Comment devenir développeur Web Front-end en freelance ?

Mis à jour le 16/11/22
Sommaire

    Un développeur "front-end" c'est quoi ?

    Le développeur ‘front-end » est un professionnel spécialisé dans l’optimisation de l’ergonomie et la navigation du site web. Il sait mener l’intégration de maquettes par le biais des langages de développement, contribue aux corrections nécessaires et s’assure que les normes et standards en la matière sont correctement appliqués.

    Quel est le travail d'un développeur "front-end" en freelance ?

    Le développeur ‘front-end » freelance crée des pages web pour le site Internet de son client tout en respectant la charge graphique qui lui est fournie par le webdesigner. Il programme l’interface utilisateur et traduit les maquettes en langage informatique. Il applique également les demandes du responsable SEO pour le référencement naturel du site.

    Les qualités attendues d'un développeur "front-end"

    Le développeur ‘front-end » doit maîtriser parfaitement :

    • Le HTML5 et le CSS3
    • Le Javascript
    • Être un expert dans les CMS
    • Connaître le versioning
    • Être en veille permanente
    • Savoir travailler en équipe
    • Connaître le design
    • Optimiser le SEO
    • Savoir résoudre certains problèmes techniques

    Comment devenir développeur "front-end" ?

    Pour devenir développeur ‘front-end », un BTS ou un DUT mènent souvent à une école d’ingénieur ou un second cycle d’université afin d’approfondir les connaissances de développeur. Il existe aussi des formations online.

    Quel est le salaire d'un développeur "Front-end" en freelance ?

    Le développeur ‘front-end » facture un taux moyen journalier d’environ 500 €. Après cinq années d’expérience, sont taux moyen journalier en France est d’environ 600 €. Lorsqu’il est senior (+ de 10 ans) le TJM est d’environ 700 €.

    Pour en savoir plus sur la rémunération d'un développeur web en freelance, nous avons réalisé une vidéo sur le sujet que vous pouvez retrouver ci-dessous ou bien sur notre chaîne YouTube !

     

     

    La conjoncture du marché de développeur frontend à l’heure actuelle

     

     

    En France, un quart des développeurs sont en statut indépendant. De plus, ils sont regroupés dans certaines villes comme Paris qui en concentrent la moitié. La plupart des postes de développeurs sont pourvus par des hommes que ce soit en back-end ou encore le front-end. En revanche, on observe que de plus en plus de femmes osent se lancer dans le monde du développement, même si elles sont encore en minorité sur ce marché.

    On note que les postes à pourvoir sont nombreux (1,5 poste par candidat) mais que les recruteurs exigent souvent un grand nombre d’expériences passées . Ainsi, un débutant aura du mal à trouver un premier emploi de par son manque d’expérience évident.

    Avantages à se lancer en tant que freelance

    On observe que se lancer en tant que freelance est très à la mode ces dernières années lorsqu’on parle d’entreprendre.

    En effet, il existe une recrudescence de jeunes freelances qui souhaitent se lancer dans différents secteurs d’activité et qui décident d'abandonner leur travail de salarié afin de se lancer dans cette aventure. Les jeunes diplômés sont aussi plus nombreux à vouloir devenir freelance qu’auparavant.

    Ce succès s’explique par plusieurs facteurs et bénéfices du statut de freelance. En effet, il y a des avantages certains à choisir ce mode de vie :

    - Indépendant, le choix de la flexibilité

    C’est probablement le critère le plus déterminant dans la décision de devenir développeur freelance front-end. En effet, ce statut de freelance en informatique est avantageux d’un point de vue de l’autonomie et de la flexibilité des horaires puisqu’on peut librement choisir quand travailler, et quand s’accorder du bon temps.

    Finis les contraintes au bureau et les horaires rigides parfois mal adaptés à chaque individu. En tant que freelance front-end, vous pouvez avoir l’esprit tranquille et décider quand travailler. Ainsi, si vous êtes très productif, vous pourrez ralentir la cadence lorsque vous en aurez envie. Cette liberté n’a pas de prix.

    - En tant que développeur Front-end Freelance, je choisis mes clients

    Être freelance signifie être libre de choisir avec qui vous comptez travailler via le choix des missions qui seront disponibles. Vous pouvez également négocier pendant la signature, en fonction de vos compétences et de votre savoir-faire acquis.

