TOP 12 (+bonus) des métiers freelance accessibles sans diplôme

L'article en brefL'ère numérique bouleverse le monde professionnel en offrant une myriade d'opportunités pour ceux qui aspirent à devenir leur propre patron. De développeur web à pet-sitter, l'article explore divers métiers freelances accessibles sans diplôme, soulignant l'importance croissante du e-learning et des ressources en ligne pour acquérir des compétences. Ces activités, allant de la création de contenu à la gestion de réseaux sociaux, illustrent une tendance vers la reconversion professionnelle, où passion et autonomie se rencontrent pour dessiner de nouveaux horizons de carrière.

L'article met en lumière la flexibilité et la diversité des parcours dans le freelancing, offrant une vue d'ensemble sur des métiers comme le community manager ou le consultant SEO, qui attirent par leur liberté et leur potentiel de rémunération. Il présente également des métiers moins conventionnels mais tout aussi prometteurs, tels que le créateur de contenu vidéo ou l'assistant virtuel, démontrant que le marché du travail s'adapte aux évolutions technologiques et aux besoins changeants des entreprises et des consommateurs. Ainsi, il encourage ceux qui cherchent à prendre un nouveau départ professionnel à envisager ces options flexibles et passionnantes.
Temps de lecture : 11minDernière mise à jour : 12/04/2024
Créer votre entreprise avec L-Expert-Comptable.comDémarrer
Ecrit par Taha HAFIDAccompagnateur de freelances chez L-Expert-Comptable.com
Image
guillaume-delemarle-expert-comptable
Article certifié par
Guillaume DELEMARLE
 
Expert-comptable avec plus de 9 ans d'expérience. Spécialisé dans l'accompagnement des TPE et créateurs d'entreprise.
Image
TOP 12 (+bonus) des métiers freelance accessibles sans diplôme

L’ère du numérique a considérablement transformé le paysage professionnel. Il existe désormais différents moyens d’exercer son activité. Il peut s’agir d’un métier freelance sans diplôme requis ou d’une profession s’inscrivant dans un plan de carrière prédéfini par son parcours scolaire. Bon nombre d’actifs envisagent de se reconvertir et tendent à privilégier un métier passion pour travailler à leur compte. Si certaines de ces activités ne requièrent pas de certification spécifique, il convient tout de même de s’appuyer sur les nombreuses ressources en ligne disponibles : formation en e-learning, tutoriels, MOOC (Massive open online course) ou ateliers numériques. Elles représentent une mine d’information pour gagner en compétences et devenir un travailleur indépendant aguerri.

Podcast sur le freelancing

1- Développeur Web / Programmeur

La mission du développeur web

Cet expert des nouvelles technologies peut exercer à son compte ou pour celui de son employeur au sein d’une entreprise (agence digitale, SSII, etc.). Sa mission consiste à créer les solutions techniques et informatiques qui répondent le mieux aux besoins des utilisateurs. Il conçoit le site internet d’une société, élabore une application mobile ou tout autre système d’information nécessitant la maîtrise de divers langages de programmation (JavaScript, CSS, HTML, Python, PHP, etc.).

Pour ce faire, le travailleur indépendant recueille l’ensemble des éléments lui permettant de comprendre l’univers de son client. Ainsi, il est en mesure de mieux en appréhender les objectifs, tout en tenant compte de ses contraintes. Dans le cadre d’un poste salarié, le technicien prend connaissance du cahier des charges du projet qui lui est confié de manière à en cerner les contours. En outre, il est souvent amené à travailler en équipe. Il doit donc être doté d’une certaine aisance relationnelle, favorisant une communication fluide avec ses collaborateurs.

L’atout de ce métier freelance sans diplôme

Passionné des technologies, le programmeur dispose de multiples ressources en ligne pour apprendre à coder ou pour élargir son champ de compétences. C’est pourquoi la profession de développeur web compte parmi les métiers freelances accessibles sans diplôme. Cette documentation est également très utile au professionnel pour : 

  • se former ;

  • maintenir ses connaissances à jour ;

  • se tenir informé des nombreuses évolutions inhérentes au secteur d’activité.

