Comment devenir consultant SAP indépendant ?

Mis à jour le 23/11/22
Sommaire

    Le consultant SAP indépendant, en tant qu'expert du progiciel de gestion intégré (également appelé ERP), accompagne les entreprises afin de leur proposer des solutions numériques pour centraliser l'information via une base de données commune. Le consultant SAP indépendant est donc chargé d'installer cet ERP chez les clients. Cette installation, pour être précise et efficace, demande une véritable analyse des besoins en amont, ainsi qu’une mise en application fonctionnelle qui doit être personnalisée aux besoins de l’entreprise. Le consultant SAP indépendant est donc particulièrement apprécié pour son adaptabilité et ses compétences techniques lorsqu’il est en « immersion » chez le client.

    L'installation d'un ERP est une démarche informatique qui permet notamment de définir immédiatement les conséquences d’une opération (achat, vente, marketing,…) sur toute la chaîne du commerce et de la production. Ce logiciel est donc un véritable allié pour les entreprises puisqu'il permet aux équipes de travailler sur un unique support en parfaite synergie.

     

    La formation du consultant SAP indépendant

    Si le métier de consultant SAP indépendant est accessible dès le bac +2 en informatique, une licence ou un master sont vivement recommandés pour se démarquer au moment du recrutement. Par exemple, le Master Informatique Appliqué à la Gestion d’Entreprise (MIAGE) est tout indiqué pour améliorer ses chances de recrutement. Toutefois, le futur consultant SAP indépendant peut également effectuer une école de commerce ou bien une école d'ingénieur en informatique.

    De plus, certains recruteurs pourraient réclamer que son futur consultant SAP indépendant soit titulaire d'une certification SAP. En effet, la firme éditrice allemande mais aussi certaines écoles agréées dispensent des certifications suite à des formations allant de quelques jours à plusieurs mois.

    Les missions du consultant SAP indépendant

    Il faut tout d'abord préciser qu'il existe deux profils de consultant SAP indépendant : le consultant SAP fonctionnel et le consultant SAP technique. Ces deux profils n'auront pas les mêmes missions puisque le premier est chargé de la mise en place du projet (définition des besoins, mise en place d'un planning, gestion d'une équipe, rédaction des rapports d'étapes...) tandis que le second est chargé de la mise en place des fonctionnalités spécifiques adaptées aux besoins du client.
    Le consultant SAP indépendant qui exerce l'activité de ces deux profils (fonctionnel et technique) a donc des missions de plusieurs ordres :

    - Il doit tout d'abord se familiariser avec le cœur de métier du client. Pour cela, le consultant SAP doit analyser les processus mis en place, la chaîne décisionnelle effective ou encore les méthodes de gestion appliquées. Il doit également porter une attention toute particulière aux remarques et désidératas des utilisateurs qui sont les mieux placés pour définir tous les détails d’un usage pratique et efficace au quotidien.
    - Une fois que les besoins de l’entreprise ont été définis, le consultant SAP indépendant doit lister les fonctions SAP de base qui correspondent à l’utilisation client , ainsi que les modules qui réclament un développement particulier. Cette mise à plat du projet est la première étape dans la création de l’architecture des ramifications du progiciel.
    - Le consultant SAP indépendant doit ensuite installer l'ERP chez le client avant de faire plusieurs paramétrages sur les diverses fonctionnalités. De plus, afin de s'assurer de l'efficacité de ces paramétrages, il doit ensuite procéder à toute une batterie de tests en situation réelle afin de valider chaque fonctionnalité et débusquer les éventuels bugs.
    - Pour finir, le professionnel de la gestion informatisée doit s’occuper de former les utilisateurs au progiciel et d'assurer un suivi technique sur une durée contractuellement déterminée avec le client.