    Enfin, vous pouvez imposer de travailler sous un langage informatique spécifique à vos clients. In fine, vous pouvez beaucoup plus fixer les conditions de travail de vos missions et de fait travailler sur ce qui vous passionne réellement.

    - En étant Freelance, je suis mon propre patron ?

    En tant que patron, vous n’avez plus de comptes à rendre à votre supérieur hiérarchique. En effet, vous êtes libre de vos décisions et vous les gérer selon vos besoins propres sans être dépendant d’un supérieur hiérarchique.

    Ainsi vous orienter votre entreprise de freelance front-end selon vos désirs et vos projets professionnels.

    Les points de vigilance à connaître quand on se lance en Indépendant

    Être freelance informatique et donc dans votre cas en front-end, et c'est que ce statut engendre inévitablement, sont des responsabilités plus grandes dues à votre indépendance.

    En effet, malgré tous les avantages à être freelance il convient de rappeler qu’il existe le revers de la médaille, même si ces quelques difficultés ne sont pas insurmontables.

    Ainsi, il faut cependant garder à l’esprit certains impératifs pas toujours des plus simples comme :

    Prospecter ses propres clients

    Pour un débutant, trouver ses premiers clients n’est pas une mince affaire. Effectivement, il faut impérativement savoir se vendre et convaincre vosprospects, que les services que vous proposez, sont un réel atout pour eux.

    Cette étape est essentielle pour un développeur informatique et par la suite, il vous sera plus simple de traiter avec vos clients une fois que vous aurez créé un réseau professionnel. Cela vous permettra de faire grandir votre crédibilité et de trouver bien plus vite des missions intéressantes.

    Il faut noter que des plateformes spécialisées existent afin de trouver ses clients. Par exemple, Malt (anciennement Hopwork) est un site de mise en relation entre des travailleurs indépendants spécialisés dans le numérique et des clients. Vous pourrez donc trouver des missions facilement et commencer à vous créer un réseau de clients.

    Faire face au période de creux

    Les périodes creuses seront à prendre en compte et feront partie intégrante de votre aventure en tant que développeur frontend. En effet, elles peuvent être dues à la conjoncture économique ou encore lié à la saisonnalité de l’activité quoique très modéré en tant que développeur freelance.

    La demande peut être moins forte et il convientalors, de bien gérer votre trésorerie afin d'affronter les coups durs et de faire face aux imprévues avec des ressources suffisantes.

    Protéger vos ressources matérielles

    En fonction du statut juridique que vous allez choisir, sachez qu’il est possible que vos biens puissent être saisis en cas de dette puisque dans certains cas, notamment en micro-entreprise, vous n’avez pas de protection de votre patrimoine. Il sera donc important d’opter pour un statut qui vous convienne.

    Ce point n’est pas à négliger, même si en tant que développeur frontend freelance, vous n’avez que très peu de frais et par conséquent vos charges sont réduites. En effet, en tant que développeur freelance vous n’avez que peu de frais engagés, en général l’achat d’un ordinateur et quelques licences de logiciels, mais ce point est tout de même à prendre en compte.

    La gestion de votre comptabilité en tant que travailleur Indépendant

    Devenir développeur freelance signifie que vous allez créer votre entreprise et qui dit entreprise, dit bien sur, obligations comptables. Elles sont très variables en fonction du statut juridique choisi et peuvent être lourdes et complexes.

    C’est le cas si vous décidez de la gérer vous-même ce qui n’est pas conseillé du fait de l’organisation et du temps que cela nécessite.

    Il vaudra mieux vous faire accompagner par un expert-comptable qui aura bien plus de compétences que vous dans le domaine et qui pourra vous décharger de ce fardeau à porter pour votre jeune entreprise qui aura bien mieux à faire, comme prospecter vos premiers clients.

    Comment se lancer en fonction de son statut professionnel ?

    Se lancer en tant que développeur frontend en freelance est une décision qui se prend en pesant le pour et le contre par rapport à votre statut actuel.

    En effet, comme beaucoup, vous rêvez d’être entrepreneur et êtes actuellement dans le salariat, alors dites-vous bien que c’est possible de se lancer et de bien réussir, mais pour ça, il faut savoir réussir son décollage pour que votre fusée aille dans la bonne direction.

