Community manager : je me lance en freelance, par où commencer ?

Mis à jour le 19/04/21

Devenir community manager peut être une vraie opportunité pour des personnes qui souhaitent tenter l’aventure de l’indépendance. Il existe aussi des community managers qui ne trouvent pas de poste fixe et se tournent, malgré eux, vers le statut de freelance.

Le community management fait partie des métiers du web. Il consiste à créer et à fédérer une communauté autour d’un centre d’intérêt commun. Sa mission consiste à mettre en place la stratégie marketing et la ligne éditoriale d’une entreprise, d’un produit, d’une marque sur les différents réseaux sociaux : création de contenu ciblé, évènements et jeux-concours, modération et gestion des commentaires, animer une communauté, relation avec les blogueurs et les influenceurs …

Le métier de community manager en freelance

Définition et mission du community manager en freelance

Le développement des médias sociaux a permis l’émergence du métier de community manager, autrement dit gestionnaire de communauté. Il est considéré comme le garant de la réputation et de l’engagement à l’égard de la marque sur les différents réseaux sociaux et sur le web. À ce titre, plusieurs missions et objectifs incombent au community manager :

  • Veille concurrentielle et commerciale

  • Construire une stratégie d’ e-réputation

  • Développer la stratégie de communication

  • Animer une communauté

  • Accroître la notoriété de l’entreprise sur les médias sociaux

  • Fédérer une communauté et modérer les interactions

  • Mettre en place et développer des projets web

  • Veiller au bon référencement du contenu média/rédaction d’article SEO

Le marché des community managers indépendants

Le nouvel environnement pro-numérique dans lequel les entreprises évoluent les pousse à être présentes sur les réseaux sociaux, à fidéliser leur communauté … Ces nouvelles pratiques ont fait émerger le métier de community manager ou de social media manager.

Selon une étude réalisée en 2019, les community managers sont essentiellement des femmes (69%) et la grande majorité d’entre-elles ont entre 21 et 30 ans (65%). Ils exercent majoritairement en Ile-de-France (34%) mais aussi dans d’autres grandes villes (Toulouse, Bordeaux, Nantes …). Les community managers en freelance représentent 14% des acteurs de la profession.*

Qualités et diplômes du métier de community manager en freelance

Le métier de community manager en freelance appartient à la catégorie des professions libérales non réglementées. Il est donc tout à fait possible de devenir community manager autodidacte mais il faudra suivre une formation auprès d’un expert afin d’assurer à ses clients des prestations de qualité.

Autrement, plusieurs formations et cursus existent pour exercer dans les métiers du web :

  • BTS (Communication, MUC …)

  • Bachelor métier du web

  • Licence professionnelle : métiers de l’information et de la communication

  • École de journalisme

Toujours selon cette même étude, la plupart des community managers en freelance ont un diplôme de niveau bac +5 (54%) et 87% ont au moins un bac +2/3*.

En plus de la formation théorique, il est nécessaire d’avoir un certain nombre de qualités pour être un bon community manager :

  1. La polyvalence

Un community manager doit avoir un œil sur les tendances des médias sociaux du secteur de l’entreprise cliente. Il doit pouvoir jongler entre les différentes plateformes et savoir proposer du contenu pertinent.

  1. Être créatif

Sur les réseaux sociaux, le community manager fait face à de nombreuses stratégies digitales concurrentes. Il doit donc être attentif pour proposer des contenus neufs et originaux à sa communauté.

  1. Évaluer la pertinence

Le social media manager doit être réactif et attentif aux remarques des internautes. Son but est, en-effet, d’établir un lien entre la marque et les clients. Néanmoins, il ne doit pas répondre nécessairement à tous les commentaires.

  1. Connaître le webmarketing

Il est essentiel que le community manager connaisse tous les rouages du webmarketing, du marketing digital et du community management pour gérer sa communauté au mieux et asseoir la notoriété de l’entreprise.

  1. Faire de la veille

Il sera aussi nécessaire de faire de la veille régulièrement sur la toile de façon à toujours être au courant des dernières actualités du ou des secteurs pour lesquels vous travaillez.

  1. Avoir de bonnes qualités rédactionnelles

Vous serez amené à produire du contenu pour fédérer une communauté en animant une page Facebook, un blog … vous devez donc être à l’aise à l’écrit.

 

Comment devenir community manager indépendant

 

Les avantages et les inconvénients d’être community managers indépendants

Devenir community manager en freelance présente quelques avantages :

  • Vous êtes libres de choisir votre lieu de travail : chez vous, dans un espace de coworking ou encore dans un local professionnel, dès lors que vous disposez d’une bonne connexion internet, tout est possible.

  • Vous pouvez choisir vos missions selon vos compétences et vos préférences. Vous pouvez proposer de l’animation sur les réseaux, une présence sur les médias sociaux ou encore l’élaboration d’une stratégie digitale ou de communication digitale.

  • Vous n’avez pas de supérieur hiérarchique : vous êtes donc libre de vos horaires et de votre organisation

Toutefois, avoir son propre e-business apporte son lot de contraintes :

  • Gestion de l’administratif : factures, URSSAF …

  • Savoir s’organiser

  • Vous ne pouvez compter que sur vos propres compétences

  • Il peut être difficile de faire son propre commercial au début, surtout si on manque de réseau

Quitter son poste pour devenir community manager indépendant

Vous souhaitez quitter votre poste actuel pour vous lancer en tant qu’auto-entrepreneur et créer votre propre agence de communication, voici plusieurs options selon votre situation :

  • Quitter un CDI : vous avez la possibilité de convenir d’une rupture conventionnelle avec votre employeur ou démissionner.

