Charges exceptionnelles: définition et comptabilisation

Mis à jour le 17/02/2014

Les charges exceptionnelles sont des charges qui ne proviennent pas de l’activité courante de l’entreprise (ex: licenciement, créances irrécouvrables, ...). Les charges exceptionnelles sont enregistrées dans les comptes « 67 » en comptabilité générale.


Notes: 3 (9 votes)
Donnez une note à cet article : 
Your rating: Aucun(e)
3.22222
Moyenne: 3.2 (9 votes)

Qu’est ce que des charges exceptionnelles ?

Les charges exceptionnelles correspondent à des dépenses qui ne sont pas courantes. Ces charges enregistrent généralement les conséquences financières d’événements comme par exemple des coûts liés à des licenciements ou à des fermetures d’usine.

Les normes IFRS ignore ce type de charges, et c’est pourquoi les groupes utilisant les normes IFRS présentent deux résultats opérationnels, un résultat récurrent et un résultat total.

Lorsqu’il y a des préfinancements de charge exceptionnelle, elles doivent faire l’objet d’une décision en assemblée générale afin d’assurer son exigibilité.

Le traitement comptable des charges exceptionnelles :

Les charges exceptionnelles sont enregistrées dans un compte de classe « 67 » en comptabilité générale, cependant ces charges se classent en deux catégories :

  • les charges exceptionnelles sur opération de gestion : par exemple une amende fiscale, dons et libéralité s’ils présentent un caractère exceptionnel ou également une restructuration décidé par l’entreprise.
  • les charges exceptionnelles sur opération en capital : par exemple pour une cession d’immobilisation, la valeur comptable de l’élément d’actif cédé est enregistrée comme une charge exceptionnelle dans le compte « 675 ».
New call-to-action
Votre compta  pour 80€ / mois EN SAVOIR PLUS Création d’entreprise gratuite EN SAVOIR PLUS