Devenir consultant Salesforce

Mis à jour le 02/09/21

« Salesforce » est une solution informatique qui s’attaque aux problématiques liées aux relations clients, ou encore ce que l’on appelle le CRM : Customer Relationship Management. La plateforme Salesforce permet donc à l’entreprise de gérer efficacement les interactions avec ses clients au travers d’une ribambelle d’outils disponibles via une plateforme dédiée.

Les solutions Salesforce s’étant imposées comme des applications leaders sur le marché, des consultants spécialistes de ce mécanisme ont vu le jour. Pour devenir consultant Salesforce aujourd’hui, il faut bien évidemment maîtriser les outils informatiques que propose cette plateforme, mais il faut également posséder des compétences en marketing, ingénierie commerciale ou gestion financière.

Les missions du consultant Salesforce

Le consultant Salesforce peut travailler en indépendant ou rejoindre les rangs d’une ESN (entreprise de services du numérique), d’un cabinet conseil en développement spécialisé en solutions informatiques, ou encore être employé directement par un grand groupe qui souhaite développer les solutions Salesforce au sein de toutes ses filiales.

En premier lieu, le consultant Salesforce analyse le fonctionnement de la structure afin d’identifier clairement les besoins qui doivent être couverts. Pour y arriver, il utilise aussi bien les schémas d’entreprise qu’il a pu rencontrer auparavant que les demandes formulées directement par les utilisateurs. Il dresse alors un plan stratégique de mise en place de solutions dédiées avec une prévision de l’évolution attendue.

Si la direction est d’accord avec les préconisations du consultant, celui-ci se charge alors d’installer et de paramétrer les solutions Salesforce chez le client. Il prend également en mains la formation des utilisateurs au maniement de ces nouvelles applications et assure le support technique durant une période définie contractuellement.

Le consultant Salesforce se doit de répondre présent du début à la fin du projet, sachant que ce terme arrive lorsque sont atteints les objectifs établis en amont.

La formation du consultant Salesforce

Le consultant Salesforce possède en général le statut d’ingénieur qui correspond à un bac+5, ou Master 2. Il a suivi une formation initiale dans la finance, le marketing, le commerce ou encore le management.

Plusieurs organismes privés de formation préparent au métier de consultant Salesforce, et la firme éditrice elle-même dispense des sessions d’apprentissage débouchant sur des certifications.

Le statut du consultant Salesforce

Le consultant Salesforce peut exercer en tant que salarié dans une entreprise de services du B2B, ou se lancer en indépendant.

Le démarrage en tant que consultant freelance est aujourd’hui facilité grâce au statut de l’auto-entreprise . Il est toujours possible ensuite d’évoluer vers une structure de type personne morale ( EIRL , EURL ,…) pour des questions de chiffre d’affaires ou de protection du patrimoine personnel.

Le portage salarial fait également partie des options à étudier pour un consultant freelance qui débute.

Retrouvez toutes les aides disponibles pour exercer en tant que consultant Salesforce indépendant en lisant notre article : " Quelles aides financières pour créer mon entreprise ? ".

L’évolution de carrière du consultant Salesforce

Le consultant Salesforce peut viser un poste d’encadrement en tant que chef de projet Salesforce et ainsi manager toute une équipe d’ingénieurs et techniciens œuvrant à la mise en place de solutions complexes.

S’il est salarié, il peut également viser l’indépendance à la condition de disposer d’un réseau professionnel suffisamment étendu et solide pour le pourvoir en missions.

 

 

 

Image
hadrien-chebance-expert-comptable
Hadrien CHÉBANCE
Accompagnement des freelances en comptabilité et en création d'entreprise chez L-Expert-Comptable.com

Hadrien a rejoint la team en 2020, depuis ce jour, bonne humeur et humour dévastateur sont ses armes secrètes pour accompagner les indépendants au quotidien !