Business plan français vs business plan anglo-saxon

Mis à jour le 08/03/2018

Le business plan présente un projet de création d’entreprise. Si la méthodologie est identique d’un pays à l’autre (étude de marché, statut juridique, prévisions financières), les éléments approfondis et mis en exergue dans le business plan ne sont pas les mêmes selon les cultures entrepreneuriales. Dans un business plan français, l’entrepreneur aura tendance à avancer ses choix stratégiques au regard des atouts et des opportunités qu’il a identifiés alors que dans un business plan anglo-saxon, l’entrepreneur soulignera plutôt les obstacles et les facteurs de risques pour justifier ses décisions stratégiques.


Notes: 0 (0 vote)
Donnez une note à cet article : 
Your rating: Aucun(e)
0
Pas encore de note.

Le business plan : définition

Le business plan, appelé aussi « plan d’affaires », est un document qui présente, en détail, un projet de création ou de développement d’entreprise. Le business plan :

  • valide la rentabilité du projet exposé

  • aide l’entrepreneur à construire et à valider son projet, étape par étape

  • aide à la prise de décision, notamment concernant la décision d’entreprendre ou non

  • est un outil de dialogue avec les financeurs, organismes bancaires ou business angels, c’est pourquoi il doit mettre en valeur les atouts du projet

Les étapes du business plan

Le business plan reprend chaque étape entrepreneuriale, de l’idée initiale au projet concret à l’immatriculation de l’activité. Dans ce contexte, le business plan aborde les sujets suivants :

  • genèse du projet

  • étude de marché

  • stratégie commerciale

  • prévisionnel financier

  • éléments juridiques et sociaux

L’entrepreneur doit valider l’opportunité du projet au regard de chacune de ces parties avant de décider de le concrétiser.

Pour donner envie aux financeurs de participer au projet, chaque partie du plan d’affaires doit mettre en exergue ses éléments forts et ses atouts.

La genèse du projet

Cette première partie décrit :

  • le projet et ses caractéristiques

  • le secteur d’activité concerné

  • l’équipe fondatrice et la complémentarité des compétences

  • la naissance du projet

L’étude de marché

Dans le plan d’affaires, l’étude de marché analyse l’offre et la demande sur le secteur concerné au niveau macro-économique puis au niveau micro-économique. Cette étape valide l’opportunité de lancer le projet sur le marché visé (demande suffisante au vu du nombre de concurrents, état du marché, durée de vie des produits, réglementation actuelle et à venir...).

La stratégie commerciale

Cette étape du business plan permet de positionner le projet par rapport à l’offre déjà existante (rapport qualité/prix) puis à définir une stratégie de pénétration du marché :

  • la construction détaillée de l’offre de produits/services

  • la fixation des prix

  • la stratégie de communication

  • la stratégie de distribution

La stratégie commerciale correspond à l’exercice que l’on appelle « marketing mix ».

Les prévisions financières

Les prévisions financières valident l’investissement nécessaire au démarrage du projet et, de fait, le risque financier encouru. Cette partie permet ensuite de formaliser le modèle économique, de valider la rentabilité du projet et de fixer des objectifs. Les prévisions financières comportent :

  • le plan de financement

  • le compte de résultat prévisionnel

  • le compte de trésorerie

Les éléments juridiques et sociaux

Cette étape du business plan justifie le choix du statut juridique fait par l’équipe fondatrice. Elle mentionne les futurs représentants légaux et la place de chacun. Elle récapitule le régime fiscal de l’entreprise, le régime fiscal et social des dirigeants. Un projet de statuts et du pacte d’associés/actionnaires, le cas échéant, viendra compléter cette étape du business plan.

Le business plan français vs le business plan anglo-saxon

Si la méthodologie du business plan est identique d’un pays à l’autre, les éléments approfondis et mis en exergue, notamment pour convaincre les financeurs, diffèrent selon les cultures entrepreneuriales.

Business plan français vs business plan anglo-saxon : une différence de vision

Le business plan anglo-saxon a tendance à mettre l’accent sur les obstacles et facteurs de risque et à utiliser ces éléments pour justifier les décisions stratégiques.

À l’inverse, le business plan français a tendance à récapituler les choix opérés par l’entrepreneur au regard des atouts et des opportunités qu’il a identifiés.

Une différence de mentalité de la part des financeurs français et anglo-saxons

Les prévisions financières dans un plan d’affaires français s’avèrent plus floues au niveau des objectifs fixés et le montant du risque financier. À l’inverse, un plan d’affaires anglo-saxon va préciser et justifier ces éléments. Cette tendance s’expliquerait par la propension des financeurs français à se baser sur les résultats et indicateurs passés sur le secteur d’activité plutôt que sur les prévisions futures d’une entreprise.

Les outils américains pour remplacer le business plan

Le business plan tel qu’il est présenté aujourd’hui est décrié pour la quantité de ses étapes, sa lourdeur et le temps qu’il requiert pour sa rédaction dans une société en mouvement constant. Des informations récoltées à l’instant T et mentionnées dans le plan d’affaires (notamment pour l’étude de marché) peuvent évoluer en quelques jours, mais le business plan mettra des semaines à être construit, rédigé et présenté aux financeurs.

Dans le même esprit, le business plan est théorique et se voit formalisé avant tout passage à l’action alors même que l’entrepreneuriat est une affaire de terrain.

C’est dans ce contexte que sont apparues plusieurs alternatives au business plan, notamment avec les modèles du business model canvas et du lean startup issu des mentalités des startups américaines de la Silicon Valley.

Le business model canvas

Le business model canvas est une synthèse du business plan, ultra visuelle, formalisée sur une page seulement, reprenant 9 étapes clés que l’entrepreneur pourra valider au fur et à mesure de la création et du développement de son projet.

Le lean startup

Le lean startup, quant à lui, est une démarche entrepreneuriale qui consiste à tester le cœur d’un produit ou d’un service directement auprès de la clientèle envisagée, pour réaliser des modifications et des améliorations de manière itérative et exploratoire, par petites étapes successives et sans construire tout un business plan en amont.

Business model canvas et lean startups sont des méthodes initiées par les États-Unis et utilisées à l’international (y compris en France) pour améliorer, voire remplacer la méthodologie du business plan.

Passez par L-Expert-comptable.com pour votre comptabilité  Gagnez du temps et dépensez moins grâce à nos offres de gestion de votre  comptabilité.   TÉLÉCHARGER