Ce mode d’apprentissage peut sembler long. Toutefois, l’investissement requis de la part de l’autodidacte est vite récompensé. En effet, travailler en tant que développeur web permet de jouir d’une rémunération confortable, soit, environ 3 000 € nets mensuels en début de carrière. À son compte, il peut également bénéficier d’un cadre de travail relativement flexible, chez lui, dans un espace de coworking ou encore à l’autre bout du monde.

S’il est possible de devenir développeur web freelance sans certification, le métier est également accessible au terme d’une des nombreuses formations en ligne disponibles sur le marché, telles que :

En présentiel ou en ligne, la certification est une porte d’entrée directe vers une profession pleine de promesses.

 

2- Designer Graphique

Le rôle du designer graphique

Il existe d’autres métiers freelance accessibles sans diplôme. Celui de graphiste illustrateur offre de belles opportunités professionnelles. À ce titre, le graphiste intervient sur la création de visuels destinés à habiller divers supports, tels que : 

  • les affiches publicitaires ;

  • les logos ;

  • les sites internet ;

  • les emballages ;

  • la signalétique ;

  • etc.

Le designer graphiste use de ses compétences artistiques dans le but d’illustrer les messages commerciaux que les enseignes adressent à leurs clients. Pour cela, il doit faire preuve de : 

  • un grand sens de l'esthétique ;

  • de solides connaissances en marketing et du digital ;

  • une maîtrise parfaite de logiciels de graphisme (Photoshop, Illustrator, InDesign, etc.) ;

  • une certaine polyvalence.

Comment devenir designer graphique ?

Cette profession présente l’avantage d’être accessible sans forcément justifier d’une formation académique. En effet, il existe de nombreux tutoriels en ligne permettant de se former à l'utilisation d'outils de graphisme. Un esprit créatif affûté associé à une détermination sans faille peuvent suffire pour débuter une carrière de graphiste freelance. En revanche, une veille active demeure indispensable si l’entrepreneur souhaite se démarquer de ses concurrents.

Pour exercer ce métier freelance sans diplôme, il peut être nécessaire d’acquérir certaines bases techniques auprès d’un intervenant. Ainsi, le GRETA CDMA propose sa formation Concevoir les éléments graphiques d’une interface et de supports de communication. De même, l’École Gobelins de Paris dispense des formations de quelques jours, comme le cursus Photoshop - Perfectionnement.

Il est peu probable qu’un prospect demande à voir les titres ou les certifications d’un graphiste indépendant avant de conclure un contrat de freelance. Toutefois, armé d’un portfolio convaincant, ce dernier parvient à décrocher ses premiers clients. Il peut ensuite espérer gagner un salaire annuel allant de 31 000 € à 43 000 € (selon Glassdoor).

 

3- Rédacteur de contenu / Copywriter 

La fonction du rédacteur web

Le rédacteur de contenu, ou rédacteur web, est chargé de rédiger des textes informatifs sur une thématique donnée. Ces contenus sont destinés à être publiés sur des sites internet et peuvent prendre la forme de : 

  • fiches descriptives de produits ;

  • d’articles de blog ;

  • pages de vente ;

  • newsletters ;

  • livres blancs ;

  • etc.

Les écrits délivrés visent à répondre à l’intention de recherche des internautes. Pour ce faire, le rédacteur web effectue un travail de documentation, basé sur des sources fiables. Il fournit à ses clients des contenus qualitatifs, de sorte que ceux-ci contribuent à renforcer l’autorité du site en question.

Travailler de chez soi comme rédacteur web

Le rédacteur de contenu peut officier comme salarié ou comme freelance. Dans le second cas, un diplôme n’est pas indispensable. En effet, il est possible de proposer ses services en rédaction de contenu, à condition de démontrer un talent sûr pour l’écriture, et une parfaite maîtrise de la langue. 

