TVA déductible : définition, calcul et droit à déduction

Mis à jour le 10/09/2020

La TVA déductible est un impôt payé par chaque assujetti lorsqu’il procède à un achat auprès de l’un de ses fournisseurs. Elle est aussi collectée lorsque ce même assujetti vend des produits à ses clients, puis finit par être reversée à l’Etat. Le mécanisme de la TVA, que nous vous présentons dans cet article, doit permettre aux entreprises de déduire le montant de TVA déductible, du montant final de TVA à restituer à l’administration fiscale. Le calcul de la TVA déductible n’est pas toujours simple et nécessite une attention particulière. D’autant que sans cette déduction, la TVA est une charge qui vient impacter votre résultat.

Mais ne vous inquiétez pas, nous vous expliquons ici ce qu’est la TVA déductible, quels sont les taux applicables et quelles sont les conditions pour bénéficier de ce droit à déduction.


La TVA déductible en France : Comment est-elle déterminée ? Quels taux appliquer ?

La TVA déductible c’est quoi ? Définition générale.

La TVA ou Taxe sur la Valeur Ajoutée est un impôt indirect sur la consommation. Cette taxe est collectée par les entreprises pour le compte de l’Etat. Cela signifie que les entreprises reversent l’intégralité de cet impôt aux pouvoirs publics. La TVA est un impôt sur la consommation, elle n’impacte donc pas leur résultat dans la mesure où elles ne sont que des intermédiaires. En définitive, le coût de la TVA est supporté par le consommateur final.

La TVA repose sur un mécanisme de collecte et de déduction. C’est pourquoi on différencie TVA déductible et TVA collectée.

  • TVA déductible : TVA payée par les entreprises lorsqu’elles achètent des biens et/ou des services auprès de leurs fournisseurs.
  • TVA collectée : TVA perçue lorsqu’elles vendent des biens et/ou des services à leurs clients.

En tant qu’entreprise, vous ne pouvez déduire de la TVA qu’à partir du moment où vous en collectez. D’où l’importance de savoir bien distinguer TVA collectée et déductible. Nous abordons plus bas en détail comment bénéficier de ce droit à déduction.

Les différents taux de TVA déductibles. Quelles opérations économiques concernent-ils ?

Il existe en France plusieurs taux de TVA, car tous les biens et services ne sont pas imposés de la même manière. Certaines opérations sont même exonérées (pour connaître lesquelles, n’hésitez pas à consulter l’article tout sur l’exonération ).

Toutefois, la plupart reste assujettie au paiement de la taxe. En fonction de leur nature, le taux qui s’applique n’est pas le même. Les taux de TVA déductible sont classés en 3 catégories :

  • le taux normal : il est de 20% et s’applique à tous les biens et services pour lesquels aucun autre taux n’a été prévu. La TVA déductible à 20% s’applique donc par défaut à toutes les opérations économiques, à l’exception de celles faisant l’objet du taux réduit ou spécifique
  • les taux réduits :

la TVA à 10% concerne les produits alimentaires à consommation immédiate (restauration rapide, à emporter ou sur place), les médicaments non remboursés par la sécurité sociale, les livres ou encore les spectacles.

la TVA à 5,5% s’applique quant à elle aux produits alimentaires à consommation différée (ceux vendus en en grande surface), aux abonnements gaz et électricité, aux équipements et services pour handicapés ou personnes âgées etc...

  • le taux spécifique : il s’agit d’un taux super réduit de 2,1%, mis en place par les pouvoirs publics pour la presse, la redevance télé ou encore les médicaments remboursés par la sécurité sociale.

Retrouvez ici la liste exhaustive des opérations assujetties à ce taux super-réduit.

Pour davantage d’information, vous pouvez consulter notre dossier sur les taux de TVA applicables .

Le calcul de la TVA déductible en 3 étapes simples

Pour connaître le montant de TVA déductible, il vous suffit de suivre les 3 étapes listées ci-dessous.

  1. Le taux de TVA : Tout d’abord, il est nécessaire de savoir quel taux s’applique au bien/service faisant l’objet de l’achat. Retrouvez ici facilement quel taux appliquer.
  2. La base Hors Taxe (HT) : est définie par le Code Général des Impôts (CGI) comme une base d’imposition auquel il faut intégrer un certain nombre de frais accessoires et en exclure d’autres (qui ne seront donc pas soumis à la TVA). La base HT correspond la plupart du temps au prix d’achat HT que l’on différencie du prix d’achat TTC. Comment calculer le prix TTC ? Prix TTC = Prix d’achat HT ✕ (1 + taux de TVA)
  3. Le calcul de la TVA déductible : Une fois que le taux applicable et la base HT ont bien été définis, il vous suffit de procéder à une simple multiplication pour connaître le montant de la TVA déductible. TVA déductible = Taux de TVA ✕ Base HT

Exemple : Madame A, freelance, est graphiste designer. Elle applique un taux de TVA de 20% sur l’ensemble de ses prestations de service. L’entreprise B, souhaitant revoir son identité visuelle (logo, graphisme etc.) sollicite les services Madame A. La prestation proposée par Madame A s’élève à un montant de 500€. Quel est le montant de TVA déductible correspondant à cette opération économique ?

