Les solutions d’accompagnement pour les entrepreneurs

Mis à jour le 13/10/2020

Beaucoup de choix sont à faire lorsque vous vous lancez en tant qu’entrepreneur, parmi ceux-ci : Quelle statut juridique adopter ? Quel régime fiscal ? Qu’en est-il de la législation applicable ? Comment réaliser une étude de marché et un business plan ? Qui peut prétendre aux aides financières ? Comment puis-je me former ? En s’entourant de professionnels de l’accompagnement à la création d’entreprise, l’entrepreneur en herbe bénéficie des conseils avisés de personnes compétentes. Une bonne manière d’optimiser les chances de pérennité de son projet.

 


Les raisons de se faire accompagner dans la création d’entreprise

Avoir une vue d’ensemble

Vous avez votre idée en tête, et vous voyez clairement où vous souhaitez qu’elle aboutisse. Cependant votre réflexion peut manquer de clarté dans les faits et donc devenir moins lisible du point de vue de vos interlocuteurs. Si vous décidez de partager votre projet à vos proches et à des professionnels, ils seront en mesure de le faire grandir grâce à leur différentes préoccupations. Par conséquent, Il vous sera plus facile d’identifier les zones troubles de votre recherche. Vous aurez également d’autres éléments de réponse, ce qui renforcera la solidité de votre étude.

Gain de temps

Nous vous recommandons de vous faire accompagner afin que votre planning soit plus allégé. En effet, il y a énormément de mentions à préciser lorsque vous vous lancez dans la création d’entreprise. Votre expertise se situe sur tous les aspects du développement stratégique de votre activité. En ce qui concerne le choix du statut, les démarches administratives, la recherche de financement ou de missions, laissez des spécialistes vous aiguiller pour mettre en place vos actions rapidement tout en économisant votre énergie !

Éviter les erreurs

Solliciter des personnes compétentes permet de vous éviter des déconvenus. Un certain nombre de règles sont à connaître et à respecter pour éviter toute sanction liée à votre activité. Si vous déléguez certains de vos impératifs tels que les démarches de création, vous aurez l’assurance que l’intervention de votre accompagnant aura été faite dans le respect des procédures. Vous vous dégagerez de toute responsabilité, et ainsi, vous serez protégé face au risque de fausse déclaration. D’autre part, vous pourrez anticiper vos dépenses à venir concernant la mise en route de votre structure.

Gain de productivité

Evidemment, si vous déléguez certaines tâches à des prestataires experts dans ce domaine, vous gagnerez en productivité car vous pourrez vous concentrer sur les sujets où vous seul êtes capable d’indiquer la bonne direction. Cela vous permettra d’approfondir certains détails de votre activité, et d’accorder plus de temps à votre coeur de métier, vos missions.

Développer son business

Bien sûr si vous choisissez de vous faire accompagner, vous aurez du temps à consacrer à vos recherches de mission que ce soit par le biais de la prospection ou sur internet. Votre activité bénéficiera de ces retombées et vos missions arriveront plus vite !

Se créer des opportunités

  • Rencontrer les bonnes personnes

Si vous souhaitez échanger autour de votre projet, il est judicieux de s’entourer de professionnels de l’accompagnement et de créateurs d’entreprises du même secteur. Ces rencontres réalisées lors d’ateliers, de stages ou de formations vous permettront en outre de vous créer un réseau et, pourquoi pas, de trouver un associé.

  • Avoir accès aux informations

Se faire accompagner est le meilleur moyen de se tenir informé, et de découvrir, les dispositifs d’aides financières auxquels prétendre. Un coup de pouce indéniable au lancement d’une entreprise !