De même, les textes doivent répondre aux critères imposés par les moteurs de recherche pour permettre à la marque de gagner en visibilité. Des compétences en référencement naturel (SEO) et en marketing digital sont également les bienvenues.

Devenir rédacteur de contenus indépendant ne s’improvise pas et implique de savoir écrire pour d’autres. Il existe de nombreuses formations en ligne permettant d’exercer ce métier freelance sans diplôme. Parmi elles, on retrouve les cursus suivants : 

Avec de l’expérience, le micro-entrepreneur en rédaction peut viser un salaire moyen mensuel de 2 000 € selon Glassdoor. En fonction de sa vitesse de rédaction et du nombre de clients obtenus, celui-ci peut s’élever à 4 000 € par mois.

 

4- Community Manager

Le rôle du community manager 

Ce communicant est chargé de gérer les réseaux sociaux d’une entreprise ou d'une personnalité en constituant une communauté autour de sa marque. Une fois celle-ci créée, sa mission consiste à l’animer, à communiquer avec ses membres et à en réguler les échanges. Le professionnel véhicule les valeurs de la marque. Qu’il travaille sous contrat ou qu’il évolue en tant que travailleur indépendant, il est indissociable d’une présence digitale réussie.

À l’heure du digital, les réseaux sociaux sont l’affaire du plus grand nombre. Néanmoins, le CM doit être au fait des différentes plateformes de média existantes. Il en connaît les rouages et appréhende leurs algorithmes avec brio. Si l’écriture d’un post est à la portée de tous, le community manager doit être en mesure d’établir une stratégie de communication. Celle-ci relève souvent du bon sens et ne requiert pas de certification particulière.

 

Le profil du community manager 

Une solide culture du marketing digital reste appréciable. Cependant, pour s’épanouir dans cette voie, le professionnel doit aussi faire preuve de : 

  • diplomatie ;

  • réactivité ;

  • disponibilité.

En outre, devenir community manager, c’est s’approprier l’univers de son client pour être capable de comprendre le public ciblé et les attentes des consommateurs. Bien que ce job compte parmi les métiers freelance accessibles sans diplôme, il est également possible d’approfondir ses connaissances en la matière via des formations telles que : 

la formation Community manager dispensée par l’Ifocop ;

la formation Community manager de Livementor. 

Selon une enquête initiée par le Blog du modérateur, le salaire médian des community manager s’élève à 29 000 € pour l’année 2023, contre 28 000 € l’année précédente.

 

5- Consultant SEO

Exercer un métier à domicile dans le référencement naturel

Il s’agit, là encore, d’un des nombreux métiers freelance sans diplôme requis. Qu’il soit salarié ou auto-entrepreneur, le consultant SEO aide les entreprises à accroître leur visibilité sur le Web. Pour ce faire, il dispose de connaissances techniques qu’il mobilise pour renforcer la notoriété de leur image de marque et ainsi générer toujours plus de trafic qualifié sur leur site internet. 

Pour optimiser la présence en ligne de ses clients, le spécialiste du référencement naturel s’appuie sur les 3 piliers du SEO (Search Engine Optimization) : 

  • l’aspect technique du site ;

  • la pertinence de son contenu ;

  • son autorité à travers la qualité de ses backlinks (liens entrants).

Pour mener à bien sa mission, le consultant SEO effectue une veille active pour s’enquérir des nouveautés et mises à jour en la matière. Il teste différentes approches et analyse l’évolution du positionnement des sites de ses clients.

Se former pour expérimenter le télétravail sans diplôme 

Dompter les algorithmes des moteurs de recherche peut s’apprendre en toute autonomie. En effet, diverses ressources en ligne existent et contribuent à comprendre le fonctionnement des algorithmes des moteurs de recherche. En revanche, cette méthode requiert beaucoup de temps et implique de s’imprégner de notions en : 

  • web marketing ;

  • écriture digitale ;

  • stratégie éditoriale ;

  • psychologie du consommateur. 

