Comment se lancer en tant que coursier à vélo ?

L'article en brefL'essor des plateformes de livraison en ligne a transformé le métier de coursier en une opportunité lucrative pour ceux qui choisissent de se lancer en tant qu'auto-entrepreneurs. Ce mode d'emploi indépendant permet de livrer des repas à domicile en vélo, offrant une flexibilité inégalée et la satisfaction de contribuer à une économie locale et écologique. Les démarches administratives pour débuter sont claires : immatriculation au RCS via la CCI de son département et une gestion simplifiée des cotisations sociales et fiscales, rendant l'aventure entrepreneuriale à portée de pédale.

Côté rémunération, les coursiers à vélo naviguent dans un écosystème dynamique où la rétribution peut se faire à l'heure ou par livraison, offrant ainsi des possibilités d'arrondir ses fins de mois ou même d'en faire une activité principale. L'aspect financier s'accompagne d'une structure fiscale avantageuse sous le régime de l'auto-entrepreneur, avec un prélèvement libératoire de l'impôt sur le revenu qui simplifie la gestion des revenus. Toutefois, il est essentiel de garder en tête le plafond de chiffre d'affaires annuel, sous peine de devoir se réorienter vers un autre régime fiscal. Voilà une voie prometteuse pour ceux prêts à conjuguer autonomie professionnelle et passion pour le cyclisme urbain.
Temps de lecture : 3minDernière mise à jour : 05/04/2024
Créer votre entreprise de coursier avec L-Expert-Comptable.com gratuitement !Je me lance !
Ecrit par Coralie MOINEConsultante & Accompagnement des freelances chez L-Expert-Comptable.com
Image
Deborha-Vindiolet-expert-comptable
Article certifié par
Déborha VINDIOLET
 
Leader comptable chez L'Expert-Comptable.com avec plus de 6 ans d'expérience dans le domaine. Diplômée en DCG et BTS Comptabilité.
Image
devenir-coursier-a-velo

Devenir coursier à vélo en auto-entrepreneur est une démarche de plus en plus populaire du fait de l’augmentation du nombre de plateformes Web qui proposent la livraison de menus de restaurants à domicile. Les livreurs sont rémunérés à l’heure ou à la livraison. Devenir coursier auto-entrepreneur revient à créer une entreprise de prestation de service.

Vous devrez vous immatriculer au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS) auprès de la Chambre de Commerce et d’Industrie (CCI) de votre département d’implantation. Le taux de cotisations sociales d’un coursier à vélo auto-entrepreneur est égal à 23.10 % de son chiffre d’affaires. 

L’impôt sur le revenu au prélèvement libératoire est égal à 1.7 % du chiffre d’affaires. Le coursier à vélo auto-entrepreneur qui dépasse 32 900 euros de chiffre d’affaires annuel devra changer de régime d’imposition ou créer une société.

Devenir coursier indépendant : un métier émergent

Les plateformes Web de mise en relation entre les restaurants et les internautes ont le vent en poupe ! De plus en plus de marketplaces proposent à une clientèle de proximité de commander en ligne puis de se faire livrer le menu d’un restaurant directement chez elle, permettant au restaurateur d’augmenter son chiffre d’affaires et sa visibilité via le Web.

Une belle idée qui, par la même occasion, a fait émerger le métier de coursier indépendant. Ces livreurs se déplacent en voiture, en scooter et de plus en plus à vélo pour livrer les repas, permettant aux restaurants de véhiculer une image écolo.

Le métier de coursier indépendant / livreur de repas de restaurant est donc une opportunité, particulièrement à Paris et dans les grandes agglomérations. Évidemment, tout type de livraison est possible pour un coursier indépendant, mais le déplacement en vélo nécessite une clientèle de proximité.

Coursier à vélo : quel salaire ?

Pour devenir coursier indépendant à vélo, vous devrez trouver des clients. Dans le cas de la livraison de repas de restaurants, ce sont les plateformes qui vous missionnent et sachez qu’elles rémunèrent les coursiers à l’heure ou à la livraison.