    Ne démissionnez pas sur une simple idée et mûrissez votre projet. Réfléchissez à vos forces et vos faiblesses pour proposer un service de qualité. Voyez comment quitter votre entreprise de la meilleure façon afin que la transition ne soit pas difficile pour vous, mais qu’elle coule de source.

    Si on souhaite démissionner

    Si vous souhaitez démissionner, sachez que ce n’est pas toujours la meilleure option. En effet, en cas de démission vous n’aurez plus droit à l’allocation chômage, ce qui est problématique si vous n’avez pas d’autres ressources financières au démarrage de votre activité.

    Si vous démissionnez et que vous vous lancez, alors il vous faudra des ressources pour effectuer la transition mais sans allocation chômage. Ce pourrait être compliqué dans un premier temps,car vous n’aurez pas forcément des clients immédiatement.

    Si on souhaite partir via une rupture conventionnelle

    Le plus grand avantage lorsque vous partez en rupture dite conventionnelle, est que vous pouvez bénéficier des allocations chômages mais également des indemnités de fin de contrat.

    De plus, en fin de CDD; vous pourrez bénéficier d'une prime de précarité qui est un atout pour le lancement de votre activité. Ainsi, il convient de privilégier la rupture conventionnelle, si c’est possible pour un lancement plus pérenne de votre activité de développeur frontend.

    Quelles sont les étapes à suivre pour devenir Développeur Frontend Freelance ?

    Commencez par faire une étude de marché

    L’étude de marché est une étape importante dans votre projet. Cette étape essentielle vise à comprendre le marché dans lequel vous évoluez et en l'occurrence celui du développement frontend en tant que freelance. Plus vous comprendrez le marché et ses besoins, et plus vous répondrez aux attentes de vos clients.

    Vous pouvez voir grâce à cette étude, ce qu’il en est par exemple, de la concurrence et ainsi, bien la comprendre. Y a-t-il un nouveau service qui est récemment entré sur le marché et si oui pouvez-vous le réaliser pour vos clients ? Quelle est votre cible de clients ? Comment les atteindre ? Comment est-ce que vous allez vous démarquer par rapport aux autres concurrents ? Ces questions sont indispensables afin de bien se lancer.

    En effet, répondre à toutes ces questions, vous donnera une très bonne vision de votre projet.

    La prochaine étape de création d’une entreprise : Le business plan

    Maintenant que vous avez compris l’importance de l’étude de marché, il convient d’aborder le business plan. Il est indispensable lorsqu’on se lance en tant que développeur freelance, puisqu’il vous sera très utile, notamment lorsque vous demanderez un besoin de financement de votre projet.

    Déterminer la solidité financière d’un projet est un sérieux atout, même si dans votre cas les dépenses seront assez limitées. Par conséquent, vous n’aurez pas forcément besoin d’un financement extérieur.

    En effet, dans le cas du développeur frontend qui se lance en freelance, le business plan vous sera bien plus utile afin de prévoir vos futurs revenus et vos frais liés à la première année de votre activité.

    Il faut donc prévoir quels seront vos frais du début d’activité, et surtout, comment faire pour assurer un chiffre d'affaires nécessaire à votre pérennité dans cette année, souvent décisive de lancement de l’activité en freelance.

    En définitive, votre business plan est un gage de sérieux, synonyme d’un projet mûri vous permettant de vous projeter sur le rendement de votre activité. De plus, il sera très apprécié et vous donnera une crédibilité, si jamais vous devez solliciter une future aide financière.

    Quelles sont les autres étapes administratives d’une création d’entreprise ?

    Il existe de multiples étapes administratives lorsque vous vous lancerez en développeur freelance. En effet il vous faudra choisir vos statuts juridiques et les rédiger, ce qui n’est pas une mince affaire.

    Pour le choix, nous allons par la suite indiquer toutes les différences entre les différents statuts juridiques possible. Une fois ce statut juridique choisi, vous devrez les rédiger en indiquant, par exemple, le nom de votre entreprise mais encore l’objet social, ou elle se situera et qui sera le président.

    Bon à savoir : Quel que soit le statut juridique choisi, les statuts sont obligatoires.

    Cet acte juridique est obligatoirement rédigé par écrit et doit être signé par tous les actionnaires.

