Créez votre entreprise GRATUITEMENT: On s’occupe de toutes les formalités  pour vous ! Ca m'intéresse

Comment devenir freelance SEO ?

Mis à jour le 18/05/2020

Se positionner dans le top 3 des résultats des moteurs de recherche : tous les propriétaires de sites Internet en rêvent. Vous souhaitez devenir freelance SEO ou consultant SEO pour les aider dans leur stratégie digitale ? Nous vous donnons les clés pour dénicher une formation, choisir votre statut juridique et trouver vos premiers clients.


Freelance SEO, c’est quoi ?

Devenir freelance SEO, c’est améliorer la visibilité des entreprises sur Internet, afin qu’elles vendent toujours plus de produits et services. Après avoir mené un audit SEO, vous devez faire en sorte que le référencement d’un site web permette au client de se positionner au plus haut sur la première page de résultats. Vous pourrez vous appuyer sur de nombreux outils pour atteindre vos objectifs. Le métier de consultant en référencement web présente enfin l’avantage de pouvoir être exercé à distance.

Le métier du référenceur web SEO

Revenons aux bases du ranking pour la visibilité d’un site. Le SEO, ou search engine optimization, consiste à donner la meilleure place sur les pages de résultats à un site en ligne, en utilisant le référencement naturel. Il s’oppose au SEA, le search engine advertising, ou référencement payant. Celui-ci permet de se positionner sur des requêtes ou mots-clés (keywords) en ayant recours à la publicité sur les moteurs de recherche (avec une campagne Adwords, par exemple).

En devenant freelance SEO, vous allez utiliser différentes techniques après avoir mené un audit de référencement du site de votre client. Vous actionnerez différents leviers comme :

  • Le contenu (les articles ou fiches produits doivent être optimisés, d’une longueur suffisante, avec une sémantique variée et de qualité). Vous pouvez faire appel à un rédacteur web ;
  • Les facteurs on-page et off-page (indexation, ergonomie…);
  • Les balises HTML ;
  • La stratégie de netlinking et de link building (avec du maillage interne et des backlinks, c’est-à-dire des liens entrants depuis d’autres sites) ;
  • La stratégie marketing pour améliorer le taux de conversion ;
  • Les réseaux sociaux, pour optimiser encore l’acquisition de trafic (vous pouvez recourir à un community manager…

Les outils SEO

Les freelances SEO s’appuient sur de nombreux outils pour réaliser le bilan des sites web, mettre en place la stratégie et surveiller les résultats comme :

  • SEMrush, qui permet de suivre ses positions et celles de ses concurrents, réaliser un audit technique, etc. ;
  • Uberesuggest : il génère des listes de mots-clés ;
  • Google Search Console et Google Analytics : ces outils servent à mieux comprendre comment le robot crawl les sites et à déterminer les correctifs à mettre en place pour améliorer son positionnement ;
  • Majestic SEO : pour analyser les liens…

Les avantages d’être consultant indépendant SEO

Travailler comme freelance SEO et ouvrir son agence web présente de nombreux avantages :

  • Vous organisez vos horaires comme vous le désirez ;
  • Vous choisissez vos projets et vos clients (grands comptes ou TPE/PME) ;
  • Vous n’êtes pas obligé de travailler dans les locaux des entreprises, vous devez juste avoir un ordinateur, une bonne connexion Internet et les logiciels adéquats ;
  • Vous pouvez gagner plus d’argent qu’en étant salarié.

Quelles sont les qualités d’un référenceur web / freelance SEO ?

Bien entendu, pour devenir consultant en référencement web, vous devez avoir des connaissances étendues sur le sujet. Vous devez également être passionné par la matière, car celle-ci demander une mise à jour continue de vos compétences, qui évoluent avec les algorithmes de Google.

En outre, vous devez disposer de certaines compétences techniques pour utiliser les logiciels, mettre les mains dans le CMS du client, etc. Vous devez vous intéresser à la rédaction web, au webmarketing ou marketing digital, à la création de sites, au content marketing en bref, à tout ce qui touche aux métiers du web.

De plus, le référencement Google implique parfois de devoir s’entourer d’autres prestataires comme une rédactrice web, un développeur, un graphiste, un intégrateur, etc. Si vous enfilez la casquette de chef de projet, il vous faudra parvenir à manager tout ce petit monde !

Enfin, vous devez vous montrer pédagogue, pour expliquer la stratégie à des clients qui n’y connaissent pas forcément grand-chose en référencement naturel. De la même manière, vous devez avoir la fibre commerçante pour vendre vos prestations. Vous devez faire comprendre à vos clients que le référencement naturel SEO implique une stratégie éditoriale et de développement de longue haleine, et que le retour sur investissement prendra quelques mois.

Comment devenir freelance SEO ou consultant indépendant SEO ?

Nous vous expliquons maintenant les étapes pour devenir freelance SEO, de la formation au choix de la forme juridique sous laquelle vous exercez votre activité.

Quelle formation pour devenir freelance SEO ?

