Escompte: définition, application, intérêt

L'article en bref

Comment éviter les décalages de trésorerie? Optez pour l'escompte! Il en existe deux types: l'escompte bancaire et l'escompte commercial. Comment les différencier? Comment les calculer?

Temps de lecture : 2minDernière mise à jour : 08/09/2023
Créer votre entreprise avec L-Expert-Comptable.comDémarrer
Ecrit par Jeanne MULOTAccompagnement d'entrepreneurs chez L'Expert-comptable.com
Image
guillaume-delemarle-expert-comptable
Article certifié par
Guillaume DELEMARLE
 
Expert-comptable avec plus de 9 ans d'expérience. Spécialisé dans l'accompagnement des TPE et créateurs d'entreprise.

Qu'est-ce qu'une opération d'escompte en comptabilité?

On parle d'escompte lorsqu'une entreprise cède un effet de commerce (une traite par exemple) à la banque et qu'en contrepartie, la banque fait une avance à l'entreprise. Le but de l'escompte est de limiter les décalages de trésorerie pour l'entreprise en mobilisant les créances client. Il existe deux types d'escompte.

Petit rappel sur les effets de commerce : il s'agit d'un titre négociable qui vaut moyen de paiement. Les deux principaux effets de commerce pouvant être portés à l'escompte sont la traite (également appelée lettre de change) et le billet à ordre.

La traite est l'ordre donné par le créancier (le tireur) à son débiteur (le tiré) de payer à une date fixée (l'échéance) un montant déterminé à un bénéficiaire (qui peut être le tireur lui-même). Une traite doit correspondre à une créance client, une vente effective.

En cas d'escompte de la traite, le bénéficiaire devient la banque.

L'escompte bancaire

L'escompte bancaire, moyen de financement à court terme, donne l'avantage de pouvoir obtenir le paiement immédiat d'un effet de commerce, sans attendre sa date d'échéance.

Dans ce cas, l'effet de commerce est cédé à une banque par l'entreprise et en contrepartie, une avance de trésorerie immédiate est accordée. Il n'y a pas de rachat de la créance par la banque, celle-ci verse le montant de l'effet de commerce en faveur du créancier, en considérant la déduction des frais perçus par la banque.

En cas d'impayé de la créance à la date d'échéance, la banque se retournera vers le créancier.

Comment calculer un escompte bancaire?

L'escompte bancaire = montant de la créance hors taxes - commission de la banque + TVA

L'escompte commercial ou l'escompte de règlement

L'escompte commercial quant à lui, permet au client de régler sa facture avant terme, en échange d'une remise.

L'avantage pour les entreprises de ce financement de fournisseurs est d'obtenir des tarifs avantageux sans impacter leur trésorerie.

A lire aussi : Pourquoi avoir recours à un banquier?

Comment calculer un escompte commercial ou de règlement?

L'escompte commercial = pourcentage de remise x facture HT

Quel est l'intérêt de l'escompte ?

L'escompte est une réponse intéressante aux décalages de trésorerie, et plus généralement à la gestion du poste client. L'escompte est peu coûteux et assez facile à obtenir auprès du banquier. Ce dernier va très souvent préférer escompter les traites d'une entreprise que de lui autoriser un découvert. En effet, l'escompte est pour lui la garantie d'un paiement à l'échéance, alors que le découvert est une autorisation d'être débiteur sans garantie que l'entreprise repassera créditrice.

Exemple de l'escompte d'une traite

L'entreprise A vend à l'entreprise B un bien d'une valeur de 1000€.
L'entreprise A est donc le créancier et l'entreprise B le débiteur.
L'entreprise A va donner l'ordre à l'entreprise B de la payer avant 45 jours.
L'entreprise A a donc vendu un bien mais n'encaissera l'argent que dans 45jours. Elle risque d'avoir des décalages de trésorerie.

L'escompte de traite permet de faire face à ces décalages. Escompter une traite c'est en fait demander à la banque une avance de trésorerie correspondant au montant de la traite, dans notre cas 1000€. En contrepartie l'entreprise A va payer des frais. L'escompte est une forme de crédit court terme qui permet de mieux gérer le poste client.

En savoir plus sur la gestion du poste client et le Besoin en Fonds de Roulement (BFR)

Calcul d'une ligne d'escompte d'une traite

Le coût de l'escompte d'une traite (valeur de la traite x taux d'escompte x nombre jours) / 36000

Dans notre exemple si la banque pratique un taux d'escompte à 9%, le coût de la ligne d'escompte sera de: (1000 x 9 x 45jours) / 36000 = 11€25

La valeur actuelle de la traite (l'argent avancé par la banque) sera donc de :
1000 - 11.25 = 988€75

A noter que les banques rajoutent au minimum 1 jour de banque au nombre de jours d'escompte de la traite (dans notre cas le calcul se ferait avec 46 jours) et des commissions de gestion. Le taux de l'escompte dépend des taux bancaires et de la qualité du débiteur.