La crise, période rêvée pour créer son entreprise ?

L'article en brefCréer une entreprise en période de crise offre des avantages considérables. Les coûts immobiliers, qu'il s'agisse de bureaux, de terrains ou d'entrepôts, sont en chute libre. Les tarifs publicitaires, essentiels pour le marketing, sont également plus abordables. De plus, les prêts pour les créateurs d'entreprise bénéficient de taux d'intérêt avantageux et de conditions de souscription assouplies, ce qui réduit les coûts financiers liés au lancement de votre activité.

La crise stimule également le soutien étatique et les opportunités économiques. Les aides de BpiFrance, les subventions de Pôle Emploi, et les allègements fiscaux favorisent les nouvelles entreprises. Les équipements de bureaux et autres matériels peuvent être acquis à moindre coût suite aux faillites d'autres entreprises. En parallèle, recruter des talents devient plus facile avec l’augmentation du chômage. Saisissez ces opportunités pour structurer votre entreprise de manière solide et adaptée aux exigences actuelles, en profitant des nouvelles tendances telles que le télétravail et les achats en ligne.
Créer votre entreprise avec L-Expert-Comptable.comDémarrer
Image
guillaume-delemarle-expert-comptable
Article rédigé et certifié par Guillaume DELEMARLE
 
Expert-comptable avec plus de 9 ans d'expérience. Spécialisé dans l'accompagnement des TPE et créateurs d'entreprise.
Temps de lecture : 5minDernière mise à jour : 19/06/2024
Image
La crise, période rêvée pour créer son entreprise

Podcast sur la création d'entreprise

 

Créer votre entreprise vous coûtera moins cher en temps de crise

La crise peut vous vous faire faire des économies sur des postes importants : les prix de l'immobilier de bureau, des terrains, des entrepôts ont fortement chuté. Les coûts marketing peuvent aussi être revus à la baisse grâce à des tarifs publicitaire plus avantageux.

Des prêts plus avantageux pour les créateurs d’entreprise en temps de crise

Lors d’une crise, vous pouvez bénéficier de prêts avantageux. En effet, le taux auquel vous allez contracter l’emprunt qui vous permettra de lancer votre entreprise sera plus faible qu’en temps normal. Vous pouvez aussi bénéficier de conditions plus souples dans votre contrat lors de votre souscription.

Si vous avez déjà contracté un prêt, n’hésitez pas à le renégocier en mettant en avant le contexte et les avancées déjà faites sur votre projet.

Les aides mises en place par l’État pour les créateurs d’entreprise

Durant cette crise sanitaire, l’État a ouvert les vannes et a mis en place de nombreux dispositifs pour aider les entreprises . En effet, l’État a pour objectif de favoriser les investissements pour soutenir l’activité et conserver le maximum d’emplois, voire d’en créer de nouveaux.

Vous pouvez aussi bénéficier de subventions de la part de BpiFrance comme :

  • L'Aide pour la Faisabilité de l'Innovation (AFI) ;

  • L'Aide pour le Développement de l'Innovation (ADI) ;

  • Des Partenariats Régionaux d'Innovation (PRI).

Vous pouvez aussi profiter des subventions distribuées par Pôle Emploi :

  • ARCE qui signifie aide à la reprise ou à la création d’entreprise. Cette subvention concerne les demandeurs d’emplois qui souhaitent lancer leur entreprise. Cette aide permet à ces derniers de recevoir 45% du montant des indemnités chômage auxquelles le nouvel entrepreneur aurait eu droit sur les 24 prochains mois via deux versements (le premier au jour de la création et le second 6 mois après. Cela vous permet de se constituer votre capital de départ.

  • NACRE qui correspond au nouvel accompagnement à la création ou à la reprise d’entreprise. Vous pouvez bénéficier d’un prêt NACRE.

Les allègements fiscaux et sociaux peuvent aussi être intéressants lorsque vous créez votre entreprise.

  • Le statut de Jeune Entreprise Innovante vous permet de jouir d’un régime fiscal et social avantageux. Par exemple, sur la première année d’activité, votre entreprise peut être exonérée totalement de l’impôt sur les sociétés et cette exonération sera partielle lors de votre second exercice.

  • Le Crédit d’impôt recherche (CIR) vous permet de financer jusqu’à 30% des dépenses de recherche dans la limite de 100 millions d’euros.

Les couts immobiliers plus faibles

D’un côté, certaines entreprises font faillite et de fait elles quittent leurs locaux. Les prix immobiliers ont donc tendance à être moins soutenus.

De l’autre, les bureaux sont de moins en moins prisés du fait du télétravail et de certaines décisions d’entreprises qui imposent le télétravail comme une norme. Il y a donc des affaires à faire en termes de location de bureaux si vous avez en besoin. Sinon vous pouvez surfer sur la vague de télétravail et monter votre entreprise avec des équipes en télétravail tout en louant des espaces de coworking si nécessaire.

Des équipements aux rabais

De la même manière que pour l’immobilier, de nombreuses entreprises ont fait faillite ou vont mettre la clé sous la porte. C’est donc le moment pour vous de récupérer toutes sortes de matériels : du matériel informatique par exemple ou alors du matériel opérationnel (tables, chaises etc.).

En effet, les entreprises préfèreront plus volontiers vous céder leur équipement à un prix minime que de le placer à la décharge. Voilà un bon moyen de vous équiper sans trop vous ruiner.

