Plaquiste : métier, salaire, formation et diplômes

Mis à jour le 29/08/2017

Niveau d'études : CAP

Salaire en début de carrière : SMIC soit 1 480,27 € brut mensuel 

Environnement de travail : salarié ou indépendant 

Métier(s) similaire(s) : plâtrier, staffeur 


Notes: 5 (1 vote)
Donnez une note à cet article : 
Your rating: Aucun(e)
5
Moyenne: 5 (1 vote)

Le rôle du plaquiste

Le plaquiste pose des plaques préfabriquées afin de créer des cloisons ou des faux plafonds.

Il intervient en matière de second-œuvre dans les projets de construction ou de rénovation des bâtiments au niveau des murs, des sols et des plafonds. Ses interventions se déroulent en intérieur.

Son travail consiste à monter des cloisons de séparation ou à habiller des surfaces brutes.

Les plaques préfabriquées qu'il utilise sont le plus souvent en plâtre, mais peuvent aussi se composer de plastique, de bois, de métal ou se présenter sous la forme de plaques alvéolaires.

Le plaquiste prépare les supports qui vont recevoir les rails de fixation des plaques. Ces supports doivent être suffisamment solides pour endurer les contraintes de pose. Dans le cas contraire, le plaquiste doit assurer leur rénovation (ou faire appel à un maçon ou à un plâtrier pour assurer cette étape).

Ensuite, le plaquiste installe les rails métalliques sur lesquels vont être fixées les plaques. Il suit les contours des pièces, respecte les ouvertures (portes et fenêtre) et vérifie la solidité des rails.

Selon la demande, il peut être amené à poser un isolant thermique et / ou phonique dans l'espace qui réside entre le mur originel et la surface des rails.

Puis il fixe sur ces rails, à l'aide d'une visserie adaptée, les plaques préfabriquées en assurant le niveau de chaque élément et en ajustant leur positionnement afin qu'elles se jouxtent parfaitement.

Une fois les plaques posées, le plaquiste pose les bandes. Ce sont des bandes à joints qui assurent la solidarisation des plaques entre elles. Etape délicate qui demande un savoir-faire spécifique.

S'il est polyvalent, le plaquiste peut aussi se charger de poser et de lisser un enduit de finition, ainsi que de peindre les plaques.

Il existe une multitude de solutions préfabriquées, et le plaquiste choisit le type de plaques adaptées à l'usage qui va en être fait. Par exemple, pour une pièce humide comme une salle-de-bains il opte pour des plaques hydrofuges.

En matière de rénovation, la réhabilitation de monuments anciens exige l'expertise de plaquistes capables de reproduire des cloisons à l'aspect traditionnel. Un secteur qui touche aux métiers d'art et qui peine à trouver des travailleurs qualifiés.

Les missions du plaquiste

Le plaquiste pose des plaques préfabriquées pour l'agencement intérieur :

  • traitement des supports de pose

  • pose des rails de fixation

  • intégration d'un isolant thermique et / ou phonique

  • pose des plaques préfabriquées sur les rails

  • pose de la bande à joint à chaque jonction entre les plaques

  • passage d'un enduit de finition et de lissage

  • éventuellement finition à la peinture

Les compétences pour devenir plaquiste

Le plaquiste possède des connaissances polyvalentes dans le bâtiment :

  • connaître les différents matériaux utilisés en construction ou en rénovation, et les traitements à leur appliquer

  • maîtriser les bases du bricolage (perçage, vissage, découpage, ponçage,…)

  • savoir prendre des mesures précises

  • connaître les normes sur les types de plaques à choisir en fonction de leur destination

  • savoir passer un enduit

La formation pour devenir plaquiste

Le métier de plaquiste est accessible avec une formation initiale, ou en suivant une formation pour adultes. Très proche de la fonction de plâtrier, ces deux cursus se rejoignent sur certains modules :

Si le CAP permet déjà de démarrer dans le métier, le niveau bac ou bac+2 permet d'envisager une évolution vers un poste de chef d'équipe.

Le lieu de travail du plaquiste

Le plaquiste passe son temps à réaliser des agencements intérieurs.

Il travaille sur des chantiers de construction ou intervient pour de menus travaux chez les particuliers.

La carrière du plaquiste

Le plaquiste démarre sa carrière au salaire minimum du SMIC, soit 1 480,27 € brut mensuel. Au cours de sa carrière, le plaquiste plus expérimenté gagnera en moyenne 2 500 € brut mensuel. 

Pour espérer gravir les échelons dans une société du BTP il doit élargir le champ de ses connaissances et se perfectionner en maçonnerie ou encore en finitions légères.