    Les démarches à suivre pour créer son entreprise en tant que consultant SAP indépendant

    Le consultant SAP, qui passe le plus clair de son temps au sein des sièges sociaux de ses clients, peut exercer son activité en tant qu'indépendant ou au sein d’une Entreprise de Services du Numérique (ESN). Pour créer son entreprise, le consultant SAP devra suivre certaines étapes :

    La réalisation d'un business plan : étude de marché, prévisionnel
    Avant même de créer son entreprise, le futur consultant SAP indépendant devra effectuer une étude de marché afin d'éviter les mauvaises surprises dès le début de son activité. Le consultant SAP devra donc se renseigner sur les clients qu'il compte cibler mais aussi sur la concurrence présente au sein de son secteur d'activité. Pour ce faire, le consultant SAP indépendant devra analyser l'offre et la demande, se renseigner sur les tarifs appliqués par ses concurrents mais aussi sur leur implantation géographique, se demander s'il est bien à jour concernant les évolutions techniques de son secteur...

    Le consultant SAP indépendant devra ensuite réaliser un prévisionnel financier afin d'avoir un aperçu de la rentabilité de son entreprise. Ce prévisionnel servira notamment à établir un compte de résultat prévisionnel, un plan de financement pour les potentiels emprunts ou encore un plan de trésorerie.


    Les aides financières disponibles


    Dans le cas où le futur consultant SAP indépendant est demandeur d'emploi au moment de la création de son entreprise, ce dernier pourra bénéficier de plusieurs aides :

    - Il pourra, de manière temporaire, maintenir son allocation d'Aide au Retour à l'Emploi (ARE)

    - Il pourra également bénéficier de l'Aide à la Création ou à la Reprise d'une Entreprise (ACRE). Cette aide lui permettra d'être partiellement exonéré des différentes charges sociales de son entreprise pendant sa première année en tant qu'entrepreneur. Toutefois, même s'il n'est pas au chômage, le consultant SAP indépendant pourra bénéficier de cette aide dans certains cas : s'il est âgé de 18 à 25 ans, s'il a moins de 30 ans et qu'il est en situation d'handicap, s'il est bénéficiaire du Revenu de Solidarité Active (RSA)...

    - Si le futur consultant SAP indépendant bénéficie des droits à l'ARE et de l'ACRE, il pourra aussi se voir attribuer l'Aide à la Reprise ou à la Création de l'Entreprise (ARCE) dans le cas où il aurait fait le choix de ne pas maintenir son ARE. Cette aide lui permettra de recevoir une partie de ses allocations chômage en capital.

    De plus, même s'il n'est pas demandeur d'emploi, le consultant SAP indépendant doit également se renseigner sur les différentes aides mises en œuvre par sa région. Par exemple, la majorité des villes françaises ont mis en place une aide pour les créateurs d'entreprise qui vivent dans des quartiers situés dans des zones prioritaires de la politique de la ville en question.

    Retrouvez toutes les aides disponibles pour exercer en tant que consultant SAP indépendant en lisant notre article : « Quelles aides financières pour créer mon entreprise ? »

    Le choix du statut juridique du consultant SAP

    Si le futur consultant SAP indépendant souhaite créer son entreprise, il devra choisir un statut juridique adéquat à ses objectifs et ses attentes. Pour réaliser le meilleur choix possible, il devra notamment se demander s'il souhaite s'associer, s'il souhaite bénéficier d'un statut assimilé salarié, s'il souhaite créer facilement son entreprise ou s'il est prêt à affronter le côté administratif. Après avoir déterminé ses propres attentes, le consultant SAP indépendant devra effectuer un choix entre plusieurs régimes :
    - La micro-entreprise. Le régime social simplifié de la micro-entreprise est le principal critère qui attire les consultants SAP indépendants qui choisissent cette forme juridique. En effet, du fait de sa simplicité, le consultant SAP cotisera en fonction du chiffre d'affaires qu'il réalise. Par conséquent, si le consultant SAP indépendant ne fait aucun chiffre d'affaires, il n'aura aucune charge sociale à payer. Toutefois, ce statut juridique dispose également de quelques inconvénients : le chiffre d'affaires du consultant SAP indépendant ne doit pas dépasser le seuil des 72 500 euros, il n'aura pas non plus la possibilité de s'associer dans le futur et il sera affilié à la Sécurité Sociale des Indépendants (SSI) et ne bénéficiera donc pas des mêmes protections sociales que les salariés.

