Devenir consultant en ingénierie : définition, formation, salaire

Mis à jour le 15/11/22
Sommaire
    Vous avez une solide expérience en ingénierie et vous souhaitez devenir consultant ? Sachez qu'il existe plusieurs types de consultant en ingénierie, avec des missions, des domaines d'expertise et des salaires variés. Découvrez tout ce qu'il faut savoir sur le métier de consultant en ingénierie : définition, formation, salaire, compétences…

    C'est quoi un ingénieur consultant ?

    Un ingénieur consultant est un métier de conseil et de gestion de projets. Il participe au bon fonctionnement d’une société, quel que soit le secteur d’activité. Les clients font appel à lui lorsqu’ils ont besoin d’avoir un regard nouveau et éclairé sur une situation.

    Le consultant en ingénierie intervient également lorsque les effectifs d’une entreprise manquent d’expertise pour résoudre un problème. Il représente aussi un gain de temps considérable pour qu’une solution soit rapidement apportée à un problème souvent complexe.

    Quel est le rôle d'un consultant en ingénierie ?

    Le consultant en ingénierie a la capacité de faire face aux difficultés que rencontre l'entreprise cliente. Sans travailler seul, il collabore avec les équipes en place et apporte une assistance technique. Il réalise pour cela plusieurs missions :

    • Recenser les besoins des entreprises et les soucis rencontrés ;
    • Analyser et synthétiser toutes les informations recueillies ;
    • Identifier le problème à résoudre et rechercher les solutions adéquates ;
    • Mettre en place un plan d’action de résolution du problème ;
    • Évaluer les mesures prises et vérifier leur efficacité.

    Quelles sont les qualités et compétences requises pour faire du conseil en ingénierie ?

    Le rôle de conseiller du consultant en ingénierie implique de posséder des connaissances techniques qu’il actualise régulièrement. Il sait réaliser des veilles informationnelles relatives à ses domaines d’expertise : revues professionnelles, bases de données spécialisées, colloques, séminaires, etc.

    Dans son métier, le consultant peut intervenir sur des sujets divers à enjeux variés. Il doit faire preuve d’une grande curiosité intellectuelle. Sa capacité d’adaptation et sa polyvalence lui permettent de proposer des solutions pour toutes sortes de projets. Des normes budgétaires aux règles environnementales, en passant par la législation, rien ne lui échappe.

    En outre, le consultant en ingénierie doit faire l’effort de vulgariser les concepts et termes qu’il utilise auprès des clients. À l’aise dans les relations humaines, il a le sens de la communication et est capable d’être toujours à l’écoute de ses collaborateurs et de répondre à leurs attentes.

    Véritable chef de projet, un fort sens de l’organisation est primordial dans l'exercice de sa profession. Il sait prioriser ses tâches et s’organiser en fonction de son cahier des charges. Son planning n’est pas obligatoirement fixe. En effet, selon les contraintes, l'ingénieur consultant doit rester souple, disponible et réactif.

    Comment devenir ingénieur consultant ?

    Quels sont les formations et diplômes requis pour être consultant en ingénierie ?

    Les consultants en ingénierie détiennent au minimum un diplôme de niveau bac + 5 obtenu en école d’ingénieurs. Ils réalisent deux ans de formation dans les classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE) puis trois ans en école d’ingénieur.

    Les classes préparatoires aux grandes écoles

    Les CPGE sont accessibles aux bacheliers qui ont suivi des spécialités scientifiques.

    En première année, les étudiants sont en maths SUP (mathématiques supérieures). Ils suivent un socle commun (mathématiques, physique, chimie, sciences de la vie et de la terre, sciences de l’ingénieur) avant de choisir l’option qui les mènera à l’une des filières de maths spé (mathématiques spéciales) en deuxième année.

    La deuxième année en classe préparatoire est consacrée à la préparation aux concours des grandes écoles. Les étudiants suivent l’une des filières suivantes :

    • MP : mathématique et physique ;
    • MPI : mathématiques, physique et informatique ;
    • PC : physique et chimie ;
    • PSI : physique et sciences de l’ingénieur ;
    • PT : physique et technologie.

