Devenir consultant freelance

Mis à jour le 02/09/21

Les débouchés dans le milieu du consulting explosent dans de nombreux domaines commerciaux et industriels. Le consultant freelance est un professionnel indépendant vendant une prestation de services. Il se sert de ses compétences et de son savoir-faire acquis pour aider les entreprises, les administrations et tous types de structures afin d’optimiser un pan de leur domaine d’activité (production, commercial, qualitatif, ingénierie, etc.).

Métier de conseil par excellence, le consulting freelance demande :

  • Une aisance relationnelle

  • Un excellent sens de l’analyse

  • Une grande rigueur dans l’exécution des missions

Le consultant freelance peut exercer en toute indépendance ou rejoindre l’équipe d’un cabinet conseil tout en gardant son statut libéral.

Quels sont les avantages à devenir consultant freelance ?

De nombreuses personnes choisissent le métier de consultant freelance, car ce métier apporte de nombreux avantages dont voici les principaux :

  • Gérer soi-même sa vie professionnelle

  • Augmenter sa rémunération

  • Être totalement autonome pour gérer un projet du début à sa fin

  • Mieux satisfaire sa clientèle

  • Changer totalement d’orientation professionnelle

  • Organiser son temps comme on le souhaite

  • Travailler quel que soit l’âge

Avant de devenir consultant freelance, il faut bien réfléchir sur ses propres motivations, connaître le marché et peaufiner son projet pour qu’il soit le plus abouti possible pour démarrer cette activité professionnelle dans les meilleures conditions.

La formation du consultant freelance

Le consultant freelance est un prestataire extérieur à une entreprise intervenant pour résoudre des problèmes ponctuels. Avant d’exercer ce métier, une personne doit avoir une formation correspondant à un bac + 5 en général. Le consultant freelance peut se spécialiser après une licence universitaire et obtenir un diplôme comme :

  • Master en école supérieure de commerce spécialisé en management

  • Master en école d’ingénieurs spécialisé en management

  • Master en IEP, droit, sciences politiques, économiques, etc.

  • Master en recherche avec mention socio-économique, etc.

Cette liste n’est pas exhaustive et il existe d’autres formations possibles.

La formation du consultant freelance va surtout dépendre du domaine d’activité dans lequel une personne choisit cette profession pour dispenser ses conseils. Tout dépend également du profil du consultant. Pour un senior expérimenté, ce seront avant tout les références de terrain qui prévalent, tandis que pour un junior débutant un diplôme supérieur sera très apprécié.

Certains secteurs d’activité sont réglementés et imposent un niveau de formation minimum pour exercer. Il est conseillé de se renseigner auprès du CFE le plus proche du domicile.

Le statut du consultant freelance

Au début de son activité, un consultant freelance se tourne vers un statut de micro société comme celui de l’auto-entreprise. Il peut ensuite changer de statut si ses revenus augmentent et qu’il souhaite investir et protéger son patrimoine personnel. Le consultant freelance pourra alors s’installer en EIRL, en SASU, en EURL ou opter pour le portage salarial.

L’auto-entreprise ou micro-entreprise

Le consulting est l’un des domaines privilégiés des solutions de portage salarial. Le régime auto-entrepreneur ou micro-entrepreneur est le statut idéal pour démarrer une activité de consultant freelance. Il permet au nouveau chef d’entreprise de tester son activité en parallèle d’un travail salarié. Grâce à son accessibilité très facile, le régime micro-entrepreneur permet au consultant freelance de payer des cotisations sociales correspondant à un pourcentage de son chiffre d’affaires. Pour un prestataire de services, en 2021, le plafonnement annuel du chiffre d’affaires est limité à 34 400 € et les cotisations sociales sont de 22 % hors impôt sur le revenu.

L’EIRL

L’EIRL a pour but de sécuriser le patrimoine personnel du chef d’entreprise en freelance. Le chiffre d'affaires n’est plus plafonné comme en micro-entreprise. Ainsi, le consultant en freelance peut développer son activité. Par contre, les formalités sont plus coûteuses et plus fastidieuses que celles de la micro-entreprise.

L’EURL et la SASU

L’EURL et la SASU sont deux formes de sociétés unipersonnelles que l’on peut associer à la SARL ou à la SAS lorsqu’il existe plusieurs associés. Le régime social du dirigeant et les règles d’imposition sont différents des deux premiers régimes bien que la SASU ait une grande souplesse, mais se distingue aussi par une mise en œuvre de gestion assez complexe.

Le portage salarial

Le portage salarial est encore une autre option que peut choisir le consultant freelance. Le professionnel est libre de mener son activité comme il l’entend, par contre, il dépend d’une société de portage salarial qui lui permet de bénéficier des mêmes avantages qu’un salarié. En revanche, le consultant freelance doit acquitter toutes les charges et payer en plus un pourcentage de son chiffre d’affaires à la société de portage salarial avec laquelle il a signé un contrat. Ce statut hybride entre autonomie et salariat est souvent choisi pour sa sécurité.

