Créer une entreprise de presse, lancer un journal ou un magazine

Mis à jour le 08/11/2017

Créer une entreprise de presse consiste à éditer en grand volume un journal ou un magazine de manière périodique, sur Internet ou en version papier. Si vous créez un journal ou un magazine, en ligne ou en version papier, gratuit ou payant, vous devrez établir une déclaration initiale de dépôt légal à la BNF ou à la DGMIC. Vous pouvez aussi demander le régime économique de presse auprès de la Commission Paritaire des Publications et Agences de Presse (CPPAP) pour obtenir la fiscalité des entreprises de presse. Si vous créez une entreprise de presse, un journal ou un magazine que vous souhaitez monétiser, vous devrez vous immatriculer à la Chambre de Commerce et d’Industrie.  

L’entreprise de presse : définition du secteur

On parle d’un journal lorsque le contenu suit l’actualité ou une actualité ciblée. On parle d’un magazine pour une presse qui aborde divers contenus (actualité, interviews, conseils...) autour d’une même thématique.

Le secteur de la presse a mauvaise presse ! Depuis plusieurs dizaines d’années, il subit la concurrence des contenus gratuits sur le Web et la défiance des publicitaires en pleine mutation. Créer une entreprise de presse, à savoir une entreprise qui édite un journal ou un magazine périodique autour d’une ligne éditoriale prédéfinie, nécessite de monter un modèle économique précis et solide pour dégager une rentabilité et durer.

Créer un journal

On parle d’un journal pour évoquer une presse destinée à suivre l’actualité. Celle-ci peut être l’actualité quotidienne, hebdomadaire... Mondiale, régionale, l’actualité d’une ville ou simplement l’actualité d’une entreprise ou d’un établissement (un journal scolaire, par exemple). Ce peut aussi être un journal d’actualités ciblées (uniquement l’actualité économique, par exemple ou un journal dédié à l’actualité d’un seul secteur d’activité...).

Créer un magazine

On parle d’un magazine pour évoquer une presse plus large : actualités, mais aussi conseils, astuces, interviews... autour d’une thématique ou d’un secteur d’activité (un magazine économique, un magazine équestre, par exemple) ou d’une cible de lecteurs (un magazine féminin).

Comment lancer une entreprise de presse : quelques pistes

Créer un magazine ou un journal gratuit ?

Créer un journal gratuit pour le lecteur (comme le quotidien 20 Minutes, par exemple) nécessite de mettre en place un modèle économique différent des modèles habituels, basés sur la vente directe auprès du lecteur. Aujourd’hui, il existe d’autres façons de monétiser un journal ou un magazine, notamment la vente d’espaces publicitaires. Pensez aussi à la monétisation d’une partie du journal seulement (par exemple, un journal en ligne qui demande un abonnement au lecteur à partir d’un certain volume de consultations ou uniquement pour la lecture d’articles spécifiques).

Créer un magazine ou un journal papier ?

Un magazine ou un journal papier nécessite sa distribution auprès des lecteurs. À ce sujet, sachez qu’il existe des coopératives à maillage national, chargées de toute la logistique et la distribution des magazines et des journaux dans les points presses français. Sur ce secteur, les intermédiaires et distributeurs finaux se rémunèrent par commission sur chaque exemplaire vendu.

Si vous diffusez votre journal ou votre magazine de manière locale ou hyper centralisée, vous pouvez rencontrer les distributeurs en direct ou gérer la distribution par vos propres moyens. Vous devrez, dans tous les cas, anticiper les coûts et les délais relatifs à ce service dans votre modèle économique.

Créer un journal ou un magazine en ligne ?

Créer un journal ou un magazine en ligne nécessite moins de coûts fixes liés à l’édition papier, mais il vous faudra jouer des coudes pour vous positionner sur les moteurs de recherche et vous différencier de la concurrence sur Internet, notamment si vous diffusez du contenu gratuit. Pensez à un budget dédié au marketing digital et au référencement sur le Web.

La réglementation d’une entreprise de presse, diffusion d’un journal ou magazine

L’entreprise de presse, qu’elle soit en version papier ou en ligne, est obligée de faire figurer certaines informations obligatoires sur sa page d’accueil ou de manière visible sur son site, comme le nom du directeur de la publication, du propriétaire du journal ou du magazine (personne physique ou morale), le nom du représentant légal, la forme juridique de l’entreprise...

Le dépôt légal pour la diffusion d’un journal ou d’un magazine

Le dirigeant doit effectuer une déclaration initiale de dépôt légal dès lors qu’il rend son journal ou son magazine à disposition du public :

- auprès de la BNF (Bibliothèque Nationale de France) pour une diffusion locale, à l’occasion de la première diffusion du journal ou du magazine. La déclaration s’accompagne du dépôt légal du premier numéro (un modèle déposé pour un tirage inférieur 300 exemplaire, dépôt en double pour un tirage supérieur à 300 exemplaires). Vous pouvez utiliser le téléservice de la BNF sur son site dédié : BNF/professionnel/dépôt légal

Un ISSN (code d’identification de la publication) est attribué gratuitement et sans formalité par la BNF suite au dépôt légal du premier numéro.

