Comment devenir un business angel ?

L'article en bref

Les business angels ont le vent en poupe ! Les réseaux se multiplient, sur le web ou dans les régions. La médiatisation des plateformes de financement participatif a permis de mettre en lumière ces « investisseurs providentiels » prêts à placer leur capital dans les entreprises à fort potentiel.

Temps de lecture : 1minDate de publication : 15/04/2014Dernière mise à jour : 12/03/2024
Créer votre entreprise avec L-Expert-Comptable.comDémarrer
Ecrit par Emilie NAUDINAccompagnateur de freelances chez L-Expert-Comptable.com
Image
guillaume-delemarle-expert-comptable
Article certifié par
Guillaume DELEMARLE
 
Expert-comptable avec plus de 9 ans d'expérience. Spécialisé dans l'accompagnement des TPE et créateurs d'entreprise.

Qu’est-ce qu’un business angel ?

Le business angel investit en nom propre dans le capital d’une société. Il devient actionnaire mais il reste minoritaire. Il prévoit la revente de ses parts, en général sous 5 à 8 ans.

Business angel : Un simple apporteur de fonds ?

Le business angel d’aujourd’hui est très sollicité ! Plus qu’un simple actionnaire, il donne de son temps, de ses compétences et de son réseau. Son implication personnelle doit être totale, contrairement à son implication financière ! En tant qu’actionnaire minoritaire, il ne prend jamais la main sur la gestion de l’entreprise, qui reste l’apanage de ses fondateurs.

Apporter des fonds, du réseau, du conseil… Le tout sans pouvoir intervenir ni prendre des décisions de gestion… Le business angel aurait-il un statut ingrat ?

Business angel : La passion

« Pour dormir sur mes deux oreilles, je n’investis que des sommes que je suis prêt à perdre en totalité. Ainsi, je ne ressens pas le besoin d’intervenir dans les décisions de gestion » - Claude, ancien chef d’entreprise, fraîchement business angel pour une startup du web.

« Être business angel, c’est être passionné. Il ne faut pas se lancer pour l’argent mais pour l’envie de transmettre… Transmettre ses compétences, son réseau, sa culture d’entreprise ».

Qui sont les business angels ?

Les business angels ont sécurisé leur situation personnelle et celle de leur famille. Ils peuvent ainsi investir dans des entreprises dont la rentabilité reste incertaine.

La majorité d’entre eux ont entre 50 et 65 ans. Arrivés en fin de carrière, ils ont accumulé des compétences et du réseau. Ils s’estiment prêts à passer le flambeau aux jeunes pousses dynamiques.

Un autre type de business angel voit le jour : ce sont les serials entrepreneurs. Des successful dirigeants qui voient dans l’investissement une autre façon d’entreprendre. Souvent, ils restent dans leur domaine de compétences. Pour exemple, le concours 101 projets a été organisé par les géants du web Marc Simoncini (Meetic), Jacques-Antoine Granjon (Vente Privée) et Xavier Niel (Free). Nos 3 populaires entrepreneurs récompensaient les gagnants en investissant directement dans le capital de leur startup.

Comment devenir business angel ?

Vous aussi, vous souhaitez développer votre patrimoine, tout en soutenant l’économie ? La solution optimale est encore d’intégrer un réseau officiel ! Ils sont plus d’une centaine, répartis sur tout le territoire. « Le plaisir de bâtir un succès », « la contribution à la création d’emploi », « l’utilité sociale » sont autant de valeurs partagées par l’ensemble des réseaux français. Rendez-vous à la semaine des business angels qui a lieu à la fin novembre de chaque année.

Donnez votre avis :
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.