EBITDA : définition, calcul et analyse

Mis à jour le 15/10/21

L'EBITDA est un indicateur financier américain. Son but est de mesurer la rentabilité brute du cycle d'exploitation de l'entreprise. Comment le calculer? Comment l'analyser? Quelle est la différence entre l'EBE et l'EBITDA? Pour en savoir plus, poursuivez la lecture!

Sommaire

L’EBITDA pour « Earnings Before Interest, Taxes, Depreciation and Amortization » est un solde de gestion utilisé en comptabilité américaine pour évaluer la rentabilité du seul cycle d’exploitation d’une entreprise, indépendamment de sa politique d’investissement ou de financement. En fait, l’EBITDA montre le cash-flow d’une entreprise. Son équivalent français est l’Excédent Brut d’Exploitation (EBE). Un EBITDA supérieur à 0 montre une chaîne de création de valeur rentable. À l’inverse, un EBITDA inférieur à zéro n’est pas apprécié des financeurs, car le ratio montre un cycle d’exploitation à perte. Deux formules calculent l'EBITDA:

EBITDA = Chiffre d’affaires annuel hors taxes — Achats et charges externes — Charges de personnel — Autres charges
EBITDA = Résultat net comptable + Charges financières + Impôts et taxes + Dotations aux amortissements et provisions

L’EBITDA ou BAIIA en français c'est quoi ? Définition

L’EBITDA est un solde intermédiaire de gestion créé aux États-Unis et usuellement calculé dans la comptabilité des entreprises américaines. La traduction française est BAIIA pour "Bénéfice avant intérêts , impôts et amortissements". Il mesure la rentabilité brute du cycle d’exploitation de l’entreprise (son « cash-flow ») indépendamment des événements extérieurs, de sa politique d’investissement ou de financement. L’EBITDA est l’équivalent de l’Excédent Brut d’Exploitation (EBE) pour la comptabilité en France.

EBITDA signifie en anglais « Earnings Before Interest, Taxes, Depreciation and Amortization », ce qui signifie « Bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement ». On parle également de BAIIDA (Bénéfice avant Intérêts, Impôts, Dépréciation et Amortissement).

À quel moment calculer l’EBITDA ?

Tout comme l’EBE français, l’EBITDA est calculé pour une période donnée, généralement l’exercice social de l’entreprise. Dans ce contexte, L’EBITDA est donc réévalué à la clôture de chaque exercice comptable. Il peut également être une donnée prévisionnelle dans le cadre de la réalisation des prévisions financières d’un business plan en phase de création d’entreprise.

Calcul du ratio de l’EBITDA

L’EBITDA se calcule à partir des données du compte de résultat.

Formule de l’EBITDA à partir du chiffre d’affaires

EBITDA = Chiffre d’affaires annuel hors taxes — Achats et charges externes — Charges de personnel — Autres charges

Formule de l’EBITDA partir du résultat de l’entreprise

EBITDA = Résultat net comptable + Charges financières + Impôts et taxes + Dotations aux amortissements et provisions

Comme vous pouvez le constater, l’EBITDA est le bénéfice d’une société avant déduction des intérêts, des impôts et taxes, des dotations aux amortissements et provisions sur immobilisation (mais après les dotations et provisions sur les stocks et sur les créances clients).

Analyse de l’EBITDA positif ou négatif

Un EBITDA supérieur à 0 signifie que le cycle d’exploitation de l’entreprise dégage une rentabilité. Son processus de création de valeur est rentable. À l’inverse, un EBITDA inférieur à 0 est mauvais signe et montre un cycle d’exploitation non optimal.

Attention, notez que l’EBITDA (tout comme l’EBE en France) ne montre pas la rentabilité globale du modèle économique, mais uniquement celle du processus opérationnel de l’entreprise (chaîne de production et de vente), appelé cash-flow.

La marge d'EBITDA

La marge d'EBITDA permet d'analyser l'impact proportionnel des coûts d'exploitation sur les recettes tirées de l'activité opérationnelle ainsi que pour réaliser des comparaisons sectorielles. Cette marge est un ratio financier mesurant la part d'EBITDA sur le chiffre d'affaires total.

Le calcul est le suivant:

Taux de marge d'EBITDA = (EBITDA / CA) x 100

EBE (Excédent Brut d’Exploitation) : rappel

L’EBE, pour Excédent Brut d’Exploitation, est un solde intermédiaire de gestion utilisé dans le suivi comptable français pour connaître le niveau de richesse dégagée par l’entreprise au cours d’une période donnée, grâce à son seul cycle d’exploitation. On dit que l’EBE montre le cash-flow de l’entreprise.

L’Excédent Brut d’Exploitation est une donnée prise en compte par les banques et/ou les investisseurs pour analyser la rentabilité à venir de l’entreprise et accepter (ou non) de la financer, notamment en phase de création d’entreprise.

L’EBE et les soldes intermédiaires de gestion en France

En France, l’EBE (équivalent de l’EBITDA aux États-Unis) est un Solde Intermédiaire de Gestion (SIG). Un Solde Intermédiaire de Gestion est généralement calculé pour évaluer la performance de l’entreprise en fonction des données du compte de résultat. Les SIG français sont les suivants :

Quelle est la différence entre l'EBE et l'EBITDA?

L'EBITDA est un indicateur américain qui a pour équivalent français, l'EBE. Cette équivalence approximative est due au fait que certaines différences de calcul existent, comme:

  • La participation des salariés: exclue de l'EBE et déduite de l'EBITDA
  • Les produits et charges exceptionnels: exclus de l'EBE et inclus dans l'EBITDA
  • Les provisions d'exploitation (dotations et reprises de provisions sur stocks et créances clients): inclus dans l'EBE et exclus de l'EBITDA.

Pourquoi EBITDA et pas EBIT?

L'EBITDA est le résultat opérationnel avant provisions et amortissements. C'est donc le résultat avant les charges annuelles constatant l'usure ou l'obsolescence des constructions, installations et outils et enfin, les dépréciations d'actifs. En revanche, l'EBIT (Earning Before Interest & Taxes) correspond au résultat d'exploitation et prend en compte les provisions et amortissements. Il est donc automatiquement inférieur à l'EBITDA.

L'EBIT se calcule comme suit:

EBIT = résultat net + charges d’intérêts + impôts et taxes ± produits et charges exceptionnels

Le calcul de l'EBIT à partir de l'EBITDA est le suivant:

EBIT = EBITDA ₋ dotations aux amortissements et aux provisions pour dépréciation d’actifs

Image
melissa-turkmen-expert-comptable

Mélissa TURKMEN

Accompagnateur de freelances chez L-Expert-Comptable.com

Souriante et altruiste sont deux qualificatifs qui collent à la peau de Mélissa, ce qui n'est pas pour déplaire à ses clients.