    Le parcours en école d’ingénieur

    Après le concours d’entrée en école d’ingénieur, les étudiants suivent un cursus d’au moins trois ans. Il faut faire preuve d’assiduité et de discipline pour accéder à la profession d'ingénieur.

    La formation comprend un tronc commun en première année et deux années de spécialisation. Toutefois, des savoirs supplémentaires dans plusieurs domaines d'expertise sont nécessaires si l’étudiant veut devenir consultant en ingénierie directement après sa formation.

    Il est donc conseillé de préparer un double diplôme : l’un en ingénierie, l’autre en commerce, sciences politiques ou santé.

    Voici quelques exemples de grandes écoles d’ingénieur généralistes :

    • École nationale des ponts et chaussées ;
    • École polytechnique ;
    • École nationale supérieure des mines ;
    • École supérieure d’ingénieurs Léonard-de-Vinci ;
    • Les Écoles Centrale.

    Le choix du salariat pour devenir ingénieur consultant

    Exercer le métier de consultant en ingénierie avec le statut de salarié comporte de nombreux avantages. Le travailleur évite la recherche permanente de clients puisque c’est son employeur qui lui attribue des missions.

    En tant que salarié, il peut acquérir rapidement de l’expérience et développer ses compétences grâce à l’entreprise, des formations internes et l’appui de ses collègues expérimentés. Sa rémunération est versée chaque mois et s’accompagne souvent de primes sur des critères de mérite ou de productivité.

    Le choix de l’entreprise pour être ingénieur consultant

    Devenir ingénieur consultant indépendant, c’est la possibilité d'être son propre patron et de choisir librement ses missions. En revanche, une forte expérience et un bon réseau professionnels sont nécessaires pour le rendre crédible auprès des clients qui achèteront ses prestations de service.

    Le consultant en ingénierie peut exercer en tant que travailleur indépendant et être soumis au régime de la micro-entreprise. Les formalités administratives sont allégées par rapport aux autres formes juridiques d'entreprise : EURL (entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée) et SASU (société par action simplifiée unipersonnelle). L’ingénieur consultant devra passer à l’une ou l’autre entreprise si son chiffre d’affaires dépasse les seuils du régime de la micro-entreprise.

    En étant entrepreneur, il a l'opportunité d'ouvrir un cabinet de conseil ou un bureau d'études en fonction de son domaine d'expertise. Cependant, il est conseillé de réaliser un business plan solide avant de se lancer.

    Quel est le salaire d'un consultant en ingénierie ?

    Un consultant en ingénierie débutant perçoit un salaire d’environ 40 000 euros par an. Le montant de la rémunération s’accroît selon les qualifications qu’il possède. Par ailleurs, un consultant en ingénierie qui commence en tant que micro-entrepreneur peut avoir un salaire plus bas. Par la suite, il peut doubler voire tripler son salaire en effectuant des consultations d’envergure.

    Quels débouchés pour l'ingénieur consultant ?

    L'ingénierie industrielle

    Le consultant en ingénierie est un atout majeur pour les industriels. Ces derniers doivent rester compétitifs et innovants dans un secteur toujours plus exigeant. L'ingénieur consultant intervient dans les entreprises appartenant à l'industrie du nucléaire, de l'agroalimentaire ou de l'automobile par exemple.

    L’ingénierie de la formation

    Le consultant en ingénierie participe à la mise en place d’une formation en ligne ou en présentiel. Ses conseils sont précieux puisque les projets de formation peuvent être chronophages et nécessitent d’avoir des connaissances poussées. Il étudie la viabilité du projet en mobilisant des savoirs en gestion budgétaire et financière.

    L’ingénierie culturelle et touristique

    Le milieu culturel et touristique a également besoin des services d’un ingénieur consultant. Ce dernier accompagne les professionnels à chaque étape du projet en partageant ses compétences techniques.

     
    Image
    gregoire-charroyer-expert-comptable

    Grégoire CHARROYER

    Intrapreneur chez L-Expert-Comptable.com

    Champion de la création, Grégoire conseille les entrepreneurs qui souhaitent passer à leur compte. Sa spécialité ? Le vidéo-message pour répondre clairement à toutes les questions