De ce fait, devenir freelance en SEO est également accessible à la suite d’un cycle d’études en ligne ou en présentiel, telle que la formation Référencement naturel (SEO) proposée par le CNAM (Conservatoire national des arts et métiers). Selon la plateforme Malt et son baromètre des tarifs freelance, un consultant SEO indépendant peut facturer à ses clients un TJM (taux journalier moyen) de 496 €.

 

6- Assistant Virtuel

En quoi consiste ce nouveau métier sur Internet ?

Comme son nom l’indique, l’ensemble des tâches prises en charge par l’assistant virtuel peuvent être réalisées à distance. Le télétravail a permis de faire émerger de nouvelles fonctions, et celle de l’assistant virtuel est devenue incontournable pour les chefs d’entreprise. 

Ce professionnel est un véritable « couteau suisse » et sait s’adapter aux différents besoins de son client. Il peut s’agir de : 

  • gérer son agenda et organiser ses rendez-vous ;

  • répondre à ses emails ;

  • créer du contenu pour ses réseaux sociaux ou pour son site web ;

  • relancer les clients mauvais payeurs ;

  • l’assister dans divers travaux administratifs (devis, factures, etc.) ;

  • etc.

Les qualités requises pour effectuer ce travail à la maison

En plein essor, ce travail à domicile s’inscrit dans la lignée des métiers freelance sans diplôme. S’il n’existe aucun diplôme reconnu pour devenir assistant virtuel, la fonction exige de faire preuve de : 

  • polyvalence ;

  • réactivité ;

  • organisation ;

  • disponibilité.

De même, des notions de comptabilité, de communication et des rouages administratifs seront fortement appréciées pour convaincre un prospect de déléguer ce type de service. 

Il est fort probable que les expériences professionnelles passées soient bénéfiques pour se lancer. Sinon, la formation Assistant blogueur constitue une aide précieuse pour bien démarrer son activité. Selon le site Codeur.com, le TJM de l’assistant virtuel s’élève à 135 €. 

 

7- Créateur de contenu vidéo/YouTubeur

Un métier freelance sans diplôme requis

La vidéo constitue un support de communication de plus en plus répandu. L’influenceur conçoit et publie des vidéos sur des plateformes en ligne telles que Youtube. Par ce canal, il crée une émulation autour d’un produit ou d’un service pour en assurer la promotion. Il peut agir pour son compte ou pour celui d’un tiers, en monnayant l’influence qu’il exerce sur son audimat. 

Avant d’en faire un métier freelance sans diplôme, la plupart de ces entrepreneurs ont commencé par appréhender cette activité comme un divertissement. Néanmoins, celui-ci leur a permis d’acquérir les compétences techniques suivantes : 

  • le montage vidéo ;

  • la sélection de rushs et des bandes-sons ;

  • la rédaction de scripts ;

  • la création de visuels ;

  • la gestion d’une communauté ;

  • etc.

L’accessibilité à cette activité créative

Cette expertise peut s’acquérir en autodidacte, au fil des publications. Toutefois, pour développer sa chaîne Youtube et la monétiser plus rapidement, suivre une formation peut se révéler payant. Pour cela, The Creative Academy propose sa formation Youtube Editor permettant de s’initier aux bases du montage vidéo. 

Il faut savoir que la rémunération que l’entrepreneur peut tirer de ses contenus est difficile à déterminer. En effet, celle-ci est très variable et dépend essentiellement du succès rencontré sur sa chaîne et de l’envergure de la communauté qu’il rassemble.

 

8- Traducteur

On n’y pense peu, mais il est également possible de faire de la traduction un métier freelance sans diplôme. En effet, cette activité exige une excellente maîtrise d’une ou de plusieurs langues étrangères. Celles-ci s'acquièrent très bien au cours d’une expérience d’expatriation de longue durée. De même, les personnes élevées par des parents bilingues disposent des aptitudes nécessaires pour s’exprimer dans un cadre international. Elles sont alors en mesure de proposer leurs services de traduction auprès : 

  • d’organisations gouvernementales ;

  • d’agences de voyage ou de tourisme ;

  • d’agences événementielles ;

  • de multinationales ;

  • etc.