    - L'Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée (EIRL). Le consultant SAP indépendant qui choisit de s'orienter vers ce statut juridique bénéficiera de certains avantages : son patrimoine personnel sera protégé, il pourra choisir entre l'impôt sur le revenu ou l'impôt sur les sociétés et il pourra également bénéficier des avantages de la micro-entreprise. En revanche, si le consultant SAP indépendant souhaite s'associer, il devra se tourner vers un autre statut juridique puisque celui de l'EIRL ne le permet pas. De plus, il sera également rattaché à la Sécurité Sociale des Indépendants.

    - L'Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée (EURL). Bien que les avantages de ce régime juridique soient assez semblables à celui de l'EIRL (patrimoine personnel protégé, choix du régime d'imposition), les formalités liées à la création d'une EURL sont plus complexes que celle de l'EIRL et il devra débourser un certain montant pour créer son entreprise. De plus, si l'associé unique d'une EURL souhaite s'associer il devra se tourner vers la création d'une SARL.

    - La Société à Responsabilité Limitée (SARL). Le statut juridique de la SARL dispose également de son lot d'avantages : la possibilité de s'associer, une responsabilité limitée aux apports, le choix du régime d'imposition ou encore la possibilité d'utiliser le statut de conjoint collaborateur. En revanche, la mise en place de ce statut juridique est assez complexe du fait de la rédaction des statuts et le consultant SAP indépendant sera affilié au régime de la Sécurité Sociale des Indépendants.

    - La Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle (SASU). Ce statut juridique est apprécié par les consultants SAP indépendants puisqu'il dispose d'une certaine souplesse de fonctionnement. De plus, le consultant SAP pourra bénéficier des mêmes avantages qu'un salarié (à l'exception de l'assurance chômage) puisqu'il sera affilié au régime général de la Sécurité sociale. Un autre avantage est présent dans ce régime juridique : le patrimoine personnel du consultant SAP sera mis à l'abri car ce dernier sera tenu responsable uniquement dans la limite de ses apports. Toutefois, le statut juridique de la SASU dispose également de quelques inconvénients : le consultant SAP devra rédiger ses statuts lui-même, il devra débourser une somme assez élevée pour sa protection sociale, il pourra choisir l'impôt sur le revenu pendant cinq années maximum et il n'aura pas la possibilité de s'associer. En effet, s'il souhaite s'associer, il devra se tourner vers la création d'une SAS.

    - La Société par Actions Simplifiée (SAS). Le consultant SAP indépendant qui décide de choisir ce statut pourra obtenir divers avantages tels qu'un fonctionnement relativement simple et le choix dans le régime d'imposition qu'il souhaite. Un autre avantage considérable est présent dans ce régime : le consultant SAP sera affilié au régime général de la Sécurité sociale (sauf pour l'assurance chômage). Toutefois, les charges sociales élevées, la complexité de la rédaction des statuts ou encore l'impossibilité pour la société d'être admis sur un marché réglementé doivent faire réfléchir le consultant SAP indépendant.

    Le consultant SAP indépendant pourra cependant changer de régime juridique à tout moment puisque le choix de ce statut n'est pas définitif. En effet, le consultant SAP pourrait décider d'exercer en micro-entreprise pour commencer puis choisir de se diriger vers une SASU ensuite. Il est tout de même important de bien réfléchir au choix de son statut juridique puisque les démarches de changement peuvent être plus ou moins complexes.

    L’évolution de carrière du consultant SAP indépendant

    En tant que consultant SAP indépendant, ce dernier est amené à se spécialiser sur un secteur professionnel bien spécifique : l'informatique. Cette expertise en la matière va donc lui permettre de pouvoir prendre en charge des projets de plus en plus importants dans la suite de sa carrière. De plus, il pourra également être amené à encadrer une équipe de consultants SAP juniors.

     
    Image
    benjamin-bernard-expert-comptable

    Benjamin BERNARD

    Accompagnement des entrepreneurs en gestion d'entreprise et comptabilité chez L-Expert-Comptable.com

    Sa spécialisation, les déclarations comptables et ficales ! Sa rigueur et son humour vif en font un collaborateur d'exception