Affacturage : Définition et solutions (2024)

L'article en brefL'affacturage, également appelé factoring, est une solution financière stratégique pour les entreprises cherchant à améliorer leur liquidité et à sécuriser leur trésorerie. En cédant leurs créances clients à une société d'affacturage, les entreprises peuvent recevoir des avances de trésorerie rapidement, ce qui les aide à gérer leur flux de caisse de manière plus efficace. Les facteurs prennent en charge le recouvrement des factures, permettant ainsi aux entreprises de se concentrer sur leur cœur de métier sans se soucier des délais de paiement.

Les coûts associés à l'affacturage, généralement compris entre 1% et 3% de la valeur totale des créances cédées, varient selon plusieurs critères tels que le volume des factures, le risque perçu et l'historique de paiement des clients. Bien que cette méthode puisse représenter un coût supplémentaire pour l'entreprise, les bénéfices en termes de gestion du risque de crédit et d'amélioration de la trésorerie peuvent largement compenser ces frais. Les entreprises doivent donc évaluer attentivement leurs besoins et choisir l'option d'affacturage la plus adaptée à leur situation spécifique pour maximiser l'efficacité de cette solution de financement.
Temps de lecture : 5minDate de publication : 17/10/2023Dernière mise à jour : 30/04/2024
Besoin d'aide sur la comptabilité de votre entreprise ? Contactez-nous
Ecrit par Anthony UNTEREINERTitulaire du DCG au Conservatoire National des Arts et Métiers
Image
guillaume-delemarle-expert-comptable
Article certifié par
Guillaume DELEMARLE
 
Expert-comptable avec plus de 9 ans d'expérience. Spécialisé dans l'accompagnement des TPE et créateurs d'entreprise.
Image
Affacturage

L’affacturage est un système bien connu des entreprises qui ont besoin de mobiliser la trésorerie que leurs clients leur doivent. Mais ce que peu de personnes savent, c’est que les solutions d’affacturage sont nombreuses afin de répondre aux divers besoins des professionnels. Affacturage client, affacturage des achats ou encore affacturage des exportations sont autant de solutions qui peuvent améliorer la trésorerie des entreprises. Bien sûr, il va sans dire que ce service a un coût qu’il convient de comparer entre toutes les sociétés d’affacturage avant de choisir son prestataire.

Définition de l’affacturage

L’affacturage (ou factoring) est une méthode de financement permettant d’obtenir rapidement une avance de trésorerie en cédant les créances clients à un établissement spécialisé, appelé factor ou affactureur. Ces professionnels ont ensuite la charge de se faire régler les factures qui ont été cédées. Pour ce faire, il convient que le client règle le factor et non l'émetteur initial de la facture.

 

C'est quoi une société d'affacturage ?

La société d'affacturage est une institution financière qui finance les factures émises par les entreprises. Il peut s'agir d'une société spécialisée dans l'affacturage ou bien de services d'affacturage proposés par des établissements bancaires.

 

À qui sert l'affacturage ?

L’affacturage est un moyen de financement accessible à toutes les entreprises, peu importe leur secteur d'activité. L'affacturage sert principalement aux entreprises ayant des factures clients à recouvrer ou souhaitant améliorer leur trésorerie en obtenant un paiement anticipé de leurs factures clients, qu'elles soient déjà impayées ou simplement en attente de paiement.
 

Comment ça marche ?

Le factor procède à une étude approfondie de la situation de l'entreprise. Cette analyse comprend l'évaluation du statut des clients afin de mesurer les risques potentiels de non-paiement.

En s'associant à des sociétés d'affacturage, les entreprises cèdent leurs factures clients douteuses. La démarche est simple : l'entreprise vend ces factures au factor. Cependant, il est important de noter que l'affacturage n'est pas un service gratuit. La société spécialisée prélèvera des frais sur les factures cédées. Ainsi, les entreprises ne sont plus responsables de la gestion de ces créances clients, mais ces dernières ne restent pas la propriété de l'entreprise ; elles sont transférées au factor.

 

Combien coûte l'affacturage ?

En général, le coût de l'affacturage représente environ 1 % à 3 % de la valeur totale des créances TTC cédées par l'entreprise. Ce coût comprend les commissions prises par le factor, telles que la commission d'affacturage et la commission de financement, ainsi que d'autres frais annexes afin de couvrir les divers risques. De plus, le coût de l'affacturage varie en fonction des besoins de l'entreprise cliente, du volume et du montant des factures. Ces éléments influent sur les frais du contrat d'affacturage.

 

Quelle est la méthode de rémunération d'un factor ?

Le factor applique des commissions sur chaque facture cédée. Un taux de référence bancaire, souvent basé sur l’Euribor, est généralement utilisé, auquel s'ajoute une marge fixée par le factor, pouvant varier en moyenne entre 2 et 4 %. Quant à la commission d'affacturage, il s'agit des frais associés à la gestion de la facturation, tels que les frais de relance et de recouvrement des créances. Le taux de commission peut varier en fonction de plusieurs facteurs, notamment :

  1. Le nombre et le montant des factures : plus le volume et la valeur des factures cédées sont élevés, moins la commission est généralement élevée, grâce aux économies d'échelle.

  2. L'importance des risques pris : si les créances clients présentent un risque plus élevé d'impayés, le taux de commission peut être augmenté pour compenser ce risque.

  3. Le nombre d'impayés auxquels l'entreprise a été confrontée ces dernières années : si l'entreprise a fait face à un nombre élevé d'impayés, cela peut influencer le taux de commission à la hausse, car cela implique un risque accru pour le factor de ne pas recevoir le paiement.

Il est crucial pour les entreprises de bien comprendre ces coûts et de les prendre en compte dans leurs calculs financiers pour déterminer si l'affacturage est une solution viable et rentable pour leurs besoins de trésorerie.