De nombreux coursiers indépendants profitent de cette opportunité pour arrondir leurs fins de mois, mais il est tout à fait possible de travailler à temps plein, à condition de pédaler ! La rémunération touchée pour une livraison reste faible afin de ne pas augmenter significativement le prix d’un menu pour le client final.

Comment devenir coursier auto-entrepreneur ?

Coursier / Livreur est un métier de prestation de service. Si vous souhaitez vous mettre à votre compte, vous devrez vous inscrire au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS), quel que soit le statut juridique choisi (entreprise individuelle et auto-entreprise, EURL, SASU…).

Les formalités d’immatriculation sont à accomplir au Centre de Formalité des Entreprises (CFE) de la Chambre de Commerce et d’Industrie (CCI) du département où vous souhaitez vous implanter. Pour les auto-entrepreneurs, il est également possible de vous immatriculer en ligne sur le site officiel : lautoentrepreneur.fr

L’auto-entrepreneur pour les coursiers à vélo

L’auto-entreprise est un régime social et fiscal des micro-entreprises et relatif à la forme juridique de l’entreprise individuelle. Vous travaillez donc à titre indépendant et êtes Travailleur Non-Salarié (TNS), affilié au Régime Social des Indépendants (RSI) pour la collecte et la gestion de vos cotisations sociales.

L’auto-entrepreneur évolue en franchise en base de TVA, c’est-à-dire qu’il ne collecte pas la TVA pour l’État.

Les cotisations sociales de l’auto-entrepreneur coursier à vélo

L’auto-entrepreneur coursier verse 23.10 % de son chiffre d’affaires mensuel ou trimestriel (selon l’option choisie à l’immatriculation) au titre des cotisations sociales (santé, vieillesse, taxe pour frais de chambres consulaires et contributions de solidarités).

Si vous êtes bénéficiaire de l’ACCRE, vos cotisations seront réduites !

La fiscalité de l’auto-entrepreneur coursier à vélo

Le chiffre d’affaires annuel que réalise l’auto-entrepreneur coursier est réintégré au barème progressif de l’impôt sur le revenu de son foyer fiscal. Il bénéficie d’un abattement forfaitaire de 50 %.

Mais en tant qu’auto-entrepreneur, vous pouvez opter pour une autre formule de paiement de l’impôt sur le revenu : le prélèvement libératoire, à condition que le revenu de votre foyer fiscal d’il y a deux ans (soit en 2014 pour 2016) ne dépasse pas 26 764 euros par part de quotient familial (données 2016), soit :

  • 26 764 euros pour une personne seule
  • 53 528 euros pour un couple80 292 euros pour un couple avec deux enfants

Si vous optez pour le prélèvement libératoire de l’impôt sur le revenu, vous verserez alors 1.7 % de votre chiffre d’affaires mensuel ou trimestriel au titre de l’impôt sur le revenu, en plus de vos cotisations sociales.

Pour un coursier à vélo auto-entrepreneur qui opte pour le prélèvement libératoire de l’impôt sur le revenu, le forfait global incluant cotisations sociales et impôt est égal à 24.80 % du chiffre d’affaires mensuel ou trimestriel.

Le plafond de chiffre d’affaires de l’auto-entrepreneur coursier

En tant qu’auto-entrepreneur coursier à vélo, si vous dépassez 32 900 euros de chiffre d’affaires pour une année civile, vous devrez sortir du régime et :

  • Basculer au régime réel simplifié d’imposition, incluant une autre méthode de calcul des cotisations sociales et de l’impôt sur le revenu
  • Ou créer une société (EURL/SASU)

Notez que le plafond de chiffre d’affaires est pro-ratisé selon le mois de création de l’activité. Si vous avez débuté votre activité de coursier à vélo au 1er juin 2016, le plafond de chiffre d’affaires sera égal à (32 900 * 214) / 366 = 19 237 euros de chiffre d’affaires maximum pour l’année civile 2016.

Devenir coursier à scooter auto-entrepreneur

Attention, si vous souhaitez devenir coursier à scooter ou en voiture, vous devrez vous inscrire au Registre National des Transporteurs et, selon la nature du véhicule motorisé, suivre certaines formalités spécifiques en plus de celles relatives à l’auto-entreprise.

Donnez votre avis :
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.