Les mentions du tampon ou du cachet de l’entreprise

Mis à jour le 04/12/2017

Le tampon ou le cachet d’une société n’a pas de valeur juridique, il n’est pas obligatoire. Il est apposé sur les documents fournis aux clients pour une meilleure lisibilité d’information. Certaines mentions sont recommandées :

  • Nom de la société
  • Forme Juridique
  • Adresse de l'entreprise
  • Numéro d'identification : SIRET, APE, SIREN, RCS et la ville d'où l'entreprise est immatriculée
  • Coordonnées du contact

Cependant ce sont les mêmes mentions qui elles sont obligatoires sur les documents officiels.

 
Donnez une note à cet article : 
Your rating: Aucun(e)
4
Moyenne: 4 (5 votes)
Notes : 4 (5 votes)
Donnez une note à cet article : 
Your rating: Aucun(e)
4
Moyenne: 4 (5 votes)

A quoi sert le tampon ou cachet d’entreprise

Le cachet de l’entreprise comporte les coordonnées de celle-ci. De manière générale, il contient :

C’est ni plus ni moins le rappel des informations disponibles en entête des documents officiels. Le tampon transmet et/ou rappelle plus simplement les informations.

Le tampon de l’entreprise n’a pas la même finalité que la signature car il est sans valeur juridique du fait qu’il n’est pas obligatoire. Il est là comme une cocarde à destination des clients, fournisseurs et même concurrents. Il prend de la valeur qu’accompagné d’une signature.

Mentions obligatoires sur les documents officiels

Les factures et devis d’une entreprise immatriculée doit avoir les mentions suivantes :

  • Le nom de la société

  • La forme juridique

  • Le numéro unique d’identification de l’entreprise (N° Siren à 9 chiffres).

  • Le lieu du siège social, si différent du lieu de la structure où le client se rend

  • En cas de procédure de liquidation ouverte, mention de cette procédure doit être faite afin que le client ait connaissance de la situation financière de l’entreprise

  • La mention RCS suivie du nom de la ville où se trouve le greffe où elle est immatriculée

  • Le code APE (NAF) : non obligatoire mais recommandé.

Enfin, pour les factures des auto-entrepreneurs la mention : " TVA non applicable, art. 293 B du CGI ", sous le montant total HT.

Mentions propres aux sociétés dont le siège est à l’étranger

Quand une société commerciale a son siège à l’étranger, il faut aussi mentionner :

Mentions en cas de location-gérance ou de mandataire-gérant

Lorsqu’une société est gérée dans le cadre d’une location-gérance, il faut mentionner « location-gérance ». De la même façon, lorsqu’à la tête de la société se trouve un gérant-mandataire afin que les clients soient informés.

Mentions en cas de contrat d’appui

Dès lors qu’une société bénéficie d’un contrat d’appui au projet d’entreprise, il faut faire mention de la dénomination sociale de la société d’appui ainsi que le lieu du siège social et le numéro unique d’identification.

Les sanctions en cas d’omission d’une de ces mentions

Tout manquement est sanctionnée par une amende prévue pour les contraventions de 4ème classe. Les entreprises encourent donc, en cas de non respect de ces règles, une amende pouvant aller de 90 à 375 euros. ( Article R. 123-237 du Code de commerce)

 

Donnez une note à cet article : 
Your rating: Aucun(e)
4
Moyenne: 4 (5 votes)
Besoin d'un expert comptable ?
  • Votre entreprise est-elle déjà créée ?
  • Avez-vous déjà des salariés ?
  • Quel est votre secteur d'activité ?
  • Votre nom :
  • Votre téléphone :
D'autres sujets qui pourraient vous intéresser...
Livres blancs

Commentaires

Pas de commentaire pour cet article !

Besoin d'un expert comptable ?
  • Quel est votre secteur d'activité ?
  • Votre nom :
  • Votre téléphone :
  • Besoin d'un expert comptable ? Cliquez ici