Créez votre entreprise GRATUITEMENT: On s’occupe de toutes les formalités  pour vous ! Ca m'intéresse

Comment rédiger un executive summary de business plan

Mis à jour le 11/12/2017

L’executive summary est un résumé du business plan sur deux pages maximum. Il apparaît en guise d’introduction du document et s’apparente à une sorte de teaser du projet de création d’entreprise, destiné à susciter l’envie de lire la suite. L’executive summary est une première lecture rapide qui permet aux financeurs de trier les nombreux projets de création d’entreprise pour lesquels ils sont sollicités, c’est pourquoi il faut réussir cet exercice ! Les valeurs, la vision des fondateurs de l’entreprise, mais aussi la complémentarité de l’équipe doivent ressortir de l’executive summary, tout comme la rentabilité du modèle économique et les motivations à solliciter les financeurs concernés. L’executive summary est l’introduction du business plan, mais il est la dernière étape rédactionnelle pour le créateur d’entreprise.

 


L’executive summary: définition

L’executive summary (« résumé opérationnel » en français) est incontournable dans un business plan de création d’entreprise ! Il consiste en un résumé du business plan sur deux pages maximum. Il introduit le business plan en reprenant les éléments forts de chacune des étapes. Sorte de condensé du projet entrepreneurial, l’executive summary suscite l’intérêt du lecteur et le pousse à lire l’intégralité du business plan.

L’executive summary est utile pour faire gagner du temps aux partenaires financiers qui reçoivent de nombreuses sollicitations (et de nombreux business plans à découvrir). En deux pages, le lecteur prend connaissance du projet entrepreneurial et décide si, oui ou non, il poursuit sa lecture.

Notez que l’executive summary était auparavant l’apanage des startups à destination des business angels. Il est désormais l’exercice incontournable pour toute création d’entreprise qui nécessite de chercher des financements (banques, financement participatif, investissement externe).

Comment rédiger un executive summary

L’executive summary sur deux pages maximum (et pas une de plus !)

L’executive summary prend deux pages et vous ne devrez surtout pas déroger à cette règle. L’objectif de l’executive summary étant de résumer un business plan, les entrepreneurs qui dépasseraient deux pages de rédaction seraient considérés comme incapables de résumer efficacement les points forts de leur projet.

L’executive summary est un teaser du business plan

Tout le défi consiste à rédiger un executive summary séduisant, qui pousse à lire l’intégralité du business plan. L’executive summary doit être abordé comme une sorte de teaser annonçant les points forts de l’entreprise, tout en laissant suffisamment d’interrogations en suspense pour vouloir découvrir la suite... Et contacter les fondateurs !

Quel plan pour l’executive summary

L’executive summary reprend les éléments forts pour chaque partie du business plan, et ce de manière chronologique. Attention, l’accent doit être mis sur :

  • la complémentarité de l’équipe fondatrice
  • le besoin auquel répond l’entreprise sur son marché / l’existence d’une demande
  • les forces de l’entreprise et les opportunités du projet (issus du tableau « SWOT » rédigé à l’issue de l’étude de marché du business plan)
  • les points faibles et les menaces (là encore, issues des analyses SWOT) et les solutions pour y faire face
  • la stratégie commerciale résumée via le marketing mix
  • le modèle économique et la rentabilité du projet
  • les montants sollicités et les motivations à contacter le partenaire financier visé

L’introduction de l’executive summary et l’art du storytelling

Les entrepreneurs ont pour habitude de rédiger une phrase introductive de l’executive summary en expliquant :

  • le marché visé
  • les lacunes constatées
  • la réponse apportée par le projet de création d’entreprise.

L’enchaînement de ces trois arguments en guise d’introduction place l’entreprise en « sauveur » sur son marché, apportant un avantage concurrentiel nouveau. Outre cette astuce, de manière générale, l’executive summary devra, en filigrane, raconter une histoire : l’histoire de l’entreprise, sa vision, ses valeurs, son positionnement, ses atouts et ses avantages concurrentiels... Bref, pour susciter l’envie auprès des financeurs, n’hésitez pas à user des techniques de storytelling !

L’executive summary est la dernière étape du business plan

Pour rédiger un bon executive summary, vous devrez connaître le projet de création d’entreprise sur le bout des doigts, ses points forts et ses points faibles. Ainsi, un executive summary est, certes, placé en introduction, mais il constitue, pour l’entrepreneur, la dernière tâche de formalisation du business plan.

En conclusion, rédiger un executive summary est une chose... Rédiger un executive summary qui fasse mouche auprès des investisseurs en est une autre ! Tel est le défi de l’executive summary : en tant que synthèse du projet de création d’entreprise et introduction au business plan, sa lecture doit réussir à enthousiasmer. Un executive summary qui ne mettrait pas en valeur les atouts du projet et de l’équipe fondatrice ferait prendre le risque de voir le business plan finir à la poubelle avant même d’avoir été lu par les partenaires financiers.

Plus qu’un résumé de votre projet, l’executive summary est un teaser ; une sorte de mise en bouche... En création d’entreprise, il est l’incontournable du business plan.

Confiez-nous votre création d’entreprise  Rédaction du dossier de création & démarches, on s’occupe de tout !   Je me lance

à propos

Cet article a été rédigé par le cabinet d'expertise comptable en ligne L-Expert-comptable.com. Notre spécialité : aider les entrepreneurs à se lancer et leur épargner la corvée d'une comptabilité.

Nos petits plus : des outils innovants, des tarifs bienveillants, des sourires constamment.

En savoir +

Note moyenne pour cet article : (0 vote)
Donnez une note à cet article : 
Your rating: Aucun(e)
0
Pas encore de note.