La valeur vénale : définition, évaluation et dépréciation

L'article en brefComprendre la valeur vénale d'un bien est crucial pour saisir son potentiel de revente sur le marché actuel. L'évaluation de cette valeur est particulièrement pertinente lorsqu'un actif, qu'il soit corporel ou incorporel, entre dans le patrimoine d'une entreprise. Cette pratique est essentielle, que l'acquisition soit gratuite ou résulte d'un échange, car elle permet de déterminer le montant le plus juste et représentatif du bien à ce moment précis.

La notion de dépréciation intervient lorsque la valeur actuelle d'un bien chute sous sa valeur nette comptable. Cette situation exige de réajuster le bilan en comptabilisant une dépréciation, basée sur la plus élevée des valeurs entre la valeur vénale et la valeur d'usage. Cela assure que le bien est évalué de manière adéquate, reflétant son vrai potentiel économique et sa capacité à générer des avantages futurs. C'est un processus vital pour les entreprises cherchant à maintenir la précision de leur reporting financier et à optimiser leur stratégie de gestion d'actifs.
Créer votre entreprise avec L-Expert-Comptable.comDémarrer
Image
guillaume-delemarle-expert-comptable
Article rédigé et certifié par Guillaume DELEMARLE
 
Expert-comptable avec plus de 9 ans d'expérience. Spécialisé dans l'accompagnement des TPE et créateurs d'entreprise.
Temps de lecture : 1minDernière mise à jour : 19/04/2024
Image
valeur-vénale

La valeur vénale d’un bien représente la valeur d’un bien sur le marché, c'est-à-dire la valeur probable de revente d’un bien dans les conditions actuelles du marché à la date de clôture de l’exercice comptable. 

L’utilisation de la valeur vénale en termes de comptabilité est nécessaire dans certains cas spécifiques comme par exemple l'acquisition d'actifs. 

L'évaluation d’un actif à la valeur vénale

Une immobilisation corporelle ou incorporelle est soumise à une évaluation spécifique lors de son entrée dans le patrimoine d’une structure. Ainsi, l’utilisation de la valeur vénale en termes d’évaluation est obligatoire dans les cas suivants :

  • Acquisition d’un actif à titre gratuit ;
  • Acquisition d’un actif par voie d’échange.

La dépréciation d’un actif suivant la valeur vénale

La dépréciation d’un actif représente le fait que la valeur actuelle d’un bien devienne inférieure à sa valeur nette comptable. Il convient alors de constater une dépréciation pour la différence entre ces deux valeurs.

La valeur actuelle représente la valeur la plus élevée entre la valeur vénale et la valeur d’usage, qui représente la valeur des avantages économiques futurs attendus de l’utilisation du bien et de sa vente.

Par exemple, si un bien possède une valeur vénale supérieure à sa valeur d’usage, et que la valeur vénale est inférieure à la valeur nette comptable de cet actif. Alors il est nécessaire de comptabiliser une dépréciation pour la différence entre ces deux valeurs, afin que le bien soit valorisé dans le bilan à sa valeur vénale.

Donnez votre avis :
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.