Le métier d’expert en référencement peut être appris sur le tas, nombre d’entrepreneurs sont autodidactes. Les articles et tuto pullulent sur le Net, cependant, une bonne formation vous donnera des bases solides pour développer votre activité, d’autant plus que le secteur est très concurrentiel. Deux options :

  • Vous partez sur un cursus scolaire, en IUT ou en Master ;
  • Vous intégrez une formation SEO en présentiel ou en e-learning. Préférez-en une qui soit diplômante, pour pouvoir justifier vos compétences auprès de vos clients. Prenez le temps de recueillir les avis de personnes, pour être certain d’en choisir une en adéquation avec vos attentes et vos moyens.

Quel statut pour le freelance SEO ?

Vous devez exercer votre activité de freelance SEO dans un cadre légal. Il vous faut donc choisir parmi les différentes structures juridiques qui existent en France.

  • La micro entreprise

Le statut de micro entrepreneur (ex auto entrepreneur) est celui qui vous permettra de lancer le plus facilement votre activité. En effet, il nécessite un formalisme moindre, des coûts réduits et son fonctionnement est des plus simple. Chaque mois ou trimestre, vous déclarez votre chiffre d’affaires, et vos cotisations sociales ainsi que votre impôt sur le revenu sont calculés en fonction. Vous serez rattaché au régime des travailleurs non-salariés (TNS). En revanche, si votre activité se développe fortement (ce que l’on vous souhaite), vous devrez sans doute abandonner le statut de la micro entreprise pour une autre forme juridique. En effet, elle ne vous permet pas de déduire vos charges à leur montant réel ni la TVA, et votre chiffre d’affaires est plafonné.

  • L’entreprise individuelle (EI) et l’entreprise individuelle à responsabilité limitée (EIRL)

Deux possibilités s’offrent à vous : soumettre votre activité au régime micro social (comme en micro entreprise) ou au régime normal (dans ce cas, vous n’êtes pas limité à un plafond de CA et vous pouvez déduire vos charges et facturer de la TVA). En EIRL, vous pouvez affecter un patrimoine à votre activité. La constitution demeure simple et peu coûteuse.

  • La société commerciale unipersonnelle ou pluripersonnelle

SASU, EURL, SAS et SARL vous proposent de vous lancer seul ou en compagnie d’un ou plusieurs associés. Votre responsabilité est limitée au montant de vos apports dans le capital social. En tant que président ou gérant, vous serez soit assimilé salarié soit TNS. Le formalisme de constitution est plus lourd (rédaction de statuts, dépôt d’un dossier de création d’entreprise, etc.), mais vous pouvez faire appel à l’Expert-Comptable qui s’en chargera à votre place.

  • Le portage salarial

Le portage salarial permet d’être à la fois salarié et travailleur indépendant. Cette relation contractuelle tripartite entre une entreprise de portage salarial, un consultant porté, et l’entreprise cliente pour laquelle la prestation du consultant vous permettra de profiter d’une protection sociale plus complète !

Quel est le salaire du référenceur web / freelance SEO ?

Vous allez créer votre entreprise, rien de plus normal que de parler gros sous. En tant que freelance SEO junior, vous pouvez débuter autour de 1 800 €/mois. Plus vous serez expérimenté, plus vous pourrez facturer cher vos prestations. Idem, si vous êtes reconnu comme expert sur un domaine en particulier, vous fixerez des tarifs plus élevés. Après quelques années d’existence, un expert SEO peut toucher plus de 80 000 € annuels.

Comment trouver des clients en tant que référenceur web freelance ?

Globalement, pour attirer des clients dans votre agence de référencement, vous n’aurez d’autres choix que de :

  • prospecter : vous enverrez des mails aux prospects pour leur proposer vos services ;
  • peaufiner votre image et votre notoriété sur les réseaux sociaux classiques et professionnels, comme LinkedIn ;
  • vous inscrire sur les plateformes spécialisées comme Malt ou Codeur.

Créez votre site Internet pour présenter votre profil et vos compétences, activez votre réseau et… soyez patient !

Vous savez désormais comment devenir freelance SEO. Si vous souhaitez vous lancer dans l’aventure, L’Expert-Comptable.com se propose de vous accompagner dans la création de votre entreprise gratuitement avec un service 100% en ligne. Notre équipe se propose par exemple de vous aider dans le choix de votre statut juridique !

Confiez-nous votre création d’entreprise  Rédaction du dossier de création & démarches, on s’occupe de tout !   Je me lance

à propos

Cet article a été rédigé par le cabinet d'expertise comptable en ligne L-Expert-comptable.com. Notre spécialité : aider les entrepreneurs à se lancer et leur épargner la corvée d'une comptabilité.

Nos petits plus : des outils innovants, des tarifs bienveillants, des sourires constamment.

En savoir +

Note moyenne pour cet article : (2 votes)
Donnez une note à cet article : 
Your rating: Aucun(e)
2
Moyenne: 2 (2 votes)