Sommaire

    Plus qu'un simple projet, et pas encore tout à fait une entreprise dite classique, la start-up est une structure innovante dans le paysage économique mondial. À l’état de projet d’entreprise, elle répond à des codes qui lui sont propres. Lors de l a création d'une start-up , le réel obstacle pour le porteur de projet est de soulever suffisamment de fonds pour financer les recherches et le développement prévus, alors même que par définition le marché du produit est difficilement quantifiable puisque la faisabilité est approximative. Heureusement, nombre d'investisseurs font confiance aux jeunes talents et sont désireux d'investir dans une start-up. Le porteur de projet doit alors les convaincre.

    Trouver une idée pour monter son entreprise

    Afin de créer sa propre entreprise innovante, le créateur d’entreprise doit trouver une idée de création pour que la start-up puisse attirer les investisseurs dans un premier temps et qui soit pérenne par la suite. Le jeune créateur d’entreprise doit alors se poser les bonnes questions pour monter une entreprise innovante, à savoir :

    • Quelles solutions une start-up pourra apporter de plus dans le marché actuel ?

    • Quels sont les consommateurs qu’il faut viser (B2C) ?

    • Quelles sont les entreprises qu’il est nécessaire de toucher (B2B) ?

    • Y a-t-il déjà une entreprise proposant des produits similaires ? Dans l’affirmative, comment la combattre ?

    Quel est le déroulement logique de la création d’une start-up ?

    Quand vous avez répondu concrètement à ces questions et à d’autres pouvant vous venir à l’esprit en tant que futur chef d’entreprise, il va falloir savoir comment fonctionne une start-up et créer un business plan du projet entrepreneurial pour les organismes financiers, banques, et autres.

    Fonctionnement de la start-up et ses caractéristiques

    La start-up est une jeune entreprise dont les diverses technologies et concepts innovant connaissent un potentiel de croissance très rapide. La force de cette nouvelle entreprise réside dans le fait que son fonctionnement et son organisation sont flexibles. Grâce à ses qualités, la start-up peut ainsi démarrer très vite et être rentable avec peu de moyens financiers.

    Démarches administratives

    Dans un projet de création comme celui de monter une start-up, il faut adopter une forme juridique permettant l'entrée dans le capital d'un certain nombre d'associés (investisseurs) et d’éviter que ces derniers ne soient responsables (en cas d'échec de l’entreprise) qu'à hauteur de leur apport.

    Le choix de la SAS a, société en actions simplifiées, est le plus judicieux pour créer une start-up. Ce statut permet une grande liberté de gestion aux fondateurs et offre également la possibilité d'attribuer des droits différents aux catégories d'actions afin de donner plus de pouvoir à certains collaborateurs. De plus, les conditions de cession de titres d’une SAS sont aménageables surtout dans un pacte d’actionnaires. Il est aussi possible d’opter pour la SAS à capital variable afin de faciliter l’entrée d’un nouvel associé dans l’entreprise.

    Créer sa start-up en SAS

    La SAS est une forme juridique permettant aux associés d’une start-up de s’associer très facilement. Chaque associé peut apporter :

    • Des biens corporels ou incorporels comme des logiciel innovants, des ordinateurs et autres technologies

    • Des fonds

    • Des connaissances et différentes compétences utiles pour faire évoluer la jeune entreprise

    L’apport divers de chaque associé est extrêmement important, car ce sont eux qui vont permettre de démarrer une nouvelle activité innovante. Bien que l’action humaine soit prédominante, il n’en demeure pas moins que l’apport de chacun soit pris en considération. Les membres de la start-up sont donc à choisir avec attention, car ils doivent se compléter.

    Pour créer une start-up en SAS, il faut :

    • Retirer un dossier de création d'entreprise au CFE ou Centre de Formalité des Entreprises

    • Rédiger les statuts de la SAS (le recours aux services de professionnels tel qu'un avocat ou un expert-comptable est vivement recommandé)

    • Rédiger l'acte de nomination du président

    • Ouvrir un compte bancaire où déposer le capital social

    • Publier une annonce légale de création au journal officiel

    • Déposer le dossier complet au Centre de Formalité des Entreprises ou au greffe du Tribunal de commerce

    Attention, si certains apports sont réalisés en nature (matériel, compétences, etc.) il est nécessaire de nommer un commissaire aux apports.

    Réaliser un business plan

    La start-up est principalement soutenue par les investissements extérieurs. Ainsi, le business plan est une étape primordiale pour le jeune entrepreneur. Il va devoir le présenter aux partenaires financiers et convaincre les investisseurs pour financer son projet. Le business plan doit être absolument impeccable et au plus proche de la réalité. Un business plan bien préparé et suffisamment étoffé peut donc faire toute la différence.

