de l'entreprise : statut juridique, composition, siège social, lieu de production, toutes les informations visant à informer sur l'entreprise doivent y figurer.
  • L'objet de l'entreprise : que vend la société ? Comment produit-elle ? Quelles sont les compétences qui permettent d'assurer la qualité des produits ou services proposés ?
  • La stratégie commerciale : c'est le modèle économique qui va être appliqué :les techniques de prospection des clients potentiels, la relation clients, la fidélisation sont des points de première importance. La stratégie marketing doit être soigneusement détaillée et répondre à la question : « quels sont nos futurs clients? » ?
  • L'analyse du marché : quels sont les facteurs clés de la concurrence ? Quel plan d'action pour les contrer ?
  • Un plan financier : de quoi l'entreprise a-t-elle besoin pour démarrer ? Et quelles sont les ressources qu'elle possède déjà ?
  • Un plan de trésorerie : quel sera le flux de trésorerie envisagé ? Les projections doivent être raisonnables et justifiées.
  • Un prévisionnel financier (ou bilan prévisionnel) : il s'agit du document préféré du banquier. Celui ci doit démontrer la viabilité du projet en indiquant notamment le seuil de rentabilité de l'entreprise.

Pour réaliser un business plan, toute la partie financière doit être rigoureuse et étayée par des arguments économiques viables. Ce business plan est important même si l'on passe par de l'autofinancement.

A quoi sert le business plan ?

Le business plan représente l'une des formalités essentielles à la création d'entreprise  :

  • Pour définir le projet : ce document de première importance permet au créateur d'entreprise d'avoir une vue plus globale de son projet et de pouvoir prendre du recul afin de définir précisément les atouts et les défauts de la stratégie adoptée. En effet, lorsqu'un entrepreneur porte un projet de création d'entreprise, il finit par avoir la « tête dans le guidon », ce qui signifie qu'il est braqué sur ses idées et ses objectifs, passant parfois à côté de détails de plus ou moins grande importance. Le business plan aide à tout mettre plat, l'image d'une check list, et rend ainsi plus visibles tous les points qui méritent d'être retravaillés.
  • Pour attirer les partenaires internes : associés, employés et éventuellement mandataires doivent être conquis par le projet pour se lancer dedans et donner le meilleur d'eux-mêmes. Le business plan doit leur permettre de se projeter positivement dans cette aventure en toute connaissance de cause.
  • Pour convaincre les partenaires externes : qu'il s'agisse de demander un prêt financier à la banque, de réaliser des démarches en vue de lancer une levée de fonds, ou encore de convaincre les agences spécialisées dans l'aide à la création d'entreprise, le business plan est le moteur de l'argumentaire entrepreneurial. Un investisseur n'accorde pas sa confiance sans un solide business model, tout comme les différents financeurs.

En bref, le business plan n'est pas un document optionnel. Il est indispensable au porteur de projet qui souhaite faire le point sur sa stratégie et/ou trouver des financements.

Première étape : la présentation du projet

Mettre à plat son idée de création d’entreprise, définir clairement son offre commerciale… Cette démarche aide l’entrepreneur à situer le projet. Dans quel secteur d’activité allez-vous évoluer ? Quelles sont vos expériences, vos passions ? Qui sont vos soutiens, associés et sponsors ?

Deuxième étape : l’étude de marché

L’ étude de marché répond à une série de questions clés. « Comment évolue mon secteur ? », « qui sont mes concurrents, comment fonctionnent-ils ? », « qui sont mes clients, quelles sont leurs habitudes de consommation ? … ». Elle est aussi l’occasion de rencontrer vos fournisseurs et prescripteurs.

Troisième étape : le bilan

Un point s’impose. Quelles sont vos forces et vos faiblesses ? Quelles sont les opportunités et les menaces détectées dans votre secteur d’activité ?

Quatrième étape : la stratégie commerciale

À vous de jouer ! Avec toutes les informations récoltées lors de l’étude de marché, vous êtes en mesure de mettre au point votre stratégie. À vous de définir :

  • Votre cible et votre positionnement (haut de gamme, entrée de gamme…)
  • Vos avantages concurrentiels (les petits plus qui déclencheront l’achat)
  • Votre offre commerciale
  • Votre stratégie de prix
  • Votre stratégie de communication
  • Votre stratégie de distribution

Cinquième étape : les moyens utilisés

Il est temps de lister, puis de chiffrer les moyens matériels et humains indispensables au déploiement de votre stratégie.

Sixième étape : les prévisions financières

Le plan de financement initial décrit l’ensemble de vos besoins au démarrage et des ressources sollicitées. Il montre le coût du projet.

Le compte de résultat prévisionnel évalue votre chiffre d’affaires ainsi que les dépenses relatives à votre activité. Il est établi annuellement, sur 3 ans.

Certaines questions clés sont à valider de toute urgence ! « Quel est le chiffre d’affaires minimum à réaliser pour couvrir mes dépenses puis me rémunérer ? » « L’objectif est-il réaliste ? Par quels moyens vais-je l’atteindre ? »

Le compte de trésorerie liste vos dépenses mensuelles. Il est établi sur 12 à 18 mois. Il valide le besoin en trésorerie au démarrage ainsi que le besoin en fonds de roulement.

Des éléments secondaires s’ajoutent, comme le tableau de l’emprunt et des amortissements, le calcul des coûts de revient et du taux de marge.

Dernière étape : les éléments juridiques

L’occasion de mettre à plat les rôles de chacun. Indiquez le nom des représentants légaux, la répartition des parts. Précisez le statut juridique  (SAS, SARL, EURL, SASU, etc...) et la fiscalité que vous donnerez à votre entreprise.

Toutes ces étapes sont essentielles pour élaborer votre futur business plan et avoir une idée concrète des points positifs et points faibles de votre future entreprise.

Avec toutes ces informations ordonnées, il n’y a plus qu’une question à se poser : « suis-je prêt à me lancer ? ».

Après le Business Plan ?

Une fois votre Business Plan établi, votre projet devient de plus en plus concret. Vous avez une visibilité sur la faisabilité de votre entreprise. Vous pouvez-vous lancer, si vous êtes prêt dans la création administrative de votre entreprise. L’aspect administratif peut parfois en décourager certains, cela dépendra également du statut juridique que vous aurez choisi. Quoi qu’il en soit, aujourd’hui il existe de plus en plus de solution d’accompagnement pour créer votre entreprise.

Par exemple, une solution 100% gratuite et en ligne : L-Expert-comptable.com. En effet, notre équipe d’experts s’occupe de toutes les démarches de votre création d'entreprise en ligne. On vous aide à choisir le meilleur statut juridique pour votre projet, on rédige les statuts pour vous, l’annonce légales, le dossier juridique complet , la réception de votre Kbis, etc … en plus le conseil est illimité et évidemment gratuit. Commencer l’aventure entrepreneuriale sereinement et en gagnant un temps fou, ça ne se refuse pas, surtout si c'est gratuit ! N'hésitez pas à nous contacter.

Confiez-nous votre création d’entreprise  Rédaction du dossier de création & démarches, on s’occupe de tout !   Je me lance

à propos

Cet article a été rédigé par le cabinet d'expertise comptable en ligne L-Expert-comptable.com. Notre spécialité : aider les entrepreneurs à se lancer et leur épargner la corvée d'une comptabilité.

Nos petits plus : des outils innovants, des tarifs bienveillants, des sourires constamment.

En savoir +

Note moyenne pour cet article : (11 votes)
Donnez une note à cet article : 
Your rating: Aucun(e)
4.09091
Moyenne: 4.1 (11 votes)