    Pour la rédaction des statuts, vous avez la possibilité de le faire vous-même. Cependant, attention de n’oublier aucune information importante lors de l’envoi de votre dossier sous peine qu’il soit refusé. Vous pourrez trouver sur Internet des modèles types à télécharger si vous cherchez de la simplicité et que vous manquez de temps mais leur fiabilité n’est pas garantie et vous pourrez donc manquer d'informations primordiales.

    L’autre possibilité est de confier cette tâche parfois assez complexe à un spécialiste compétent comme un expert-comptable ou un avocat.

    Sachez que chez l-Expert-Comptable.com la rédaction des statuts tout comme la création de votre entreprise est totalement gratuite d’où l’intérêt pour vous afin d’être disponible pour la partie concrète de votre projet et de déléguer la partie juridique et administratives très lourdes si vous décidez de vous en occuper seul.

    Vous avez deux possibilités pour la rédaction de vos statuts :

    • La confier à un organisme compétent. Vous pouvez demander à un professionnel, à un expert-comptable ou via un prestataire. Chez L-Expert-comptable.com, nous nous occupons de la création de votre entreprise gratuitement, de la rédaction des statuts jusqu’à l’obtention de votre Kbis.
    • Rédiger vous-même vos statuts. Attention cependant de n’oublier aucunes informations. Vous pouvez trouver sur internet différents modèles de statuts à télécharger. Soyez tout de même vigilant à la fiabilité du site internet.

    L’autre étape administrative indispensable, est la parution de votre société au journal d’annonces légales. Il vous faudra veiller au respect des règles en vigueur et être très pointilleux sur les détails. De plus, un tarif est fixé à la ligne et chaque ligne est limitée par un nombre de caractères.

    Bon à savoir : Les prix sont différents selon votre département mais l’ensemble des journaux (où se trouve le siège social de votre entreprise) doivent appliquer les mêmes tarifs.

    Quel statut juridique choisir pour un développeur Frontend Indépendant ?

    La micro-entreprise est une forme juridique simple à créer. Il faut savoir que c'est vous le représentant de cette entreprise, en tant que personne physique.

    En micro entreprise, il n’y a pas de création de personne morale. Ainsi, votre patrimoine personnel peut être concerné. Il n'y a que très peu de distinction entre vous et votre entreprise concernant les revenus et le patrimoine.

    Voici un petit résumé des avantages et inconvénients de la micro-entreprise :

    Avantages :

    • Inscription rapide et simple

    • Calcul des cotisations sociales simple

    • Formalisme réduit

    Inconvénients :

    • Limite de chiffre d’affaires

    • Pas de protection du patrimoine

    Concernant la SARL/EURL, la grande différence lorsque vous lancez une SARL - EURL par rapport à une micro-entreprise, est que vous créez une personne morale sous forme de société.

    Voici les 4 éléments d'une SARL - EURL, :

    • Création d’une société et donc d’une personne morale
    • Protection de votre patrimoine
    • Aucune limite de chiffre d’affaires
    • Suivi comptable nécessaire

    Les étapes pour créer sa SARL - EURL sont un peu plus nombreuses et complexes à réaliser que pour une micro-entreprise. Voici la liste des 6 étapes clefs, sachant que le choix du statut juridique fait partie des étapes essentielles à la création d’une entreprise :

    • Choisir la dénomination sociale et le nom de votre entreprise
    • Rédiger et enregistrer les statuts
    • Nommer le dirigeant
    • Bloquer le capital
    • Publier votre annonce légale
    • Déposer votre dossier auprès de votre CFE

    Pour les formes juridiques SAS - SASU, leurs caractéristiques sont quasiment identiques, à la différence pour la SASU, est qu'il s’agit d’un associé unique.

    Ici aussi, vous créez une société ainsi une personne morale est créée. Il est fortement conseillé également de faire appel à un Expert-comptable pour suivre votre comptabilité. En effet, une SAS ou SASU est plus complexe qu’une simple micro-entreprise.

    Votre régime social change pour une SAS-SASU, vous serez assimilé salarié, c’est à dire que vous dépendrez comme un salarié du régime général de sécurité sociale. En effet vous paierez des cotisations sociales prélevées sur le salaire du dirigeant à hauteur de 75%.

    D’un point de vue fiscal, finalement la SASU se rapproche d’une SARL - EURL. Vous serez soumis à l’Impôt sur les Sociétés (IS) sauf si vous faites une demande pour passer à un impôt sur le Revenu (IR). Cet impôt sera prélevé sur le résultat fiscal selon le montant de celui-ci. Vous pouvez reprendre les mêmes taux que pour une SARL.

