Comptabilisation Immobilisations comptables

L'article en brefMaîtriser les écritures comptables des immobilisations est essentiel pour toute entreprise soucieuse de son bilan financier. De l'acquisition à l'amortissement, en passant par les spécificités de la TVA et les subtilités des cessions, cet ensemble de règles précises façonne la gestion d'actifs durable de l'entreprise. Illustré par des exemples concrets, comme l'achat d'un matériel industriel ou la cession d'actifs, le processus comptable se dévoile étape par étape, offrant une clarté indispensable aux professionnels et aux novices désireux de s'immerger dans le domaine de la comptabilité des immobilisations.

Au cœur de la comptabilité, les immobilisations représentent un aspect crucial, impliquant des écritures spécifiques selon les différentes phases de leur cycle de vie. L'article détaille méthodiquement chaque étape, de l'enregistrement initial des coûts HT à l'amortissement, en passant par les opérations moins courantes telles que les livraisons à soi-même. Ces procédures, illustrées par des exemples pratiques, sont essentielles pour optimiser la gestion comptable des biens durables. En suivant ces directives, les entreprises peuvent non seulement se conformer aux normes comptables mais aussi optimiser leur stratégie financière à long terme.
Temps de lecture : 2minDernière mise à jour : 12/03/2024
Besoin d'aide sur la comptabilité de votre entreprise ? Contactez-nous
Ecrit par Déborha VINDIOLETDiplômée en DCG et BTS Comptabilité et accompagnatrice de freelances chez L-Expert-Comptable.com
Image
guillaume-delemarle-expert-comptable
Article certifié par
Guillaume DELEMARLE
 
Expert-comptable avec plus de 9 ans d'expérience. Spécialisé dans l'accompagnement des TPE et créateurs d'entreprise.
Image
Comptabilisation Immobilisations comptables

Les écritures comptables liées aux immobilisations doivent respecter des règles précises qui aideront à établir le bilan. Ces écritures peuvent être passées par une société d'expertise comptable, néanmoins il est possible de de les passer soi-même. Il suffit de comprendre que les écritures sont différentes au fil du cycle d'utilisation de l'immobilisation par l'entreprise. Les immobilisations font partie des comptes de classe 2, le compte de TVA à utiliser est le compte 445620 "Etat/TVA déductible sur immobilisations" sauf pour certaines immobilisations pour lesquelles la TVA ne sera pas récupérable. Vous trouverez dans cet article, les écritures comptables à passer de l'acquisition de l'immobilisation jusqu'à son amortissement. Vous y trouverez également les démarches de cessions et les cas spéciaux (acompte, livraison à soi-même, TVA irrécupérable...).
 

1. Les écritures comptables de l'acquisition d'une immobilisation

Les écritures comptables des immobilisations s'enregistrent pour leur coût d'achat HT. (Coût d'achat HT = Prix d'achat HT + Frais accessoires d'achats HT) Prenons l'exemple suivant : Monsieur X achète un matériel industriel pour 1 000 € HT à Monsieur Y, payé à crédit (15 jours plus tard). Les écritures comptables se présentent de la façon suivante :

a. Lors de l'acquisition de l'immobilisation

N° de CompteLibelléDébitCrédit
215400Matériel industriel1 000  
445620Etat - TVA sur immobilisations160 
404000Fournisseur d'immobilisations 1 160

b. Lors du paiement

N° de CompteLibelléDébitCrédit
404000Fournisseur d'immobilisations1 160  
512000Banque 1 160

Remarques :

  • Les immobilisations s'enregistrent dans les comptes de la classe 2.
  • Notez que le compte de TVA utilisé est le compte « 445620 - Etat/TVA sur immobilisations » et non le compte « 445660 - Etat/TVA déductible sur biens et services ». Ce sont tous deux des comptes de TVA déductible mais l'un est utilisé pour les investissements (immobilisations), et l'autre pour l'exploitation (achat marchandises, matières premières etc).
  • Pour certaines immobilisations il n'est pas possible de récupérer la TVA, c'est le cas par exemple des véhicules de tourisme, dans ce cas l'écriture comptable est la même mais s'enregistre TTC : sans compte de TVA. (évidemment le montant pour le compte de classe 2 devient le total).

Prenons l'exemple d'un matériel industriel faisant l'objet d'un acompte de 500 € L'écriture comptable se présente ainsi :

c. Si l'immobilisation fait l'objet d'une avance ou d'un acompte

N° de CompteLibelléDébitCrédit
238000Avance/Acompte versée sur commande500 
512000Banque 500

d. Lors de la livraison de l'immobilisation

N° de CompteLibelléDébitCrédit
215400Matériel industriel1 000  
445620Etat - TVA sur immobilisations160 
238000Avance/Acompte versée sur commande 500
512000Banque 660

2. Les écritures comptables de livraison à soi-même

C'est une opération qui consiste à mettre à l'actif une immobilisation fabriquée par l'entreprise. On distingue 2 phases :

  • Phase de fabrication : l'entreprise engage différentes dépenses qui ont été enregistrées dans des comptes de charge (achat de matières, de fournitures, ...). A la fin de chaque exercice au cours duquel le bien a été produit ; il faut évaluer les dépenses de l'exercice, constater l'apparition d'une immobilisation en cours.
  • Production immobilisée : neutralisation de la charge dans le compte de résultat. La fabrication de l'immobilisation à soi-même n'a pas d'impact sur le résultat.

L'écriture comptable correspondante se comptabilise de la manière suivante :

N° de CompteLibelléDébitCrédit
231/232Immobilisations corporelles/incorporelles en coursX 
722Production Immobilisée X

Remarques : X correspond au montant des dépenses de l'exercice

3. Les écritures comptables d'amortissement des immobilisations

N° de CompteLibelléDébitCrédit
681Dotation aux amortissements 
28Amortissement des immobilisations X

L'écriture comptable constatant l'amortissement est saisie en fin d'année (à la clôture de l'exercice comptable). Il est important de le faire afin de calculer grâce aux taux d'amortissement la perte de valeur de l'immobilisation.

4. Les écritures comptables de cession d'immobilisations

L'immobilisation n'est plus à l'actif du bilan et cette immobilisation ne doit plus apparaître dans les comptes. Les écritures comptables liées à la cession d'immobilisation sont les suivantes :

a. Enregistrement de la sortie de l'immobilisation

N° de CompteLibelléDébitCrédit
281540Amortissement du Matériel IndustrielX (1)  
675000Valeur comptable des éléments d'actifs cédésX (2) 
215400Matériel Industriel X (3)

(1) : Correspond au total des amortissements réalisés depuis la date d'acquisition ou la date mise en service de l'immobilisation. (2) : Valeur nette comptable de l'immobilisation (VNC) = Valeur d'origine - Cumul des amortissements (3) : Valeur d'origine de l'immobilisation

b. Enregistrement du prix de cession

N° de CompteLibelléDébitCrédit
512000BanqueX (1) 
775000Prix de cession des éléments d'actifs cédés X (2)
445710TVA Collectée X (3)

(1) : Si la cession se fait à crédit, il faudrait utiliser le compte « 462 000 - Créance sur cession d'immobilisation ». (2) : Prix de cession du bien.

Les comptes du plan comptable général de la classe 2, permettent donc d'enregistrer comptablement les immobilisations.

Donnez votre avis :
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.