  • Quitter un CDD : vous êtes normalement tenu d’honorer le contrat jusqu’à son terme sauf si votre employeur accepte que vous le terminiez par anticipation.

  • Vous êtes sans-emploi : vous pouvez vous renseigner sur les aides disponibles pour la création d’entreprise.

Débuter son activité de community manager en freelance

Se lancer dans le community management en freelance demande de passer par toutes les étapes classiques du business plan de création d’entreprise.

  1. Faire une étude de marché

Il est nécessaire d’étudier les modes de fonctionnement des community managers déjà indépendants : offre, système de tarification, stratégie de communication. Il faut aussi étudier les besoins des entreprises en termes de communication web et de présence digitale. Tout ceci vous aidera à monter votre offre et à prospecter vos clients.

  1. Fixer ses tarifs

Les tarifs fixés doivent vous permettre de réaliser un chiffre d’affaires qui couvre vos charges et vous permet de dégager un revenu. Généralement, les prix des community managers indépendants vont de 300€ à 600€ par jour. Il peut arriver que certains professionnels proposent des prix plus faibles, notamment sur les plateformes de mise en relation, mais il s’agit souvent des profils junior ou de personnes cherchant un complément de revenu.

  1. Chercher ses premiers clients

Plusieurs leviers sont à actionner pour trouver ses premiers clients et lancer son activité : les plateformes de mise en relation professionnelle (Malt, LinkedIn), activez son réseau personnel et informer votre entourage sur le fait que vous lancez votre agence digitale, prospection auprès des entreprises.

  1. Les statuts

Vous devrez choisir un statut juridique pour lancer votre agence de communication. Il existe plusieurs statuts que vous pouvez choisir selon votre situation : auto-entreprise, portage salarial, entreprise individuelle, création de société ...

  1. Développer son image professionnelle

Celle-ci vous permettra de gagner en crédibilité auprès de vos clients. Pour ce faire, vous avez la possibilité de créer votre site web qui sera la vitrine de votre activité, de concevoir un blog qui vous permet de rédiger du contenu et de donner un aperçu de votre travail ou encore de vous faire des cartes de visite.

Démarches et formalités pour devenir community manager indépendant

La fiscalité des indépendants

Dans le numérique, la fiscalité du community manager en freelance obéit aux mêmes règles que celle de l’ensemble des autres activités. Vous devrez donc payer des cotisations auprès de l’ URSSAF chaque mois ou trimestre.

Étant donné que vous venez de débuter votre activité de community manager en freelance, vous pourrez bénéficier de l' ACCRE qui viendra diminuer le montant de vos cotisations sociales. Les revenus dégagés seront imposés dans la catégorie des BNC (bénéfices non commerciaux).

L’ensemble des sommes perçues par le community manager indépendant et qui constitue le chiffre d’affaires de votre activité sera soumis soit à l’impôt sur les sociétés soit à l'impôt sur le revenu. Cela dépendra du statut juridique et de la fiscalité que vous aurez choisis pour vous lancer dans la communication digitale en tant qu’entrepreneur

Démarches et formalités de création d’entreprise

Pour lancer officiellement votre activité de social media manager en freelance, vous devez l’immatriculer auprès du centre de formalités des entreprises . Si vous êtes en auto-entreprise ou en entreprise individuelle, vous devez réaliser cette démarche auprès de l’URSSAF. Si vous êtes une société, vous devrez le faire auprès de la chambre de commerce et d’industrie.

Par ailleurs, si vous créez une société, vous aurez quelques formalités supplémentaires à effectuer :

  • Vous devrez rédiger des statuts

  • Vous aurez à publiez un avis de constitution dans le journal d’annonces légales

  • Vous serez tenu de remplir le formulaire Cerfa M0.

NB: accompagner les freelances et les indépendants est notre spécialité chez L-Expert-Comptable.com. N’hésitez pas à nous confier votre création d’entreprise, c’est gratuit !

Les aides disponibles pour les indépendants au moment de la création d’entreprise

Les aides financières pour vous aider à créer votre propre activité professionnelle sont nombreuses et peuvent prendre plusieurs formes :

  • L'ACCRE vous permet de bénéficier d’un allègement des cotisations sociales

  • L’ ARCE , versé par Pôle emploi, assure un maintien de revenu au community manager qui lance son entreprise.

  • Le prêt NACRE : c’est un dispositif financier de soutien à la création d’entreprise. Il s’agit d’un prêt à taux 0 pouvant aller jusqu’à 10 000 euros par mois.

  • Des subventions publiques des collectivités territoriales

  • Des micro-crédits

 

A propos

Cet article a été rédigé par le cabinet d'expertise comptable en ligne L-Expert-comptable.com. Notre spécialité : aider les entrepreneurs à se lancer et leur épargner la corvée d'une comptabilité.

Nos petits plus : des outils innovants, des tarifs bienveillants, des sourires constamment.

En savoir plus