Calcul des allocations chômage : simulateur et explications

Ce calculateur estime le montant des allocations chômage (ARE) dont bénéficierait un salarié en CDI ou CDD à temps plein (au régime général). L’ARE (allocation de retour à l'emploi = allocation chômage) est versé mensuellement, mais son montant varie selon une estimation journalière basée sur le Salaire Journalier de Référence (lui-même évalué à partir d’une période de référence équivalent aux 12 derniers mois travaillés et payés). Pour un contrat de travail à temps plein, le montant de l’allocation chômage est égal à la somme la plus élevée entre 40,4% du salaire journalier de référence + 11.84 euros et 57% du salaire journalier de référence estimé par Pôle Emploi.



Revenus bruts perçus lors des 12 mois précédant le dernier jour travaillé
Nombre de jours sous contrat sur les 12 mois précédant la perte de l'emploi

Présentation de l’outil

Ce calculateur estime le montant des allocations chômage - appelées « Allocations de Retour à l’Emploi » ou « ARE » - pour un salarié en CDI ou CDD à temps plein, affilié au régime général de la Sécurité sociale. Renseignez les revenus bruts perçus et le nombre de jours sous contrat sur les 12 mois précédents le dernier jour travaillé. Attention, ce calculateur des allocations chômage se base sur un travail à temps plein.

Le calcul des allocations chômage est plus spécifique dans le cas de contrat d’intérim ou de travail à temps partiel. Pour ces cas spécifiques, vous pouvez retrouver le simulateur de Pôle Emploi pour avoir une meilleure précision.

  • Les allocations chômages sont calculées à partir de votre salaire brut moyen sur les 12 derniers mois, primes incluses.
  • Vous pourrez toucher vos ARE sous certaines conditions seulement, notamment ne pas avoir quitté volontairement votre emploi, être inscrit au Pôle Emploi et être à la recherche active d’un emploi.

Calcul des allocations chômage de Pôle Emploi : prérequis

L’Allocation d’Aide au Retour à l’Emploi (ARE) est calculée sur la base de vos anciens salaires bruts et primes liés :

  • à l’exécution d’un contrat de travail comportant un lien de subordination
  • soumis aux contributions Pôle Emploi
  • n’ayant pas déjà servi pour un calcul d’indemnités chômage antérieur
  • perçus au cours des 12 derniers mois travaillés et payés (ce que l’on appelle la période de référence)
  • au nombre de jours effectivement travaillés durant la période de référence. Il faut ainsi indiquer à Pôle Emploi les jours d’absence non payée (congé maladie par exemple) ou sans contrat de travail qui seront déduits du calcul des allocations chômage

Le calcul de l’Allocation de Retour à l’Emploi (ARE)

L’Allocation de Retour à l’Emploi (ARE) est calculée de manière journalière selon le Salaire Journalier de Référence (SJR). Concernant un contrat de travail à temps plein, le montant de l’allocation chômage journalière est égal au montant le plus élevé entre :

  • - 40.4 % du salaire journalier de référence + 11.84 euros
  • - 57 % du salaire journalier de référence
Le montant journalier de l’ARE ne peut pas être inférieur à 28.86 euros et ne pas dépasser 75 % du salaire journalier de référence. Concernant un contrat de travail à temps partiel, le montant de l’allocation chômage journalière est égale au montant le plus élevé entre 40.4 % du salaire journalier de référence + 11.84 euros et 57 % du salaire journalier de référence ; minoré d’un coefficient de réduction. Le coefficient de réduction est égal à : horaire à temps partiel / horaire légal ou conventionnel.

Fiscalité et cotisations liées à l’indemnité chômage Pôle Emploi

En tant que revenu de remplacement, l’ARE est soumis :

  • A la CSG et à la CRDS, sous réserve de ne pas baisser le montant de l’allocation chômage en dessous d’un certain seuil et d’être un contribuable imposable à l’impôt sur le revenu
  • Au régime local d’assurance maladie en Alsace Moselle

Comment sont perçues les ARE de Pôle Emploi

Les allocations ARE sont perçues mensuellement suite à l’actualisation faite par le demandeur d’emploi sur sa déclaration mensuelle. Le versement de l’ARE s’opère en fonction du nombre de jours indemnisés dans le mois.

Le maintien des ARE en création d’entreprise

Les entrepreneurs qui créent une entreprise maintiennent en partie le bénéfice de l’ARE à compter de l’immatriculation de leur entreprise, et ce pour les aider à tenir leur budget malgré un chiffre d’affaires incertain au lancement de leur activité. L’entrepreneur peut choisir entre deux formules distinctes de versement de ses indemnités chômage :

  • Le maintien partiel de l’ARE
  • La capitalisation appelée aussi « ARCE pour Aide à la Reprise ou à la Création d’Entreprise »
Le maintien partiel de l’ARE consiste à percevoir chaque mois (dans la limite des droits restants) son indemnité Pôle Emploi réévaluée à la baisse selon le montant des nouveaux revenus d’entrepreneur. La capitalisation consiste à percevoir 45 % de ses droits restants en deux versements distincts : 22.5 % des ARE restants au moment de l’immatriculation de l’activité et 22.5 % six mois plus tard.