Dans l’hypothèse que l’entrepreneur n’a jouit d’aucun de ces cadres de vie, alors l’enseignement demeure la voie la plus appropriée pour devenir traducteur indépendant. Les établissements d’études supérieures comme l’Esit (École supérieure d’interprètes et de traducteurs) ou l’Isit (Institut de management et de communication interculturels) forment les élèves à la fonction de traducteur-interprète. L’accès à ces formations est sélectif et exige un bon niveau préalable en langues étrangères.

 

9- Coach de vie/Coach personnel

Un métier sans stress et sans diplôme 

À l’inverse de certaines activités, le coaching ne doit pas être envisagé si l’entrepreneur souhaite exercer son travail à domicile. Cette activité diffère totalement de celle du rédacteur web, de l’assistant virtuel ou du webdesigner, nécessitant juste une connexion internet. En ce qui concerne le coach de vie, nul besoin d’un bureau. Son activité est entièrement tournée vers le monde extérieur, ou plus précisément vers celui de son client. 

Ses services s’adressent aux individus freinés dans leur parcours de vie et ne parvenant pas à lever les blocages qui entravent leur progression. Le coach personnel les accompagne dans le but de les aider à atteindre leurs objectifs individuels. Pour ce faire, il est primordial pour le professionnel de démontrer les qualités suivantes : 

  • une certaine aisance relationnelle ;

  • l’empathie ;

  • l’écoute active et bienveillante ;

  • une énergie communicative ;

  • la disponibilité.

Les perspectives professionnelles dans ce secteur d’activité

Cette profession n’est pas adaptée à toutes les personnalités. Néanmoins, les compétences qu’elle exige peuvent facilement s’acquérir sur le tas, au fil des expériences, pourvu que l’entrepreneur soit quelque peu passionné par la psychologie humaine. 

Le professionnel peut envisager d’ouvrir son propre cabinet de coaching et de facturer ses séances à partir de 50 €. Sa rémunération est évolutive en fonction de la renommée acquise et du nombre de personnes coachées.

 

10- Photographe

Cette activité créative peut constituer un complément de revenu ou s’exercer dans le but de devenir un métier freelance sans diplôme. À ce titre, l’artiste souhaite transmettre une émotion à travers l’image. Il cherche donc à capter un moment ou une expression sous son meilleur angle. Pour y parvenir, il réalise différentes étapes en amont de la prise de vue : 

  • effectuer repérage des lieux ou du sujet à photographier ;

  • attendre le bon éclairage ;

  • régler la position et le cadrage optimal;

  • effectuer les prises de vue.

En plus de ses qualités artistiques, il se doit d’acquérir des compétences techniques dédiées au traitement de l’image. Devenir photographe indépendant implique aussi de présenter des prédispositions commerciales. En effet, il s’agit pour lui de vendre ses clichés ou de séduire de futurs clients s’il veut pérenniser son entreprise.

De nombreux photographes exercent leur activité en tant qu’autodidacte. Toutefois, il est de bon ton de se tenir informé des évolutions du marché en termes de logiciels de retouche, de modèles d’appareil-photos ou encore de tendances. Sur certains aspects, une formation peut être utile pour mettre à jour ses connaissances, comme celle dispensée par l’École Gobelins : Photographie niveau 2, professionnaliser sa pratique. Bien souvent, la réputation et la signature personnelle du professionnel suffisent à l’aider à se démarquer.

 

11- Expert en publicité sur les réseaux sociaux

Alors que le consultant SEO travaille sur le référencement naturel des sites web, l’expert SEA (Search Engine Advertising), lui, mène des campagnes de publicité sur les réseaux sociaux pour les entreprises qui le mandatent. Pour cela, il convient pour lui de développer une bonne compréhension des plateformes telles que Facebook, Instagram, mais aussi Google Ads. 