Le coût

Les tarifs de prestation sont variables selon leur durée, leur domaine (coaching, création, conseil juridique…). La meilleure approche est de contacter directement ces professionnels de l’accompagnement des TPE-PME afin d’aborder avec eux la question du coût de leurs prestations. Ces mêmes spécialistes vous renseigneront aussi quant à vos droits à la formation, à l’accompagnement et au conseil dans votre parcours. Finalement, le coût facturé par un prestataire n’est pas l’unique élément à prendre en compte dans votre prise de décision..

Les différentes formes d'accompagnement

Conseil

Vous pouvez vous faire conseiller dans le cadre de la création ou la reprise d’entreprise. Le conseil peut prendre différentes formes (choix du statut, choix du montant de capital ou de mode de financement). A titre d'exemple, cela peut être le rôle d’un expert-comptable qui est compétent sur les sujets juridiques, au delà de ses connaissances en fiscalité et du suivi comptable. Si son offre inclut en prime un conseil illimité au même forfait, ne vous en privez pas !

Financement

A la suite de votre business plan, vous avez déterminé le montant dont vous aurez besoin pour financer votre entreprise. Il existe plusieurs solutions pour combler ce besoin de financement.

Le financement par les associés

S’il provient des associés, le financement peut prendre trois formes :

  • Apport en industrie : Cet apport n’est pas à prendre en compte car il ne permet pas de financer un projet.
  • Apport en numéraire : Il s’agit de constituer un capital par l’argent.
  • Apport en nature : Il convient de transférer des biens à l’entreprise.

L’ apport en compte courant donne le droit aux associés de bénéficier d’intérêts calculés sur le capital de l’entreprise. En revanche, ils le ne détiennent pas de titres de l’entreprise. Dans certains cas, le compte courant pourra être bloqué pendant une durée limitée (généralement 5 ans)

 

Le capital risque consiste, pour une personne ou une entité, à prendre une participation dans une nouvelle société, ou récemment créée, présentant un bon potentiel de développement, dans le but de réaliser une plus-value sur la revente ultérieure des titres.

 

Il n’est pas rare, qu’en plus d’apporter des capitaux, ce financement permet à l’entreprise de bénéficier de nombreux conseils de la part de cette catégorie d’investisseurs habitués au monde des affaires.

Le financement par les partenaires externes

L’entrepreneur dispose de plusieurs possibilités pour se financer, parmi celles-ci, voici les plus courantes :

  • Le crédit-bail : C’est un contrat de location d'une durée déterminée, passé entre une entreprise (industrielle ou commerciale) et une banque ou un établissement spécialisé. Un crédit bail est assorti d'une promesse de vente à l'échéance du contrat
  • Les emprunts bancaire : C’est la source de financement externe qui est la plus utilisée par les entrepreneurs, elle sert généralement à financer les immobilisations de l’entreprise. Il s’agit d’une dette financière long terme octroyée par un organisme de crédit qui sert à participer à l’ouverture des besoins de financement durable de l’entreprise.

Toutefois, le banquier n’accordera le prêt bancaire professionnel que si l’apport personnel de l’entrepreneur est jugé suffisant, et également s’il peut apporter des garanties à la banque. Des fonds de garanties nationaux ou régionaux peuvent vous donner un coup de pouce en répondant à ce besoin d’assurance exigée par la banque. De plus, cela constitue un moyen de limiter votre responsabilité personnelle.

 

D’autre part, si cela demeure insuffisant et que vous êtes créateur d’entreprise, vous êtes potentiellement éligible à des subventions, qui sont essentiellement accordées par l’Etat. Voici les moyens alternatifs de financement de la création d’entreprise :

