Les mentions du tampon ou du cachet de l’entreprise : à quoi ça sert ? Quelles sont les obligations légales ?

L'article en brefLe tampon ou cachet d'entreprise joue un rôle clé dans l'authentification des documents commerciaux et administratifs, incarnant l'identité et la légitimité de l'entité dans ses échanges. Le tampon comporte certaines mentions obligatoires telles que le nom de la société, son adresse et son numéro d'identification unique. L'article souligne l'importance de ces éléments pour assurer la conformité des documents officiels et faciliter les démarches administratives, tout en renforçant la crédibilité de l'entreprise auprès de ses partenaires et clients.

Au-delà des mentions obligatoires, l'article encourage également les entreprises à personnaliser leur tampon avec des informations supplémentaires comme le logo, le site web ou même le secteur d'activité. Cette personnalisation ne se limite pas à un aspect esthétique ; elle contribue à la stratégie de marque en rendant chaque document officiel immédiatement reconnaissable. En détaillant les aspects légaux et les bénéfices d'une personnalisation judicieuse, l'article offre un guide pratique pour les entreprises désireuses d'optimiser leur communication officielle à travers leur cachet.
Créer votre entreprise avec L-Expert-Comptable.comDémarrer
Image
Deborha-Vindiolet-expert-comptable
Article rédigé et certifié par Déborha VINDIOLET
 
Leader comptable chez L'Expert-Comptable.com avec plus de 6 ans d'expérience dans le domaine. Diplômée en DCG et BTS Comptabilité.
Temps de lecture : 2minDernière mise à jour : 12/03/2024
Image
Tampon entreprise obligatoire

Le tampon ou le cachet d’une société n’a pas de valeur juridique, il n’est pas obligatoire. Il est apposé sur les documents fournis aux clients pour une meilleure lisibilité d’information. Certaines mentions sont recommandées :

  • Nom de la société
  • Forme Juridique
  • Adresse de l'entreprise
  • Numéro d'identification : SIRET, APE, SIREN, RCS et la ville d'où l'entreprise est immatriculée
  • Coordonnées du contact

Cependant ce sont les mêmes mentions qui elles sont obligatoires sur les documents officiels.

A quoi sert le tampon ou cachet d’entreprise ?

Le cachet de l’entreprise comporte les coordonnées de celle-ci. De manière générale, il contient :

C’est ni plus ni moins le rappel des informations disponibles en entête des documents officiels. Le tampon transmet et/ou rappelle plus simplement les informations.

Le tampon de l’entreprise n’a pas la même finalité que la signature car il est sans valeur juridique du fait qu’il n’est pas obligatoire. Il est là comme une cocarde à destination des clients, fournisseurs et même concurrents. Il prend de la valeur qu’accompagné d’une signature.

Mentions obligatoires sur les documents officiels

Les factures et devis d’une entreprise immatriculée doit avoir les mentions suivantes :

  • Le nom de la société

  • La forme juridique

  • Le numéro unique d’identification de l’entreprise (N° Siren à 9 chiffres).

  • Le lieu du siège social, si différent du lieu de la structure où le client se rend

  • En cas de procédure de liquidation ouverte, mention de cette procédure doit être faite afin que le client ait connaissance de la situation financière de l’entreprise

  • La mention RCS suivie du nom de la ville où se trouve le greffe où elle est immatriculée

  • Le code APE (NAF) : non obligatoire mais recommandé.

Enfin, pour les factures des auto-entrepreneurs la mention : " TVA non applicable, art. 293 B du CGI ", sous le montant total HT.

Mentions propres aux sociétés dont le siège est à l’étranger

Quand une société commerciale a son siège à l’étranger, il faut aussi mentionner :

Mentions en cas de location-gérance ou de mandataire-gérant

Lorsqu’une société est gérée dans le cadre d’une location-gérance, il faut mentionner « location-gérance ». De la même façon, lorsqu’à la tête de la société se trouve un gérant-mandataire afin que les clients soient informés.

Mentions en cas de contrat d’appui

Dès lors qu’une société bénéficie d’un contrat d’appui au projet d’entreprise, il faut faire mention de la dénomination sociale de la société d’appui ainsi que le lieu du siège social et le numéro unique d’identification.

Les sanctions en cas d’omission d’une de ces mentions

Tout manquement est sanctionné par une amende prévue pour les contraventions de 4ème classe. Les entreprises encourent donc, en cas de non respect de ces règles, une amende pouvant aller de 90 à 375 euros. ( Article R. 123-237 du Code de commerce).

Donnez votre avis :
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.