     

    Micro-entreprise

    EURL - SARL

    SAS - SASU

    Statut social

    Travailleur Non Salarié (TNS)

    Travailleur Non Salarié (TNS)

    Assimilé Salarié

    Protection du patrimoine

    Aucune

    Limité aux apports

    Limité aux apports

    Optimisation fiscale

    Peu d’optimisation

    Optimisation possible

    Optimisation possible

    Taux de cotisations sociales

    22% du CA encaissé

    45% de la rémunération du dirigeant

    75% du salaire

    du dirigeant

    Protection sociale et retraite

    Non cadre

    Non cadre

    Cadre

    Versement dividendes

    Impossible

    Possible avec 45% de cotisations

    Possible avec 17,2% de CSG CRDS

    Les aides à obtenir si vous souhaitez vous lancer en Indépendant

    Des aides sont disponibles pour vous en tant que développeur frontend freelance et il faudra savoir les différencier afin d’en bénéficier au mieux.

    Les ARE

    Pour obtenir l’ARE vous devrez ne pas être en activité professionnelle contre votre volonté. Si vous démissionnez, vous ne pouvez en principe bénéficier de l’ARE (bien que dans certains cas précis, pôle emploi vous octroie cette aide). Vous devez avoir travaillé pendant une période minimale de 6 mois. L’ARE est cumulable avec d’autres aides.

    Les situations où vous pouvez percevoir l’ARE lors d’une démission :

    • Rejoindre votre conjoint(e), parents ou tuteur (si vous êtes mineur)
    • Vous démissionnez moins de 65 jours après signature de votre contrat (après avoir été licencié de votre précédent emploi)
    • Vous démissionnez pour suivre une formation qualifiante
    • Vous n’avez pas perçu la totalité de votre salaire
    • Si vous démissionnez à cause d’actes délictueux
    • Vous souhaitez créer ou reprendre une entreprise
    • Dans le cadre d’une reconversion professionnelle

    L’ACRE

    L’ACRE vous octroie une exonération partielle de vos charges sociales pendant 12 mois, ainsi qu’un accompagnement lors de vos premières années.

    Pour en bénéficier, vous devez être en situation de création ou de reprise d’entreprise. Vous pouvez néanmoins demander cette aide si vous êtes en activité dans une profession non salariée.

    Pour demander cette aide il vous suffit simplement de remplir un formulaire (téléchargeable sur le site gouvernemental service-public.fr) et de le renvoyer à l’Urssaf.

    L’ARCE

    L’ARCE est réservée aux personnes touchant déjà l’ARE et souhaitant créer ou reprendre une entreprise. Une fois l’ACRE demandée (obligatoire), vous pouvez obtenir en plus 45% du montant restant de l’ARE.

    Pour demander cette aide, il vous suffit de vous rapprocher de Pôle emploi afin d’en faire la demande.

    Développeur Frontend indépendant : faites-vous accompagner gratuitement

    Les aides financières sont importantes mais l’accompagnement l’est tout autant. Les différentes démarches administratives peuvent être lourdes et l’on peut rapidement s’y perdre.

    Chez L-Expert-comptable.com nous pouvons vous accompagner gratuitement dans votre projet de création. Inscrit depuis 10 ans à l’Ordre des Experts-Comptables, nous sommes spécialisés dans l’accompagnement des travailleurs indépendants et freelances.

    Notre offre d’accompagnement à la création d’entreprise est 100 % gratuite. Nous nous occupons de toutes les étapes, de la rédaction des statuts jusqu’à la réception de votre Kbis, la carte d’identité de votre entreprise.

    La satisfaction de nos clients est pour nous une priorité, nous nous engageons à répondre efficacement et rapidement. Nous maîtrisons tous les moyens de communication et nous nous adaptons à vos besoins : téléphone, sms, mail, visio.

    N’hésitez pas à nous contacter pour que l’on puisse discuter de votre projet de création.

    Image
    Emilie-naudin-expert-comptable

    Emilie NAUDIN

    Accompagnateur de freelances chez L-Expert-Comptable.com

    Experte en création d'entreprise et accompagnement des freelances, Emilie est aussi passionnée d'équitation. Avec elle, vous êtes certain de miser sur le bon cheval !