  • Prêts d’honneur : C’est un moyen pour le dirigeant d’entreprise de renforcer son apport grâce un prêt sans intérêts ni garanties que vous vous engagez à rembourser "sur l'honneur". Ce type de prêt peut également être utilisé dans le cadre d’un développement de leur activité. Les critères d’éligibilité varient d'un organisme à un autre.
  • Concours : Vous pouvez candidater à un concours ou à un appel à projet. C’est un moyen d’accroître votre notoriété, votre crédibilité et de vous soutenir financièrement !
  • Microcrédit : Il s’agit d’un prêt personnel ou professionnel octroyé par un organisme agréé qui vous permet d’emprunter de petits montants à taux réduit. Vous pouvez par exemple l’utiliser afin de financer votre dépôt de capital ou une formation.
  • Levée de fonds : Elle consiste à ouvrir son capital à tout investisseur (public, privé, personnes physiques…) Vos actions sont diluées au même titre que votre pouvoir de décision. Elle est ouverte à toutes les structures et à tous les domaines, l’important étant votre idée et votre demande.
  • Crowdfunding : En français “financement par la foule”, le financement participatif fait appel à un grand nombre de personnes (particuliers, entreprises ...) pour financer les idées, programmes, des porteurs de projets (particuliers, associations ou entreprises). Aujourd'hui, ces levées de fonds ou collectes passent par des plateformes web.

Démarches administratives

 

 

Plusieurs démarches administratives sont à faire lors de la création (dépôt du capital, rédaction des statuts, publication de l’annonce légale, envoi au greffe), qui peuvent être longue si vous n’avez de contact ou de facilité dans ce domaine. Voilà pourquoi nous vous recommandons de faire appel à un expert, qui aura certainement l’habitude travailler avec un notaire ou un journal d’annonce légale, ce qui vous fera gagner sur le tarif au global.

Formation

La formation permet d’être en constante amélioration et d’être performant, et cohérent par rapport aux attentes du marché. Cela permet de ne pas vous laisser dépasser par les nouvelles compétences que peuvent apporter d’autres entrepreneurs. C’est donc un moyen de fidéliser votre réseau et de faire de nouvelles rencontres pouvant faire croître encore davantage votre activité.

Aide à la gestion

En ce qui concerne la gestion de votre structure, nous vous conseillons de faire appel à des professionnels de l’accompagnement. L’expert comptable est le spécialiste vers qui les entrepreneurs se tournent le plus facilement. Il procède à toutes les obligations légales que doit respecter votre stucture (déclaration AG, liasse fiscale, TVA mensuelle), et peut vous conseiller dans l’optimisation fiscale de votre résultat. D’autre part, ses compétences en droit, économie, social lui permettent de devenir un conseiller en gestion pertinent.

La mise en relation

Il peut être difficile de trouver une mission dans un premier temps, et c’est ce qui peut vous faire hésiter à vous lancer dans la création de votre structure. Vous cherchez bien souvent à attendre le bon moment, en vous imprégnant des divers indicateurs sociaux et économiques de l’environnement. Si vous ne disposez pas encore d’un réseau suffisant et que la prospection vous rebute, sachez que les ESN (anciennement SSII) tiennent leur rôle de facilitateur dans le cadre de la mise en relation entre donneurs d’ordre et freelances.

Qui peut m’accompagner dans le cadre de mon projet de création d’entreprise ?

Les pôles de compétitivité

Un Pôle de Compétitivité a pour but d’encourager les synergies et les coopérations sur un territoire. Il réunit des entreprises, des laboratoires de recherche, des établissements de formation ainsi que des associations. Plus largement, cet accord va renforcer la compétitivité de la métropole et développer la croissance et l'emploi sur des marchés porteurs :

  • en accroissant l'innovation
  • en confortant des activités, essentiellement industrielles, à fort contenu technologique ou de création sur des territoires
  • en améliorant l'attractivité de la France, grâce à une visibilité internationale renforcée

Les pépinières d’entreprise

C’est une solution d’hébergement pour les créateurs d’entreprise récents et les porteurs de projet. Une pépinière propose divers services : un hébergement (bureaux, ateliers, etc.) de 3 ans maximum à des conditions avantageuses, un secrétariat commun, des espaces et équipements partagés (salles de réunion, photocopieur, etc.), une assistance juridique, des conseils en gestion, un accompagnement personnalisé, des formations collectives et des conférences sur le thème de la création et du développement de l’entreprise.

