Devenir consultant hôtellerie

Mis à jour le 02/09/21

L’hôtellerie est un secteur où de petites négligences peuvent rapidement ternir la réputation d’un établissement et le conduire à sa perte. Pour mettre le doigt sur les dysfonctionnements d’un hôtel, ou tout simplement pour les prévenir, l’on fait appel à un consultant hôtellerie.

Cet homme de métier aux conseils souvent avisés doit alors analyser le fonctionnement de l’établissement hôtelier afin de définir les points noirs dans sa gestion quotidienne. Les missions peuvent être longues et exigent des déplacements fréquents.

Les missions du consultant hôtellerie

Le consultant en hôtellerie intervient à la demande de la direction d’un établissement, ou sur exigence de sa maison-mère, lorsque ceux-ci détectent une baisse de la fréquentation du site hôtelier. Il peut aussi être sollicité de façon préventive, avant que tout problème ne se crée.

Le déclin de la fréquentation de l’hôtel doit être analysé par le consultant en hôtellerie qui possède déjà toutes les cartes en mains pour établir son premier diagnostic : chiffres du marché de l’hôtellerie sur le secteur concerné, fluctuations selon les saisons, évènements sociaux actuels,…

Mais le véritable travail du consultant en hôtellerie se déroule sur le terrain. Il inspecte l’établissement, les chambres, les parties communes, la salle de restauration. Il définit, selon les critères objectifs fixés par l’établissement, si l’équipe met bien en place la stratégie fixée par la direction.

Bien sûr, le consultant a aussi sa sensibilité et peut inclure dans ses conclusions des remarques totalement subjectives. Il n’est d’ailleurs pas rare qu’il entame sa mission en tant que « client mystère » afin de se confronter au mieux aux ressentis de la clientèle.

Après avoir souligné les points qu’il lui semble bon de modifier ou d’optimiser, le consultant en hôtellerie propose des pistes de travail et des méthodes éprouvées par d’autres établissements redressés auparavant.

La formation du consultant hôtellerie

S’il intervient pour le compte d’une grande chaîne d’hôtellerie, le consultant en hôtellerie est formé afin d’appréhender les standards imposés par la direction et qui doivent se retrouver à l’identique sur chaque site.

De façon générale, le consultant en hôtellerie est titulaire d’un niveau bac+2 à bac+4 en hôtellerie-restauration. Mais il possède surtout une grande connaissance du métier de par sa carrière dans ce domaine.

Le statut du consultant hôtellerie

Le consultant en hôtellerie peut travailler en tant que salarié, au sein d’un grand compte de l’hôtellerie qui souhaite un contrôle permanent de ses différents hôtels, ou pour un cabinet de consulting spécialisé dans les établissements hôteliers et le tourisme.

Pour exercer en freelance, il faut avoir une certaine ancienneté dans le métier de l’hôtellerie. Dans tous les cas, le choix de l’auto-entreprise pour démarrer en indépendant est particulièrement judicieux de par sa simplicité de mise en place et de gestion.

Le consultant en hôtellerie peut aussi se tourner vers le portage salarial pour débuter son projet.

Retrouvez toutes les aides disponibles pour exercer en tant que consultant en hôtellerie freelance en lisant notre article : " Quelles aides financières pour créer mon entreprise ? ".

L’évolution de carrière du consultant hôtellerie

En tant que salarié, le consultant en hôtellerie peut espérer évoluer vers un poste à responsabilité comprenant des fonctions d’encadrement.

S’il est indépendant, chaque projet abouti, chaque hôtel sauvé, est une pierre de plus ajoutée à sa notoriété.

 
Image
antoine-richard-expert-comptable
Antoine RICHARD
Accompagnement des freelances chez L-Expert-Comptable.com

Depuis 2016 Antoine accompagne et conseille les indépendants aussi bien sur la création que l'optimisation des sociétés, le tout avec le sourire ! Pour lui la digitalisation et la proximité ne sont pas deux termes opposés mais bien complémentaires !