Son but est d’optimiser le positionnement des sites web sur la page de résultats des moteurs de recherche. C’est à lui que revient l’élaboration de la stratégie de référencement payant. En fonction du budget alloué par son client, il cible les plateformes où se trouvent les prospects et achètent les mots-clés sur lesquels positionner le site en question. Ce dernier génère alors du trafic via les annonces sponsorisées, apparaissant en tête de classement, et précédant les sites indexés via les techniques SEO.

L’expert en publicité peut travailler pour le compte d’un employeur ou en qualité d’indépendant. Accessible au plus grand nombre et sans diplôme, cette profession est tout indiquée aux profils commerciaux, initiés aux techniques du webmarketing et au fonctionnement des algorithmes des plateformes les plus en vogue. Certaines formations sont disponibles sur le marché, comme la formation Google Ads de Livementor par exemple. Selon Glassdoor, en France, un consultant SEA peut espérer gagner entre 35 000 € et 44 000 €. 

 

12- Développeur de sites e-commerce

Le e-commerce a le vent en poupe depuis un certain temps. Nombreux sont les candidats à vouloir faire fortune grâce à leur boutique en ligne. De la même manière, un site marchand est un atout considérable pour tous les chefs d’entreprise, quelle que soit la nature de son activité. En combinant les techniques de référencement naturel à celles du SEA, l’entrepreneur renforce sa présence sur le Web et multiplie les sources de trafic, et par conséquent, son taux de conversion. 

Le développeur de sites e-commerce peut exercer son métier en freelance sans diplôme. Pour cela, il dispose de diverses plateformes pour la création de sites e-commerce. Les plus connues sont les suivantes : 

  • Shopify ;

  • WooCommerce (sur WordPress) ;

  • PrestaShop ;

  • Wix eCommerce ;

  • Magento (d’Adobe Commerce) ;

  • etc.

Celles-ci permettent de présenter un catalogue d’articles physiques ou de produits numériques. Leurs fonctionnalités prennent en charge les actions liées à la vente et au paiement en ligne. La prise en main de ces plateformes ne nécessite pas d’apprentissage académique et peut s’effectuer au moyen de tutoriels ou de cours en ligne. Toutefois, certaines personnes ressentent le besoin de se faire accompagner et privilégient des formations professionnelles comme la Formation PrestaShop de l’Academiste.com.

 

Bonus : pet-sitter comme métier freelance sans diplôme requis

Il s’agit d’une profession insolite au service des animaux de compagnie. En effet, ces derniers demandent beaucoup d’attention de la part de leurs maîtres, souvent absents en journée. Le pet-sitter met son temps à disposition des propriétaires d’animaux de compagnie et propose des services tels que : 

  • promener les chiens pendant que leur maître est au travail ;

  • rendre visite aux animaux à leur domicile pour s’assurer que ces derniers ne manquent de rien ;

  • garder tout type d’animal de compagnie à son domicile, sur une période donnée et leur prodiguer les soins quotidiens.

Cet emploi peut s’effectuer en indépendant et ne nécessite pas de diplôme. L’entrepreneur doit avant tout se montrer passionné, patient et bienveillant avec les petits compagnons confiés. Toutefois, il peut être intéressant de se former auprès d’un dresseur ou d’un vétérinaire, surtout quand il s’agit de prendre en charge des NAC (nouveaux animaux de compagnie) ou une race de chien caractérielle par exemple.

 

La perspective d’exercer un métier freelance sans diplôme requis est de plus en plus accessible de nos jours. Alors que le télétravail s’installe progressivement dans les mœurs, de nombreux actifs aspirent à donner un nouvel élan à leur carrière professionnelle. Ils se créent eux-mêmes leur opportunité d’exercer un métier passion, et profitent du régime de la micro-entreprise pour se lancer. Et vous, laquelle de ces activités envisageriez-vous pour vous lancer en indépendant ?

 

Donnez votre avis :
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.