    Le business plan comporte tout d'abord une présentation du projet en intégrant les éléments suivants :

    • Forme juridique choisie

    • Présentation des produits ou services

    • Présentation du marché

    • Méthode de rémunération des acteurs du projet

    • Origine de l'idée

    • Produit final et cible visée

    • Composition de l'équipe

    • Une étude de marché

    • Avancement du projet dans le temps

    La seconde partie du dossier est axée sur les chiffres avec :

    • Montage financier, juridique et fiscal avec bilan prévisionnel

    • Compte de résultat prévisionnel

    • Investissements nécessaires

    • Frais d'installation

    • Frais de fonctionnement

    • Trésorerie prévisionnelle

    • Indicateurs financiers les plus importants

    • Retour sur investissement prévu

    Enfin, un business model devra également être rédigé dans le cadre de la création d'une start-up. À l'origine, le business model est un document qui s'est imposé par le biais d'entreprises innovantes, comme Google par exemple, qui devaient expliquer aux investisseurs la façon dont elles allaient gagner de l'argent (cette façon n'étant pas des plus classiques, il était alors de mise de l’expliquer). Pour la création d'une start-up, le business model est devenu incontournable même si l'on ne crée pas forcément de nouveau modèle économique. Son utilité permet de structurer et de matérialiser un projet et de le présenter aux financiers.

    Quels coûts lors de la création d'une start-up ?

    Les formalités de création d'une start-up se concentrent principalement sur :

    • Les frais de publication d'une annonce légale

    • Le dépôt de la marque à l’INPI

    • Les frais administratifs

    • La location de l’espace de bureaux

    • L’embauche d’employés

    • Divers frais de marketing, etc.

    Pour le reste, chaque levée de fonds représente une étape de la croissance. Et si l'une d'elles n'a pas lieu alors le projet meurt inévitablement.

    Les aides pour créer sa start-up

    Pour créer une start-up, il faut avant tout compter sur les levées de fonds sollicitées auprès des investisseurs. Parmi les aides privées, il existe "l'aide à la création d'entreprise innovante de Bpifrance". Retrouvez toutes les aides disponibles et les conditions d'attribution sur notre page " Quelles aides financières pour créer mon entreprise ? ".

    La fiscalité d’une start-up en SAS

    La fiscalité d’une start-up en SAS est avantageuse. Elle est soumise à l’IS ou impôt sur les sociétés. Dans certaines conditions, les associés peuvent opter pour le régime fiscal de l’impôt sur le revenu pendant les cinq premières années. Au démarrage de l’activité, la solution est avantageuse, car au début de son activité, une start-up a des pertes significatives. Il reste possible de renoncer à la dérogation de cinq ans avant son terme si la start-up génère suffisamment de bénéfices. Par ailleurs, le statut de jeune entreprise innovante permet de bénéficier d’exonérations sociales et fiscales. Pour ces raisons, la SAS est le meilleur statut pour ouvrir une start-up

    Peut-on créer une start-up sans diplôme ?

    Évidemment, la création d'une start-up peut se faire sans diplôme, l'intérêt des investisseurs se portant presque exclusivement sur le concept qui doit être développé au sein de cette nouvelle société.

    Les spécificités de l'activité

    La start-up doit se développer ou mourir. C'est une course contre la montre qui démarre dans le but d'arriver à développer au mieux et au plus vite le concept innovant porté par le projet. Lorsque celui-ci est abouti et donne naissance à un nouveau produit, il est généralement de mise de réviser les statuts de la société et éventuellement de changer de forme juridique si elle n’a pas été définie comme SAS dès le départ.

    Les raisons de créer une start-up en France

    La France est l'un des pays au monde les plus favorables pour la création de start-up dans tous les secteurs innovants. Notre pays apporte ainsi de nombreux avantages à la création de start-up comme :

    • L'écosystème impliquant les structures publiques et privées que les écoles et universités de renommée internationale

    • Les nombreux talents parmi les chercheurs et ingénieurs

    • Les infrastructures dans les services, les transports, etc.

    • La possibilité de choisir différents types d'entreprises en fonction de la spécificité de la start-up et des besoins de ses fondateurs

    Quand un jeune créateur d'entreprise a des idées pour monter une start-up, il peut lancer sa propre entreprise rapidement. Lancer une société en SAS n'est pas toujours très facile. Réaliser une étude de marché est complexe. Il est également nécessaire de choisir le statut et de réaliser bien d'autres tâches. Pour préparer la création de sa start-up, le jeune créateur d'entreprise peut aussi choisir un professionnel spécialisé dans l'accompagnement des entreprises tel qu'un expert-comptable par exemple. Il bénéficiera alors d'un accompagnement personnalisé pour créer sa structure et pourra s'adonner à son activité en toute tranquillité.

     

    Claire VIANT

    Epicurienne, Claire sait aussi profiter des bonnes choses de la vie, un réel avantage lors de la dégustation des nombreux cadeaux clients qui lui sont envoyés pour son accompagnement sans faille !

    On recrute !  Rejoingez nos équipes et intégrez un cabinet vraiment modernes avec une super ambiance de travail. Des postes  en CDI ouverts partout en France !