5 astuces pour faire la différence avec votre business plan

Mis à jour le 02/09/21

Vous lancez votre société ou vous reprenez une entreprise existante. Vous avez une idée en tête ou vous souhaitez développer l’activité de cette entreprise. Comme on le répète souvent, l’argent est le nerf de la guerre. Vous allez donc devoir trouver des financements. Que vous sollicitiez une banque ou un financeur privés, vous allez devoir prouver la viabilité de votre projet. Vous allez devoir vous présenter, ainsi que votre équipe dirigeante, développer vos valeurs et celle de votre entreprise, mais surtout, démontrer la solidité économique de votre projet. Tout cela se passe dans un seul et même document : le business plan. À quoi correspond-il ? Comment le réaliser ? On vous dévoile 5 astuces pour faire la différence avec votre business plan et obtenir votre financement !

Qu’est-ce qu’un business plan ?

Définition

Le business plan, encore appelé plan d’affaires en français, correspond à un document expliquant votre projet de création d’entreprise ainsi que vos objectifs stratégiques et financiers pour les trois années à venir. Il sert de point de départ dans la création et la gestion de votre entreprise, mais surtout, il a pour but de convaincre de potentiels investisseurs, d’obtenir un crédit à la banque ou d’obtenir des aides financières ou encres de négocier des tarifs préférentiels auprès de vos futurs investisseurs.

Avant d’établir votre business plan, vous devez vous poser les bonnes questions. Voici un listing pour vous aider :

  • Qui est-ce qui porte le projet ?

  • Quel parcours la personne a-t-elle effectué ?

  • Que comptez-vous vendre ?

  • Quelle est la cible choisie ?

  • Qui sont les concurrents ?

  • Qu’elles l’avantagent de l’entreprise par rapport au marché ?

  • Quand et comment le porteur du projet compte-t-il le lancer ?

  • Quels besoins financiers l’entreprise nécessite-t-elle ?

  • Comment va-t-il y pourvoir ?

  • Quel est le retour sur investissement attendu ?

Vous devez le rédiger vous-même avant le lancement de votre projet.


Comment rédiger son business plan ?

Voici une liste des 9 étapes pour rédiger son business plan.


1. Rédiger son executive summary


L’introduction du business plan se fait par le résumé opérationnel. Elle n’excède pas plus de deux pages et son rôle est essentiel. Le but consiste à donner une vision globale de votre projet. Vous devez y inclure :

  • le nom de votre entreprise ;

  • l’équipe dirigeante ;

  • la nature de l’activité que vous exercez :

  • vos valeurs et votre parcours ;

  • l’audience que vous ciblez

  • la typologie du marché au travers de sa taille, de vos concurrents ainsi que des opportunités possibles.

À noter : lorsque vous devrez présenter votre projet à l’oral, cet élément peut servir de base de discours. Vous n’aurez plus qu’à le rôder !


2. Présenter l’équipe

Faire transparaître les valeurs qui vous tiennent à cœur, voilà un défi. Pour cela, vous aurez à présenter chaque parcours et chaque compétence de vos collaborateurs. De plus, précisez leur futur rôle au sein de l’entreprise. Développez particulièrement la présentation du futur représentant légal de la société. En effet, au regard de la loi, il aura la responsabilité de l’entreprise. Vous devez donc rassurer vos investisseurs concernant celui qui tiendra la barre.


3. Préciser les valeurs de votre projet


Quels sont les principes qui animent votre équipe ? Qu’est-ce qui constitue le point de départ de cette aventure ? Qu’est-ce qui vous motive ? Ces questions sont à prendre très au sérieux !


4. Faire une étude de marché

C’est l’étape clé de votre business plan. Vous devez analyser l’offre disponible, notamment en observant de près vos concurrents (leurs offres et les tarifs pratiqués). La compréhension de leur stratégie commerciale peut vous aider à vendre votre projet !


Considérer également la demande : pas de clients implique une absence de revenu et donc un projet non viable ! Renseignez les habitudes, le budget moyen et les attentes de votre prospect. Pour parfaire cette étape, le mieux est encore de rencontrer vos clients, vos concurrents et les acteurs du marché que vous ciblez.


5. Établir sa stratégie commerciale


Une technique d’entrepreneurs consiste à utiliser la méthode des 4 P

  • prix (price) en établissant la liste d’offres et de services ;

  • produit (product), comprenant le catalogue des biens et des services, incluant leur caractéristique ;

  • Distribution (place), et sa stratégie (quels canaux utiliser ?)

  • Communication (Promotion) que nous allons détailler au point suivant.


6. Définir sa stratégie de communication


Pour cela, vous devez établir l’image de votre entreprise, en choisissant votre charte graphique, votre slogan et les mots clés que vous ciblez. Puis, déterminer les canaux que vous souhaitez exploiter pour faire connaître votre société (site web, réseaux sociaux, spot publicitaire…).

