Qu’est-ce qu’un investissement : définition économique, comptable et retour sur investissement

Mis à jour le 15/01/2018

En économie, un investissement est une dépense immédiate destinée à augmenter, à long terme, la richesse de celui qui l’engage. Dans une entreprise, un investissement sert à augmenter la productivité (investir dans des machines supplémentaires ou des machines plus efficaces), à gagner du temps (investir dans un logiciel d’automatisation des tâches)... Avant d’engager ce type de dépense, les entreprises anticipe le retour sur investissement à l’aide du ratio ROI (Return Of Invest) : ROI = [(gain de l’investissement – coût de l’investissement) / coût de l’investissement ] x 100. En comptabilité, l’investissement se définit par une dépense amortissable qui augmente le patrimoine de l’entreprise (actif du bilan comptable). Le Plan Comptable Général classifie trois types d’investissements : l’investissement corporel, l’investissement incorporel et l’investissement financier.


Notes: 3 (16 votes)
Donnez une note à cet article : 
Your rating: Aucun(e)
3.0625
Moyenne: 3.1 (16 votes)

La définition de l’investissement en économie

En économie, un investissement est une dépense destinée à augmenter la richesse de celui qui l’engage.

Un investissement est une dépense immédiate dont l’objectif est d’obtenir un effet positif quantifiable à long terme. Une entreprise investit :

  • pour augmenter sa productivité (investir dans des machines-outils supplémentaires...)

  • pour gagner de nouveaux clients ou soigner son image de marque (investir dans une campagne de communication...)

  • pour gagner du temps (investir dans un logiciel d’automatisation des tâches...)

  • pour, à terme, baisser les coûts, c’est-à-dire augmenter son bénéfice (investir dans un outil de suivi de sa consommation d’énergie, par exemple pour trouver où et comment faire des économies...)

L’investissement peut aussi être nécessaire pour maintenir un chiffre d’affaires (renouvellement des équipements obsolètes) ou pour moderniser des équipements : plus récents et plus efficaces ou plus écologiques…

L’investissement : la définition comptable

D’un point de vue comptable, l’investissement représente l’acquisition ou la création d’un bien durable destiné à rester au moins un an sous la même forme. La valeur du bien doit être au moins égale à 500 euros. En comptabilité, l’investissement :

 

  • augmente la valeur du patrimoine de l’entreprise (actif du bilan comptable)

  • fait l’objet d’un amortissement dont la durée et le taux sont fonction de sa nature (différents types d’investissements)

Différents types d’investissements

Le Plan Comptable Générale (PCG) classifie les investissements selon leur nature. Il existe :

  • les investissements corporels : les achats de biens meubles et immeubles : terrains, bâtiments, usines, machines, matériels...

  • les investissements incorporels : les achats qui augmentent la valeur du patrimoine de l’entreprise, mais qui ne sont pas palpables (contrairement aux investissements corporels), comme les brevet s, licences, fonds de commerce ...

  • les investissements financiers : les achats d’actions, d’obligations, etc. qui augmentent le patrimoine financier de l’entreprise

Notez que le bilan comptable de l’entreprise fait apparaitre les investissements qu’elle a opérés pour leur montant déprécié à la date de réalisation du bilan, appelé « valeur actuelle nette ». La valeur actuelle nette d’un investissement représente plus exactement sa valeur d’acquisition minorée de l’amortissement.

Le Retour sur Investissement

Il existe un ratio financier destiné à mesurer le gain obtenu d’un investissement. Ce ratio est appelé Retour sur Investissement ou ROI (pour « Return on Investment » en anglais). En langage financier, on dit que le retour sur investissement permet de calculer la rentabilité des capitaux investis.

La formule de calcul du Retour sur Investissement est :

ROI = [(gain de l’investissement – coût de l’investissement) / coût de l’investissement ] x 100

Le calcul du Retour sur Investissement : un exemple

Exemple : une agence de communication (Agence A) propose à une entreprise d’investir 30 000 euros dans un plan marketing censé lui rapporter 4 000 nouveaux clients (le panier moyen est vendu 10 euros).

  • un investissement de 30 000 euros

  • pour une augmentation de chiffre d’affaires de : 4 000 * 10 = 40 000 euros

Le Retour sur Investissement de la campagne est égal à 33 %, soit

 

ROI = [(40 000 – 30 000) / 30 000 ] * 100 = (10 000 / 30 000)*100 = 33 %

Exemple : une agence de communication concurrente (Agence B) qui propose à l’entreprise d’investir 50 000 euros pour un plan marketing censé lui rapporter 8000 nouveaux clients (pour un panier moyen vendu 10 euros).

 

  • un investissement de 60 000 euros

  • pour une augmentation de chiffre d’affaires de : 7 000 * 10 = 70 000 euros

Le Retour sur Investissement de la campagne est ici égal à 16.67 %

ROI = [ (70 000 – 60 000) / 60 000] * 100 = (20 000 / 50 000)*100 = 16.67 %

L’agence A prévoit un chiffre d’affaires de 40 000 euros pour un ROI de 33 %

L’agence B prévoit un investissement et un chiffre d’affaires plus élevés (70 000 euros), mais son retour sur investissement n’est que de 16.67 %.

Il sera préférable d’opter pour l’agence A.

Sachez que les entreprises ont pour habitude de calculer le ROI lorsqu’elles doivent choisir parmi plusieurs projets d’investissements.

Elles peuvent aussi mesurer le ROI après avoir investi, pour vérifier qu’elles ont fait le bon choix ou comparer le ROI réalisé avec le ROI qui était prévu au départ.

Optimisez vos impôts  Découvrez la défiscalisation grâce à notre livre blanc. TÉLÉCHARGER