Le tableau ci-dessous récapitule les 3 étapes vous permettant de connaître rapidement et facilement le montant de TVA déductible.

Taux de TVA

20 %

Base HT

500 €

Il s’agit ici du prix d’achat HT

TVA déductible

= 500 ✕ 0,2

= 100 €

Le montant de la TVA déductible s’élève donc pour cet exemple à 100€.

Le prix Toute Taxe Comprise ou TTC est = 500 ✕ (1+0,2) soit 600€.

Pour aller encore plus vite, n’hésitez pas à calculer la TVA avec notre outil en ligne.

Tout sur le droit à déduction de la TVA

Sur la plupart des factures émises par les fournisseurs, une entreprise paie un montant de TVA potentiellement déductible. Nous vous expliquons ici comment en bénéficier et quand l’actionner.

Qu’est-ce que le droit à déduction ? D’où vient-il et à quoi sert-il ?

La question de la déductibilité est un enjeu important pour toute entreprise payant à ses fournisseurs de la TVA. En effet, la notion de droit à déduction vous permet de savoir si le montant de TVA acquitté est récupérable.

Mais d’où vient cette notion ? Toutes les entreprises, assujetties à la TVA, agissent en réalité pour le compte de l’Etat. L’assujetti n’est qu’un intermédiaire qui, à chaque fin de période, reverse un certain montant de TVA aux instances fiscales.

Le calcul du montant de TVA à verser se résume ainsi :

TVA à payer = TVA collectée - TVA déductible

  • si TVA collectée > TVA déductible : le montant total de TVA perçu par l’entreprise lors de ses ventes est supérieur au montant payé lors de ses achats. Elle doit alors verser ce surplus de TVA collectée à l'État, on parlera de TVA à décaisser.
  • si TVA déductible > TVA collectée : le montant total de TVA payé par les entreprises à leurs fournisseurs est plus important que le montant de TVA collecté lors des ventes auprès des clients. Dans ce cas de figure, c’est l’Etat qui doit de l’argent à l’entreprise, on parle de crédit de TVA . Cette dernière peut alors choisir d’être remboursée ou opter pour le report de ce crédit lors des prochaines échéances.

Exemple : Monsieur X est consultant informatique indépendant. La société Y décide de faire appel à ses services dans le cadre de l'implémentation de matériel informatique.

Monsieur X a dans un premier temps acheté pour 1000€ HT de matériel auprès de son fournisseur. Il facture par la suite à la société Y la livraison des biens mais également leur mise en marche. L’ensemble de la prestation est facturée à la société Y 2000€ HT. Le taux de TVA qui s’applique est de 20%.

1/ TVA déductible à payer au fournisseur = 1000✕0,2 soit 200€.

Prix TTC = 1000 ✕ (1+0,2) soit 1200€

Monsieur X achète donc le matériel pour une valeur de 1 200€ TTC .

2/ TVA collectée lors de la vente auprès du client Y = 2000 ✕ 0,2 soit 400€

Prix TTC payé par le client = 2000+ 400 = 2400€

La société Y paie au consultant un montant de 2 400€ TTC.

3/ TVA à verser à l’Etat = 400 - 200 soit 200€

Il est donc important pour une entreprise de savoir comment, dans quelle mesure et quand peut-elle actionner son droit à déduction.

Nous savons que toutes ces démarches sont complexes et vous prennent du temps. Vous souhaitez vous consacrez à votre coeur de métier et en finir avec la paperasse ? Rejoignez L-Expert-comptable.com et confiez-nous votre compta ! Venez découvrir notre cabinet 100% en ligne ainsi que tous les outils digitaux que nous mettons à votre disposition.

Ne vous inquiétez pas, on s’occupe de tout : TVA, liasse, juridique annuel… Vous bénéficierez également en illimité de l’expertise de nos conseillers qui sauront vous accompagner au mieux. Alors n’attendez plus, notre équipe sera ravie de vous aider. Contactez dès maintenant le 1er cabinet comptable en ligne !

Comment bénéficier de ce droit ? Sous quelles conditions ?

Nous avons vu plus haut comment calculer le montant de TVA qui sera reversé à l’Etat. Toutefois, cela n’est possible que si la TVA déductible est récupérable. D’où la notion de déductibilité et de droit à déduction.