Les couveuses d’entreprise

 

Ces dispositifs d'accompagnement permettent au porteur de projet de s’assurer de la viabilité de son projet. Ces organismes accompagne le porteur de projet dans la phase de lancement :

  • Découvrir l'entreprenariat : Des formations et des conseils quotidiens sont proposées pour se former et apprendre le métier d'entrepreneur.
  • Sécuriser votre projet : Les “couvés” ont la possibilité de tester leur projet en toute sécurité grâce à un hébergement juridique. Ils peuvent vendre et facturer leur produit sous le numéro SIRET de la couveuse sans s’immatriculer. Celle-ci perçoit les paiements des prestations des entrepreneurs hébergés.
  • Avoir un suivi : L’entrepreneur et son accompagnateur déterminent ensemble un programme d'entretiens réguliers.
  • Limiter les risques : Le Cape (Contrat d’appui au projet d’entreprise) est un contrat écrit permettant de couvrir l’entrepreneur à l’essai qui le signe. Ce contrat permet au futur créateur d'entreprise de conserver son statut antérieur et ses revenus sociaux pendant toute la durée de l'accompagnement.
  • Développer son réseau : La couveuse met à disposition un réseau d’appui et l’introduit auprès d'autres entrepreneurs

Les incubateurs

 

Un incubateur d'entreprises accompagne les startups, parfois encore en cours de création, en leur apportant un soutien logistique et/ou des conseils. Il est alors plus aisé pour les jeunes entreprises de se concentrer sur leur caractère innovant, sans risquer de trébucher en raison de problèmes matériels ou de la méconnaissance de difficultés récurrentes. Les incubateurs assistent les porteurs de projet dans la rédaction d'un business plan ou pour le dépôt de brevets. Leur rôle est de mettre l’accent sur la formation à l'entrepreneuriat, le ciblage du marché ou encore l'élaboration du modèle économique.

Les business angels

Un Business Angel peut être un ancien chef d’entreprise ou le membre d’une “family office” (regroupement de capitaux risqueurs membres d’une même famille), il investit une part de son patrimoine dans une jeune société présentant un fort potentiel innovant. En plus des capitaux investis, le business angel fait bénéficier à l’entrepreneur de son carnet d’adresses et de son expérience. Leurs engagements en capitaux sont souvent limités ce qui les contraint à investir uniquement en phase d’amorçage, c’est à dire au début de la vie de l’entreprise.

Avocats et notaires

Ils maîtrisent l’environnement juridique et doivent être privilégiés selon leur spécialité. Par exemple, un avocat peut choisir de devenir expert en droit des sociétés. D’autre part, ses missions peuvent être exécutées en partenariat avec d'autres conseils, l'expert-comptable notamment.

En matière de création d'entreprise, les avocats et notaires peuvent intervenir notamment dans les domaines suivants :

  • choix de la structure juridique
  • adaptation du régime matrimonial
  • rédaction des statuts de sociétés
  • rédaction de contrats commerciaux (bail commercial, contrat de franchise...) ou analyse critique de ceux-ci
  • rédaction de contrats de travail

Expert-comptable

L'expert-comptable peut accompagner un porteur de projet du début jusqu’à la fin de sa vie d’entrepreneur. Il se situe comme le généraliste de l'entreprise.

En effet, sa formation complétée par un large champ de compétences pratiques lui confère un savoir-faire approfondi dans de nombreux domaines de l'entreprise, notamment :

  • la comptabilité
  • la gestion
  • la fiscalité de l'entreprise et de ses dirigeants
  • le régime social des dirigeants et de leurs salariés
  • le montage financier...