- auprès de la Direction Générale des Médias et des Industries Culturelles (DGMIC) pour une diffusion nationale, à l’occasion de l’édition des 3 premiers numéros (dépôt en 4 exemplaires) ou à chaque parution selon le type de publication. Pour en savoir plus, vous pouvez consulter le site du ministère de la Culture : culture et communication.gouv.fr

Le régime économique de presse

Pour bénéficier du régime économique de presse, ouvrant droit aux taux de TVA de la presse, aux subventions et avantages fiscaux pour les contributeurs à votre journal ou votre magazine, vous devrez formuler une demande écrite auprès de la Commission Paritaire des Publications et Agences de Presse (CPPAP).

Le régime économique de presse est une reconnaissance légale de votre contenu en tant que presse et il peut être attribué aux médias et magazines papier ou en ligne (régime « service de presse en ligne »).

Pour créer une presse jeunesse

Une réglementation spécifique encadre les entreprises qui diffusent des magazines ou des journaux à destination des mineurs (presse jeunesse). L’entreprise doit, entre autres, adresser une déclaration au garde des Sceaux avant chacune de ses publications. Pour en savoir plus sur les formalités liées à la presse jeunesse, vous pouvez consulter le site du ministère de la Justice : justice.gouv.fr/justice des mineurs

Quel statut juridique pour une entreprise de presse

Les statuts juridiques les plus fréquents dans la presse sont la SARL (société à responsabilité limitée) et la SAS (société par actions simplifiée). Si l'entreprise a peu d'associés, la SARL est privilégiée pour les statuts avantageux des gérants. Le statut TNS (travailleur non salarié) offre une meilleure rémunération que le statut de président de SAS (et moins d'avantages sociaux). Si l'entreprise a plusieurs associés et/ou prévoit d'en faire entrer de nouveaux à l'avenir, la SAS est privilégiée pour le pacte d'actionnaire à forte valeur juridique. Celui-ci permet d'inscrire le fonctionnement de l'entreprise, les devoirs de chacun envers les actionnaires et la direction, qui fait quoi, dans quelle mesure, où, comment, à quel moment, tout peut être prévu à l'avance et permet d'éviter nombre de conflits dans une entreprise à plusieurs têtes. 

Les formalités pour créer une entreprise de presse

Si vous monétisez votre magazine ou votre journal, en ligne ou en version papier, vous devez immatriculer votre activité en vous rendant au Centre de Formalité des Entreprises (CFE) de la Chambre de Commerce et d’Industrie. Le coût administratif lié à l’immatriculation de l’activité dépend du statut juridique (entreprise individuelle auto-entreprise, société) et peut monter jusqu’à environ 250 euros pour la création d’une société (EURL/SARL).

Au vu du coût et du nombre de personnes liés à la création d’un journal ou d’un magazine (notamment en version papier), le régime de l’auto-entrepreneur serait inopportun (impossibilité de déduire ses frais professionnels, pas de séparation des patrimoines personnel et professionnel).

Si vous créez une société pour monter votre journal ou votre magazine, pensez aux coûts liés aux formalités :

- de rédaction des statuts constitutifs si vous faites appel à un professionnel
- de publication d’un avis d’immatriculation dans un Journal d’Annonces légales (JAL)

Créer une entreprise de presse ou un magazine sans diplôme

C'est possible. La presse n'est pas une activité réglementée, il n'y a pas non plus besoin d'avoir une carte de presse pour créer un magazine en ligne ou papier. Si vous n'avez aucune expérience, une formation peut être utile pour faire vos armes avant de vous lancer dans une création d'entreprise. Renseignez-vous auprès de Pôle Emploi.

Créer un magazine ou une presse sans apport

C'est possible mais déconseillé. Créer une entreprise sans apport fait que votre société sera fragile dès sa naissance. Avec une trésorerie vide au départ, il vous faut un succès immédiat sans quoi vos comptes tomberont dans le rouge et votre société glissera vers la faillite. Une solution est de chercher un financement ailleurs mais comme l'adage le dit, on ne prête qu'aux riches, en l'occurrence les banques prêtent nettement plus aux entreprises avec un apport qu'aux entreprises sans apport. Néanmoins, avec un business model et un business plan bien construits, vous pouvez convaincre un banque ou un investisseur de vous prêter de l'argent pour démarrer votre entreprise de presse.

Donnez une note à cet article : 
Your rating: Aucun(e)
0
Pas encore de note.
Besoin d'un expert comptable ?
  • Votre entreprise est-elle déjà créée ?
  • Avez-vous déjà des salariés ?
  • Quel est votre secteur d'activité ?
  • Votre nom :
  • Votre téléphone :
  • test
D'autres sujets qui pourraient vous intéresser...
Livres blancs

Commentaires

Pas de commentaire pour cet article !

Besoin d'un expert comptable ?
  • Quel est votre secteur d'activité ?
  • Votre nom :
  • Votre téléphone :
  • Besoin d'un expert comptable ? Cliquez ici