Quelles sont les 3 conditions nécessaires pour jouir de ce droit à déduction ?

  • Principe général : La première question à se poser, est l' assujettissement . En effet, seul un assujetti à la TVA peut exercer le droit à déduction. Le principe est simple, une entreprise peut bénéficier de ce droit dès lors qu’elle collecte de la TVA pour le compte de l’Etat. C’est pourquoi les opérations exonérées ne sont pas éligibles, sauf exceptions.
  • Condition de forme : Ensuite, l'assujetti doit pouvoir justifier aux instances fiscales qu’effectivement lors de ses achats, il a payé un certain montant de TVA déductible. Comment ? Grâce à une preuve écrite, la facture.
  • Condition de fond : Le coefficient de déduction indique quant à lui dans quelle mesure pouvez-vous déduire un montant de TVA. Voici comment le calculer.

Coefficient de déduction = coeff. d'assujettissement ✕ coeff. de taxation ✕ coeff. d’admission.

  1. Coeff. d'assujettissement : le bien/service sera-t-il utilisé pour des opérations situées exclusivement (ou non) dans le champ d’application de la TVA ? Si c’est le cas, il sera égal à 1, 0 dans le cas contraire et entre 0 et 1 si les opérations sont tantôt dedans et hors du champ.
  2. Coeff. de taxation : seules les opérations situées dans le champ et non exonérées ouvrent droit à déduction. Par exemple, les livraisons intracommunautaires (client situé dans l’UE) et les exportations (client situé hors UE) sont exonérées de TVA en France, le coeff. de taxation est de 0.
  3. Coeff. d’admission : liste dressée par l’Etat regroupant des biens/services non admis (partiellement ou totalement) au droit à déduction. Par exemple, le coefficient d’admission pour un véhicule de tourisme est de 0, donc la TVA n’est pas déductible.

Exemple : Un médecin achète un ordinateur pour son cabinet médical. La TVA payée sur cet achat est-elle déductible ?

  1. Coeff. d'assujettissement = 1 car le bien acheté est destiné à être utilisé pour des opérations économiques situées dans le champ d’application.
  2. Coeff. de taxation = 0 car car le bien acheté est destiné à être utilisé pour des opérations économiques exonérées.

Donc le coefficient de déductibilité = 1✕ 0 soit 0, la TVA sur cet ordinateur n’est pas déductible donc non récupérable par le médecin.

Quand faire valoir le droit à déduction ?

S’il se trouve que vous pouvez effectivement bénéficier du droit à déduction, il faut que vous sachiez quand actionner ce droit. Comme le définit l’article 271 du CGI , “le droit à déduction prend naissance lorsque la taxe déductible devient exigible chez le redevable.” Il est donc nécessaire d’introduire les notions de fait générateur et d’exigibilité .

Fait générateur : Acte ou événement donnant naissance à la créance envers l’Etat.

Exigibilité : Date à partir de laquelle les instances fiscales peuvent réclamer le paiement de la taxe.

Le fait générateur et l’exigibilité correspondent à des dates différentes, selon qu’il s’agisse d’un bien ou d’un service.

 

Biens

Services

Fait Générateur

Livraison

Achèvement de la prestation

Exigibilité

Livraison

1er encaissement

Or la TVA ne peut être déduite qu’à partir du moment où elle est exigible auprès du fournisseur (cf dates mentionnées dans le tableau ci-dessus). Cela vous permet donc de savoir quand faire valoir votre droit mais aussi quand procéder à votre déclaration de TVA.

Mais qu’en est-il des entreprises proposant à la fois des prestations de services et des biens ? Quand peuvent-elles faire valoir leur droit à déduction ? Le régime de TVA d’après les débits vous permet d’appliquer une seule et même règle (biens et prestations de service confondus) : la TVA est exigible au moment de la facturation.

L’Expert-Comptable.com s’occupe notamment des déclarations de TVA pour le compte de ses clients, alors n’hésitez à nous contacter et à nous confier votre compta !

Confiez-nous votre comptabilité pour 80€ / mois  Une offre 100% en ligne & sans engagement. Nos équipes s’occupent de tout pour  vous !   Je me lance

à propos

Cet article a été rédigé par le cabinet d'expertise comptable en ligne L-Expert-comptable.com. Notre spécialité : aider les entrepreneurs à se lancer et leur épargner la corvée d'une comptabilité.

Nos petits plus : des outils innovants, des tarifs bienveillants, des sourires constamment.

En savoir +

Note moyenne pour cet article : (34 votes)
Donnez une note à cet article : 
Your rating: Aucun(e)
3.264705
Moyenne: 3.3 (34 votes)
JE TÉLÉCHARGE <>