ACRE

L’ACCRE (Aide aux Chômeurs Créant ou Reprenant une Entreprise) est une aide octroyée par l’Etat et destinée majoritairement aux demandeurs d’emploi qui créent ou reprennent une entreprise. Le bénéficiaire de l’ACCRE est exonéré partiellement de ses cotisations sociales (cotisations d'assurance maladie, maternité, retraite de base, vieillesse, invalidité, décès et d'allocations familiales) de dirigeant durant 1 an. Toutefois lorsqu’il s’agit d’une micro-entreprise l’exonération peut aller jusqu’à 3 ans.

Derniers articles

  • Il existe des exonérations de charges sociales pour favoriser la création d’entreprises et aider les créateurs dans leurs premiers mois d’activité. Parmi les exonérations les plus connues, on citera l’ ACRE (anciennement ACCRE, Aide à la Création ou à la Reprise d’une Entreprise). Mais qu’en est-il des exonérations de charges sociales pour les salariés qui souhaitent créer ou reprendre une entreprise ? En effet, il n’est pas rare de rencontrer des créateurs qui souhaitent, dans un premier temps au moins, cumuler leur emploi salarié tout en créant ou en reprenant une entreprise. Cet article vous donnera des détails sur l’exonération de charges sociales pour les salariés créateurs ou repreneurs.
  • L’ACRE, l’Aide aux Créateurs et Repreneurs d’Entreprise est un dispositif de l’État français permettant d’être exonéré partiellement de cotisations sociales pendant au moins 12 mois, voire jusqu’à 2 ans pour les auto-entrepreneurs et de bénéficier d’un accompagnement pendant les premières années d’activité. Les conditions pour bénéficier de l’ACRE ont souvent évolué ces dernières années et dépendent de la date de souscription au dispositif ; elle est aujourd’hui accessible à tout créateur ou repreneur d’entreprise. Rapide à demander, elle peut aussi être couplée à d’autres aides financières comme le NACRE ou les aides Pôle Emploi.
  • Depuis la loi de 2018 sur le financement de la sécurité sociale, l’ancienne Aide aux Chômeurs Créateurs ou Repreneurs d'Entreprise ( ACCRE ) a subi quelques modifications. En effet le 1er janvier 2019, cette aide a été rebaptisée ACRE Aide aux Créateurs ou Repreneurs d’Entreprise. La spécificité de cette nouveauté ? L’ACRE est désormais accessible à tous, ce qui en fait un véritable atout pour lancer son activité ! La première chose est donc de savoir ce qu’est l’ACCRE ou l’ACRE et surtout comment en bénéficier en fonction du type de votre structure
  • L’INSEE estime que l’ACCRE a eu un impact minime dans la survie des entreprises créées entre 1994 et 2006. D’après l’INSEE, créer une entreprise avec des fonds propres élevés et opter pour une société plutôt qu’une entreprise individuelle auraient à contrario un impact plus fort dans la survie de ces entreprises au bout de 5 ans.
  • L’ACCRE encourage la création d'entreprise avec une exonération de cotisations sociales et un accompagnement pendant les premières années d'activité. L'Accre s'adresse aux créateurs et repreneurs d’entreprises au chômage, reconnus handicapés ou implantés dans une zone urbaine sensible.
  • L’aide ACCRE, pour Aide aux Chômeurs Créant ou Reprenant une Entreprise, est accordée par l’URSSAF. L’ACCRE consiste en une exonération partielle du paiement des cotisations sociales du dirigeant d’entreprise, durant une période de 1 à 3 ans maximum. Pour avoir droit à l’ACCRE, il faut être créateur ou repreneur d’une entreprise, mais aussi demandeur d’emploi inscrit à Pôle Emploi ou bénéficiaire de certaines allocations. Les salariés et les jeunes de moins de 30 ans peuvent aussi bénéficier de l’ACCRE sous certaines conditions. La demande d’ACCRE est à formuler au moment de l’immatriculation de l’entreprise ou dans les 40 jours suivants.
  • L'Accre, l’aide aux demandeurs d'emploi créant ou reprenant une entreprise, permet une exonération de charges sociales (maladie, maternité, invalidité, décès, vieillesse, veuvage, allocations familiales) pour la première année lors de la création ou reprise d’une entreprise.
  • Il existe un certain nombre d’exonérations de charges sociales pour les créateurs d’entreprises. Mais les connaissez-vous ? Avez-vous toutes les clés pour pouvoir bénéficier de ces exonérations ? Cet article vous aidera à mieux cerner ces exonérations et plus particulièrement l’exonération ACCRE et vous éclairera sur les démarches à effectuer pour pouvoir en bénéficier.
  • L’Etat soutient la création d’entreprises en France et accorde, sous réserve de certaines conditions, une aide à la création et à la reprise d'une entreprise (ACCRE). Cette aide consiste à une exonération du paiement de charges sociales pendant une année sur les rémunérations versées au demandeur. L’ACCRE n’est pas accordée de droit mais nécessite l’établissement d’une demande. Celle-ci s’effectue via un formulaire N° 13584*02.
  • Si l’Aide aux Chômeurs Créateurs et Repreneurs d’Entreprises (ACCRE) est un concept largement développé sur le web, les moyens pour obtenir cette aide sont beaucoup moins abordés. Comment en faire la demande ? Dans quels délais ? Et à qui ?
  • Vous avez pu tester votre projet entrepreneurial en toute simplicité grâce à votre auto-entreprise (ou micro-entreprise). Maintenant que votre activité ne cesse de croître, vous souhaitez jouer dans la cour des grands. Pour cela, vous envisagez de changer le statut juridique de votre entreprise et devenir une société afin de bénéficier, notamment, du régime d’imposition des sociétés. Alors qu’à la création de votre micro-entreprise ou auto-entreprise, vous aviez bénéficié de l’Aide aux Créateurs ou Repreneurs d’Entreprise (ACRE), vous vous demandez si le changement de forme juridique vous permet de toucher à nouveau ou de continuer à percevoir cette aide. Tout va dépendre de votre numéro SIRET.
  • Dispositif destiné à encourager les initiatives entrepreneuriales, l’ACCRE connaît un réel succès auprès des créateurs et repreneurs d’entreprises. Ainsi en 2009, près d’un quart des créations ou reprises d’entreprises ont été appuyées par ce dispositif qui offre une exonération, pendant un an et dans la limite de 120 % du SMIC, de charges sociales (maladie, maternité, invalidité, décès, allocations familiales et vieillesse).
  • Vous êtes au chômage et vous avez un projet de création ou de reprise d'entreprise ? Vous souhaitez savoir si vous pouvez bénéficier de l'ACCRE ?
  • Lors d'un projet de création d'entreprise, plusieurs aides sont envisageables. Concernant les demandeurs d'emploi, ces derniers peuvent, sous certaines conditions recourir à l'Aide aux Chômeurs Créant ou Reprenant une Entreprise (ACCRE). Quelles sont les conditions pour obtenir l'ACCRE ? Quels sont les bénéfices de cette aide ? Quelles formalités sont à réaliser pour en faire la demande ? 
  • L’Aide aux Chômeurs Créant ou Reprenant une Entreprise (ACCRE) fournit des avantages importants à ses bénéficiaires tels qu’une exonération de charges sociales pendant un an. Qui peut y prétendre ? En quoi l’ACCRE consiste elle exactement ?
  • Mode d'emploi du formulaire de demande ACCRE