À noter que : quel que soit son statut, le consultant freelance exerce toujours en profession libérale.

Les formalités administratives à accomplir pour un consultant freelance

L’accès à la profession de consultant freelance n’est pas réglementé. Les formalités à accomplir sont dont assez légères. Le consultant freelance doit juste créer sa structure juridique pour exercer. Il n’a même pas besoin d’avoir un local dédié, car le consultant freelance travaille chez ses clients ou de chez lui. Son entreprise est alors domiciliée à son lieu de résidence ou auprès d’un centre de domiciliation. S’il le souhaite, le consultant freelance peut également travailler dans un espace de travail partagé comme le coworking par exemple.

Une fois que son statut est établi, le consultant freelance doit aussi penser à souscrire une assurance professionnelle couvrant les risques liés à son activité et les litiges éventuels qu’il peut rencontrer avec certains clients. Il doit aussi adhérer à une caisse d’assurance maladie ainsi qu’à un organisme de retraite dans les trois mois suivant le début de son activité.

Selon le régime qu’il choisit, le consultant freelance devra :

  • Déposer des statuts (sauf pour la micro-entreprise)

  • Ouvrir un compte bancaire

  • Libérer le capital s’il est société

  • Enregistrer la société au RCS

  • Déposer un dossier complet au CFE

Il pourra ensuite recevoir un extrait K-bis attestant de l’immatriculation de sa société.

Régime fiscal du consultant freelance

Selon le régime qu’il a choisi, le consultant freelance est soumis à l’impôt sur le revenu au titre des bénéfices non-commerciaux ou à l’impôt sur les sociétés. Tout dépend s’il exerce en tant qu’indépendant à son propre compte ou s’il a choisi de travailler pour sa société. Si le consultant est en portage salarial, il est automatiquement imposé au titre de l’impôt sur le revenu dans le cadre des revenus qu’il dégage grâce à son activité. Si le consultant freelance est en micro-entreprise, il est à l’impôt sur le revenu au titre des bénéfices non-commerciaux. Il facture également la TVA en vigueur pour ses prestations à ses clients sauf s’il est en micro-entreprise et ne dépasse pas un chiffre d’affaires annuel de 34 400 €. Au-delà, il devra facturer la TVA à ses clients.

Le marché du consulting freelance

Au cours de la dernière décennie, le nombre de consultants a explosé en France. Le marché n’est pas pour autant saturé dans un contexte où les dirigeants accordent de plus en plus d’importance aux conseils et compétences issus d’experts appelés en renfort qui sont les consultants freelances.

Missionné pour observer, analyser et optimiser, les consultants freelances peuvent tout aussi bien intervenir dans le monde de l’industrie pour de l’accompagnement qualitatif ou pour optimiser les coûts de production, que dans le commerce pour assurer, par exemple, le lancement d’un produit. Auprès des organes décisionnaires, le consultant se penchera surtout sur la gestion d’entreprise et l’expertise comptable.

Lorsqu’on est consultant freelance, il existe de nombreuses plateformes présentes sur le web permettent aux freelances de se faire référencer et d'être trouvé plus facilement par des professionnels qui auraient besoin de leur expertise.

Les missions du consultant freelance

Le consultant freelance observe, décortique, émet des recommandations d’optimisation et suit leur mise en place. Ce schéma se répète à l’identique dans tous les secteurs d’activité qui vont avoir recours à du consulting.

Le consultant freelance se doit donc d’avoir un excellent sens de l’analyse, ainsi que de bonnes capacités relationnelles. Il doit faire preuve de sérieux et être capable de présenter ses conclusions à l’oral.

Les clients du consultant freelance recherchent toujours une valeur ajoutée ; c’est dans cette optique, qu’ils font appel aux services de ce professionnel extérieur. Le consultant freelance doit donc bien connaître le domaine de ses clients afin de leur apporter la meilleure expertise. Certains vont vouloir augmenter leur activité interne tandis que d’autres cherchent à accroître le chiffre de leur entreprise. Le consultant freelance doit savoir analyser ces demandes, s’y adapter immédiatement et développer des démonstrations commerciales pour répondre aux diverses attentes des clients. Il est important qu’il se spécialise dans ces domaines :

  • Le management

  • Le référencement

  • Le juridique

  • Le financier

L’évolution de carrière du consultant freelance

Le consultant freelance voit sa carrière évoluer au fil des projets réussis qui contribuent à sa renommée. Des missions de plus en plus complexes lui sont alors confiées et ses tarifs augmentent logiquement.

Avec le sens de l’entreprise et un bon carnet de contacts, il peut envisager de créer son propre cabinet de consulting et chapeauter d’autres consultants freelances.

 

Image
laurie-merle-expert-comptable
Laurie MERLE
Accompagnement des freelances en création d'entreprise et comptabilité chez L-Expert-Comptable.com

Laurie aide les entrepreurs à prendre leur envol, tout ça avec un accompagnent tout en douceur.

Articles similaires