De nos jours, une stratégie de communication digitale est primordiale. Les prospects passent de plus en plus de temps sur leur smartphone. Vous pouvez prévoir par exemple un budget de publicité payante sur Google, sur Facebook…


7. Établir un business model


Clé de voûte du business plan, le business model détermine comment vous allez engendrer des gains. Ne le négligez pas !


8. Choisir la forme juridique de votre société


Le choix de votre statut va impacter sur votre budget prévisionnel. En effet, les sociétés ne sont pas toutes soumises au même régime d’imposition comme elles ne sont pas soumises aux mêmes charges.


Quelles sont les 5 astuces pour faire la différence avec le business plan ?

Astuce n° 1 : Bien décrire son business model

Le business model s’effectue en plusieurs étapes. Vous allez devoir présenter des tableaux financiers pour expliquer le modèle économique de votre entreprise. Pour le résumer en une phrase, c’est : comment comptez-vous gagner de l’argent ? Donc, votre projet doit apporter une réelle à vos clients et vous devez produire suffisamment de valeur pour être rentable.

Vous avez nécessairement étudié la concurrence dans votre business plan. Pour que votre business model soit efficace, n’hésitez pas à y inclure une étude de la rentabilité, en calculant notamment votre seuil de rentabilité, c’est-à-dire le niveau de chiffre d’affaires que vous avez à réaliser pour couvrir vos charges. Cela permettra à votre investisseur de calculer les risques liés à votre projet.


Astuce n° 2 : Ajouter des coupures presses ou des avis de clients/prospects

Citer des personnes connues, mettre en exergue un extrait de journal parlant de votre société ou encore des verbatims de clients permet à l’investisseur de s’imaginer l’attractivité de votre dossier. En effet, on est toujours plus enclin à investir dans une société qui fait parler d’elle en bien à l’extérieur ! De même, les avis clients permettent de souligner l’existence d’un marché et de l’adéquation entre votre solution et la demande. Le fait de citer un tiers renforcera la confiance dans votre dossier.

Astuce n° 3 une mise en forme avec des photos

Comme le dit si bien le proverbe, une image vaut mille mots ! C’est pourquoi un business plan doit être attractif visuellement. Entre deux business plans de même niveau, l’investisseur privilégiera celui ayant le format le plus attractif. Des photos permettent de dire plus de choses que des mots et de faire comprendre plus rapidement votre message. N’hésitez donc pas à agrémenter, de manière équilibrée, votre business plan de photos représentant vos clients, votre solution ou le besoin du marché.

De plus, au lieu de tableaux aux multiples lignes, vous pouvez mettre en place des graphiques attrayants, notamment pour exprimer vos calculs de rentabilité et mettre l’accent sur les chiffres importants de votre étude de marché !

Astuce n° 5 : Afficher ses soutiens

Comme dans une campagne politique durant laquelle chaque candidat aime afficher les soutiens connus, vous devez dans votre business plan indiquer qui vous suit déjà et qui trouve votre projet digne d’être financé. Que ce soit des incubateurs, un réseau d’accompagnement, un prix déjà remporté, des premiers business angels , des experts du secteur à votre board, toutes ces personnes sont des personnes qui croient en vous donc qui légitiment le fait que l’investisseur doit croire en vous.


Astuce n° 4 : Prémâcher le travail

• Afin de vérifier la cohérence de votre business plan, les investisseurs calculeront des ratios : CA/Commerciaux,

Marge brute ,

• Marge d’exploitation, etc..

Faites ce travail pour eux et montrez que vous avez vérifié la cohérence et la pertinence de votre prévisionnel en affichant des ratios clés adaptés, cohérents avec votre secteur. Vous rassurerez ainsi les investisseurs et leur montrerez votre maîtrise de quelques concepts financiers clés. This partie est bien entendu à inclure dans le business model de votre entreprise.


Ainsi, pour faire la différence avec votre business plan, vous allez devoir :

  • vous concentrez sur votre business model au moyen de tableaux financiers structurés ;

  • ajouter des coupures ou des avis de vos clients, pour souligner vos compétences ;

  • présenter votre business model de manière attractive, grâce à des photos par exemple ;

  • mettre en avant vos rations clés ;

  • afficher vos soutiens.

Grâce à ces astuces, vous allez taper dans l'œil de vos investisseurs à coup sûr !


Image
Solene-lalevee-expert-comptable
Solène LALEVÉE
Consultante en création d'entreprise et comptabilité chez L’expert-comptable.com

Solène aide les freelances à s'élever dans leurs projets professionels et à les concrétiser. Bienveillance et disponibilité sont des termes souvent évoqués lorsqu'elle est citée.