Des employés plus attractifs, si vous voulez embaucher

De même, lorsqu'une entreprise ferme ou se trouve en difficulté, elle en vient à des réductions de personnel. Le moyen pour vous de recruter des collaborateurs talentueux que la crise a mis au chômage ou de jeunes diplômés que les grosses entreprises ne peuvent se permettre d'embaucher. Beaucoup en viendront même à accepter un salaire qu'ils savent inférieur à celui auquel ils peuvent prétendre.

C'est la crise, tout le monde compte sur votre entreprise !

Tout le monde compte sur votre entreprise, à commencer par votre entourage. Crise financière, défiance vis-à-vis de la bourse… Vos proches préféreront toujours investir dans votre petite entreprise prometteuse. À vous de leur présenter votre projet sous son meilleur angle.

Plus généralement les investisseurs, les business angels, vous attendent. Ils ont de l'argent, mais ne savent pas toujours où investir. Ils attendent les bons dossiers...

Les entreprises aussi comptent sur vous. Certaines, désireuses de réduire leurs coûts, préféreront se tourner vers un nouvel acteur tel que vous plutôt que de tenter en vain de renégocier les prix avec le prestataire historique. D'autres, prises à la gorge par des impératifs de croissance qu'elles ne peuvent avoir en interne, pourraient se tourner vers votre entreprise à fort potentiel pour booster leur croissance externe.

La crise vous fait peur ? Tant mieux !

Vous voyez la crise d'un mauvais œil, elle vous a peut-être même mis au chômage… C'est normal de s'en méfier. Mais c'est aussi l'occasion de nager à contre-courant.

  • D'une part, des entrepreneurs, parfois proches de la retraite, mais terrifiés à l'idée de perdre leur entreprise, peuvent vous vendre leur entreprise en deçà de sa valeur réelle.

  • D'autre part, et c'est votre plus grande opportunité, soyez conscient que beaucoup d'autres que vous ont peur de la crise. À tel point qu'ils préfèrent ne pas créer leur entreprise tout de suite. C'est autant de temps de gagner sur eux ! Et autant de clients qu'ils n'auront pas quand le marché affichera à nouveau de belles couleurs.

N’hésitez pas à voir la crise comme une réelle opportunité ! Le manque de recettes vous obligera à créer votre entreprise sur les bases les plus saines possibles : coûts réduits au maximum et efficacité maximum, et à vous recentrer sur les vraies attentes de vos clients, à affiner votre stratégie.

Des opportunités à saisir pour les créateurs d’entreprise en temps de crise

L’essoufflement d’anciennes entreprises

Lors de cette crise, de nombreuses entreprises ont rencontré de grandes difficultés financières puisqu’elle n’avait pas pris le tournant digital : mauvais équipement informatique, processus de vente peu développé en ligne etc. De nombreuses entreprises vont faire faillite ou vont voir leur croissance s’affaiblir et c’est donc le moment d’en profiter. En effet, les crises permettent un mouvement de « destruction créatrice » comme l’a théorisé Joseph Schumpeter dans les années 1940. Selon lui, les entreprises les plus anciennes sont au fur et à mesure devenues de moins en moins efficaces et sont donc remplacées par de nouvelles sociétés plus innovantes qui connaissent une plus grande croissance.

Des secteurs porteurs malgré ou grâce à la crise

Des secteurs résistent assez bien à la crise : les produits de première nécessité, l'alimentaire en tête. Avec le vieillissement de la population, les métiers de service à la personne ou de prise en charge de la dépendance s'en sortent assez bien également.

Mais la crise favorise aussi de nouveaux marchés ! Les consommateurs se recentrent sur la « vérité du prix » : pour une partie de la population, ce sera d’acheter de plus en plus local et de rémunérer les acteurs de la chaine de valeur de manière responsable.

Voyez la crise comme une opportunité pour créer votre entreprise ! De nombreux empires : Apple, Microsoft, Disney, General Electric… sont nés lors des périodes de crise et de marasme économique. Si vous êtes préparés, sûrs de vous et que votre projet tient la route, lancez-vous, les banquiers suivront.

La démocratisation de certains modèles

De nouveaux modèles ont connu un grand essor lors de cette crise. De nombreuses initiatives ont été mises en place pour limiter le plus possible les contacts entre les personnes. L’e-commerce ou les pratiques comme le Click and Collect, la vente à emporter, la livraison à domicile de produits ou la prestation de services à domicile et le télétravail font plus que jamais partie de notre quotidien. Voyez tous ces changements comme des opportunités pour votre création d’entreprise.

Profiter de l’aide de différentes structures : associations, incubateurs, business angels etc.

Aujourd’hui, seul 1 entrepreneur sur 10 se fait accompagner. Pourtant, le taux de survie d’une entreprise est largement plus élevé lorsque son fondateur est accompagné. Plus que jamais, de nombreux acteurs auront l’envie et la détermination de vous accompagner dans votre création d’entreprise. Vous pouvez par exemple faire appel aux Boutiques de Gestion, au Réseau Entreprendre , à France Active ou à l’Adie.

Ces organismes permettent de vous accompagner lors de la création de votre entreprise, ils vous aideront à structurer votre projet de manière stratégique, comptable et financière.

 

Donnez votre avis :
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.