Les charges d'exploitation en comptabilité

L'article en brefDémystifier les charges d'exploitation est essentiel pour tout entrepreneur soucieux de comprendre et d'optimiser la gestion de son entreprise. Cet article vous plonge au cœur de cette notion clé, souvent évoquée par les banquiers, assureurs et lors de demandes de subvention, mais rarement saisie dans sa totalité. En parcourant les origines comptables des charges d'exploitation, vous découvrirez leur apparition au compte de résultat de votre liasse fiscale et comprendrez mieux les catégories majeures qui les composent. De l'achat de marchandises aux dotations aux amortissements, chaque poste est un indicateur vital de la santé financière de votre entreprise.

L'importance des charges d'exploitation ne se limite pas à leur impact sur le bilan comptable ; elles reflètent la réalité opérationnelle de votre activité. En les analysant, vous apprendrez à lire entre les lignes pour évaluer l'évolution de votre marge, de votre masse salariale, ou encore l'usure de vos équipements. Cet article offre un guide pour interpréter ces charges à travers différents prismes : la marge, les charges externes et achats, la rémunération du personnel et les charges sociales, jusqu'à la dotation aux amortissements. Avec ces clés, transformez votre bilan en un tableau de bord dynamique pour piloter votre entreprise avec précision, anticipant les besoins d'investissement et répondant avec aisance aux interlocuteurs financiers.
Besoin d'aide dans la gestion des charges d'exploitation de votre entreprise ?Rencontrez nos comptables en ligne
Image
guillaume-delemarle-expert-comptable
Article rédigé et certifié par Guillaume DELEMARLE
 
Expert-comptable avec plus de 9 ans d'expérience. Spécialisé dans l'accompagnement des TPE et créateurs d'entreprise.
Temps de lecture : 2minDernière mise à jour : 12/03/2024
Image
charges-exploitation-comptabilite

Votre banquier, votre assureur, le représentant, votre dossier de demande de subvention, tous vous parlent de vos charges d exploitations mais vous n’arrivez pas à faire le tour de cette notion et cela vous agace de rester dans le flou.

Que représente ce terme ? Qu’est ce qui rentre dans cette catégorie ? Faisons le tour ensemble de toutes ces questions !

Ou se trouvent-elles ?

Commençons par l’origine de cette notion.

En comptabilité, les charges d’exploitation apparaissent au compte de résultat de votre liasse fiscale. Sur cette dernière, votre assureur, votre banquier ne vont pas avoir grand détails sur lesquels commenter l’évolution de votre entreprise. En effet, on ne retrouve que les grandes catégories de charges :

  • Achat de marchandises
  • Variation de stock
  • Autres Achats
  • Autres Charges externes
  • Impôts et taxes
  • Rémunération du personnel
  • Charges Sociales
  • Dotations aux amortissements
  • Autres Charges

Que représentent-elles ?

Maintenant que vous commencez à voir les contours des charges d’exploitations. Voyons en quoi c’est important pour la bonne marche de votre entreprise.

Comme le médecin, qui ne verrait que le chiffre de votre poids pour vous traiter, le banquier va ne prendre que les grandes lignes dont il dispose pour valider un prêt ou continuer à vous accorder un prêt. 

En effet ces charges d’exploitation représentent la manière dont vous avez travaillé au cours de l’année. C’est la synthèse de tout ce dont vous avez eu besoin pour faire fonctionner votre entreprise.

À travers les charges d’exploitation on peut lire, l’évolution de votre marge, l’évolution de votre masse salariale ainsi que l’usure de votre équipement de production.

Comment les analyser ?

La Marge :

Premier indicateur de votre activité économique. La marge va vous indiquer les gains que vous avez faits sur les matières que vous avez vendu. C’est ce qui sert à financer le fonctionnement de l’entreprise qui a vendu ces matières ou produits.

Cette partie est variable en fonction de vos ventes

Les Charges Externes et Autres Achats :

Cela représente les coûts de fonctionnement de votre atelier ou de votre magasin. Une grande partie de ces charges sont fixes car que vous ayez vendu quelque chose ou non, il vous faut avoir ouvert votre magasin ou salle d’exposition.

Certaines de ces charges seront variables en fonction du chiffre d’affaires. Le carburant, le téléphone les frais de déplacement. L’analyse de ces charges externes permet de déterminer si le mode de production n’est pas trop onéreux.

La Rémunération du Personnel :

Cette partie de vos charges d’exploitation est une des plus sensibles. Car contrairement aux charges précédentes, le facteur humain rentre en ligne de compte et surtout la motivation et la compétence de chacun va influer sur un élément important à savoir le chiffre d’affaires.

En effet un salarié compétent va vous faire gagner de l’argent car il vous dégage une marge supplémentaire supérieure à son cout charge incluse. A contrario un salarié peu impliqué dans son travail va vite devenir une charge pour l’entreprise qui risque en partie son image de marque.

Les Charges sociales :

Il faut bien distinguer deux choses au sein de ces charges : 

  • Celles de votre personnel : Variables en fonction de la masse salariale
  • Celle vous concernant en tant qu’exploitant : Variable mais sur une echelle de temps plus longue

Cette partie des charges n’est jamais en temps réel équivalent à celui de la trésorerie. Donc attention aux régules provisionnée dont vous parle votre chargé de clientèle. Elles comptent dans le bilan d’une année mais ne sont pas encore payées et il faut penser à les mettre de côté pour le moment du paiement.

La dotation aux amortissements :

C’est une charge qui pourrait être considérée comme fictive. En effet elle est là pour rappeler au chef d’entreprise que son matériel use. Elle n’a pas son pendant directement en trésorerie.

En effet votre banquier va la retraiter avant de calculer votre Capacité d’Auto Financement pour un prêt matériel. C’est un indicateur qu’un investissement va bientôt être nécessaire.

Maintenant vous détenez les clés vous permettant d’étudier le mode de fonctionnement de votre entreprise, et vous serez à même de répondre aux questions de votre banquier et de votre assureur sur votre activité.

Maintenant vous savez vous servir de votre bilan comme d’un véritable tableau de bord de la santé de votre entreprise. Comme dit le dicton mieux vaut prévenir que guérir

Donnez votre avis :
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.