Par la suite, il pourra accompagner le créateur à toutes les étapes suivantes :

  • établissement du prévisionnel
  • recherche de financements
  • recherche d'aides
  • choix de la structure juridique
  • rédaction de statuts
  • choix des régimes fiscaux et sociaux
  • immatriculation de la structure

Pôle emploi

 

Pôle Emploi est un interlocuteur du service public au sein duquel des demandes et offres d’emploi sont centralisée. Votre inscription en tant que demandeur d’emploi vous accorde le droit de prétendre à certaines aides financières :

  • ARCE : (Aide à la Reprise ou à la Création d’Entreprise) Il s’agit d’une aide accordée aux entrepreneurs qui sont au préalable éligibles à l’ARE. Le soutien financier s’opère en deux versements, le premier au moment de la création d’entreprise, et la seconde six mois après, correspondant à 45 % des allocations chômage qu’il vous reste à percevoir.
  • ARE : (Aide Retour à l’Emploi) est un revenu de remplacement versé par Pôle Emploi. Si vous envisagez de créer votre entreprise, sachez que, sous certaines conditions, vous pourrez continuer à bénéficier du versement de vos ARE. Sachez à ce sujet que cette aide est accessible quel que soit le statut juridique choisi. Par exemple il est tout à fait possible de cumuler ARE et statut d'auto-entrepreneur.
  • ACRE : (qui a remplacé l'ACCRE depuis le 1er janvier 2019) : vous permet de bénéficier d’une exonération de vos charges sociales (cotisations maladie, maternité, invalidité, décès, vieillesse et veuvage et allocations familiales) pendant la première année d’activité de votre entreprise.

APEC

l’APEC est une association française dont l’objectif est de prodiguer des conseils aux entreprises et aux cadres sur le sujet de l’emploi et des nouveaux arrivants sur le marché du travail. En tant que membre de l’APEC, vous bénéficiez d’un accompagnement adapté à votre ambition, vos besoins et vos disponibilités lors de rendez-vous individuels avec un consultant. Celui-ci est spécialiste de la mobilité professionnelle et vous accompagne dans la phase de réflexion préalable à l’élaboration du projet professionnel de devenir créateur d’entreprise. Des ateliers et des échanges sont organisés pour encourager l'entreprenariat. Par la suite, vous continuez d’être suivi à la fois par un votre consultant partenaire et par des réseaux experts dans la création-reprise d’entreprise pour valider et structurer votre projet de création de structure.

Apprendre par soi-même

 

Nous vous proposons comme solution alternative d’explorer tous types de contenu par se rapportant à la création ou à la reprise d’entreprise. Il est probable qu’il existe des forums d’entrepreneurs qui ont pour but d’apporter conseils et réassurance aux membres de la communauté. D’autre part, vous pouvez vous documenter grâce à des podcasts, des salons ou encore des événements dédiés. Si vous souhaitez porter un regard plus clair sur l’environnement de votre potentielle activité, vous pouvez anticiper vos recherches par le biais de la documentation. Par la suite, vous pourrez donner l’occasion à un professionnel de confirmer vos premières intuitions.

Chez L-Expert-Comptable.com, nous vous offrons la création d’entreprise et proposons un suivi de votre comptabilité. Le conseil est illimité, l’offre est sans engagement et nous mettons à la disposition de nos clients des outils digitaux pour la meilleure expérience possible ! Contactez-nous, nous serons ravis d’échanger sur votre projet !

Confiez-nous votre création d’entreprise  Rédaction du dossier de création & démarches, on s’occupe de tout !   Je me lance

à propos

Cet article a été rédigé par le cabinet d'expertise comptable en ligne L-Expert-comptable.com. Notre spécialité : aider les entrepreneurs à se lancer et leur épargner la corvée d'une comptabilité.

Nos petits plus : des outils innovants, des tarifs bienveillants, des sourires constamment.

En savoir +

Note moyenne pour cet article : (0 vote)
Donnez une note à cet article : 
Your rating: Aucun(e)
0
Pas encore de note.