 

Quand utiliser l'affacturage ?

L'entreprise peut avoir recours à l'affacturage dès le début ou bien au cours de son activité.

Début d'activité 

Dès la création de l'entreprise ou dès l'émission des premières factures, l'affacturage peut répondre à un besoin urgent de trésorerie.

Pendant l'activité 

L'affacturage peut être une solution de financement utile pour votre entreprise. En effet, en optant pour l'affacturage, vous pouvez financer votre cycle d'exploitation et sécuriser vos flux financiers, vous permettant ainsi une meilleure optimisation financière de votre entreprise.

 

Que se produit-il si un paiement n'est pas effectué ?

En cas d'impayé, le factor est exposé à certains risques qui peuvent avoir un impact financier sur ses activités. En effet, si plusieurs clients ne paient pas leurs factures, cela peut entraîner des problèmes de trésorerie pour le factor. Il peut avoir du mal à honorer ses propres obligations financières, notamment les avances faites aux entreprises, nuisant ainsi à sa réputation. Cependant, l’assurance-crédit intervient pour couvrir une partie des impayés, généralement à hauteur de 80 %.

 

Quels sont les avantages et les inconvénients de l'affacturage ?

Avantages

Outil de financement simple et rapide 

Grâce à l'affacturage, vous n'êtes pas contraint d'attendre jusqu'à l'échéance de vos factures, pour recevoir votre paiement. Le factor vous règle les créances, vous permettant ainsi d'obtenir une avance de trésorerie plus rapide.

Limiter les problèmes de trésorerie

Les entreprises font appel à des factors dans le but d'anticiper les risques d'impayés. En ayant recours à un factor, les entreprises cherchent à se protéger financièrement en déléguant la gestion de leurs  créances clients. 

Gain de temps

Faire appel à un factor est un gain de temps pour les entreprises, car il se charge de la relance et du recouvrement des factures.

Inconvénients

Service coûteux

Les frais de contrat d'affacturage peuvent vite être coûteux, car les commissions sont appliquées librement par le factor en fonction des risques encourus. Ainsi, le montant des frais peut rapidement s'avérer coûteux, notamment si le factor perçoit des risques élevés liés aux créances clients cédées.

Financement limité

Lorsque l'encours des créances clients devient excessif, le factor peut refuser de financer l'entreprise, surtout si celle-ci présente des clients douteux. Cette mesure vise à limiter les risques trop élevés et à préserver l'état financier du factor.

 

Les types d'affacturage

L’affacturage client

Plutôt que d'attendre de vous retrouver face à un impayé, vous souscrivez un contrat d'affacturage et confiez chaque facture à cette société dès son émission. Votre client n'a pas encore refusé de payer, mais si jamais cela devait arriver, ce serait à la société d'affacturage d'en supporter les conséquences immédiates.

Ainsi, vous savez que vous pouvez compter sur le règlement de toutes vos factures dans les temps. Certains contrats proposent même un paiement dans les 24 heures suivant l'émission de la facture. Cette solution est également applicable, avec d'autres modalités, pour les transactions à l'export.

L’affacturage des achats

L'affacturage des achats concerne principalement les distributeurs qui souhaitent procéder à des achats sans pour autant investir outre mesure. À ce moment-là, dès la commande effectuée par le distributeur à son fournisseur, la société d'affacturage garantit le paiement des achats.

Puis, la société d'affacturage reçoit le règlement du client final et restitue la marge au distributeur. Là encore, certaines sociétés d'affacturage proposent même de s'occuper de la logistique liée aux marchandises (stockage, conditionnement, etc.), jusqu'à la livraison.

 

Les solutions d'affacturage

Le full factoring (affacturage traditionnel)

Le full factoring est une solution de factoring qui englobe tous les services associés, tels que le financement des créances, la gestion des encaissements des factures et la gestion des relances de recouvrement.

L’affacturage délégué (ou non géré)

L'affacturage délégué, appelé aussi affacturage non géré, est une solution de factoring allégée. En effet, même lorsque l'entreprise reçoit le remboursement de ces créances par le factor. Celle-ci reste responsable du recouvrement et du rappel des comptes clients impayés (la gestion des encaissements, la gestion des relances de recouvrement).

L’affacturage confidentiel

L'affacturage confidentiel est une solution de financement dans laquelle le client de l'entreprise n'est pas informé de l'existence du contrat d'affacturage conclu entre le fournisseur et le factor. 

L’affacturage ponctuel

Cette solution d'affacturage permet d'offrir à l'entreprise la possibilité de financer de manière ponctuelle une ou plusieurs créances, en lui permettant de choisir les créances clients. 

L’affacturage export

L'affacturage d'exportation, similaire à l'affacturage traditionnel, est une solution de financement dans laquelle un factor rachète les créances d'une entreprise, mais spécifiquement sur ses ventes à l'étranger.

L’affacturage sans recours 

Dans un contrat d'affacturage sans recours, le client n'a pas d'obligation de rembourser la société d'affacturage en cas de non-paiement de la facture en raison d'insolvabilité. 

L’affacturage inversé

L'affacturage inversé est une solution de financement où la société d'affacturage effectue le paiement des factures après la livraison des marchandises ou des prestations. Dans ce cas, votre entreprise réglera le factor à l'échéance de la facture.

 

Quelle est la meilleure solution à privilégier ?

Il n'existe pas de solution d'affacturage meilleure qu'une autre. Avec la multitude d'options disponibles, il est important de choisir celle qui convient le mieux à votre activité et au volume de vos factures. Chaque entreprise a des besoins spécifiques, et il est crucial de prendre en compte ces facteurs pour adopter l'option d'affacturage la plus adaptée.

Donnez votre avis :
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.