Déduire les frais réels de l'impôt (kilométriques, résidence, repas)

Mis à jour le 11/09/2018

L'impôt sur les traitements et salaires (salariés, fonctionnaires, dirigeants…) peut être diminué par déduction des frais réels au de l’abattement de 10% par défaut. Avec les frais réels, vous déduisez les dépenses engagées dans le cadre de votre activité professionnelle de votre impôt sur le revenu.


Notes: 0 (0 vote)
Donnez une note à cet article : 
Your rating: Aucun(e)
0
Pas encore de note.

Les frais réels 2018 et les frais kilométriques

Les salariés utilisant leur véhicule personnel (voiture, deux-roues…) pour réaliser des déplacements professionnels peuvent utiliser le barème kilométrique publié chaque année par l’administration fiscale afin de déterminer les frais kilométriques engagés. Ainsi, ces frais sont calculés en fonction d’une formule qui prend en compte lenombre de kilomètres parcourus à titre professionnel et la puissance fiscale du véhicule.

La distance entre le domicile et le lieu de travail ne peut excéder 40 km, soit 80 km par jour (un aller-retour).

Par exemple, un contribuable travaillant 250 jours par an et parcourant 55 km pour se rendre à son travail, devra mentionner sur sa déclaration 2042 , 250 x 80 = 20 000 km.
Cependant, il est possible de déclarer plus de 40 km lorsque l’on fait état de circonstances particulières qui justifient l’éloignement (licenciement…).

Le barème ne prend pas en considération toutes les dépenses et certaines doivent être déclarées indépendamment (frais de garage…)

Voici ainsi le barème applicable en2018 sur les revenus 2017 pour les automobiles:

Puissance administrative

Distance n’excédant pas 5000 km

Distance comprise entre 5001 et 20 000 km

Distance supérieure à

20 000 km

3CV et moins

D x 0,41

(D x 0,245) + 824

D x 0,286

4 CV

D x 0,493

(D x 0,277) + 1082

D x 0,332

5 CV

D x 0,543

(D x 0,305) + 1188

D x 0,364

6 CV

D x 0,568

(D x 0,32) + 1244

D x 0,382

7 CV

D x 0,595

(D x 0,337) + 1288

D x 0,401

D = distance parcourue

Pour les motos et les scooters de plus de 50 cc on applique le barème suivant :

Puissance

Jusqu’à 3000 km

De 3001 à 6000 km

Plus de 6000 km

1 ou 2 CV

D x 0,338

(d x 0,084) + 760

D x 0,211

3,4,5 CV

D x 0,40

(d x 0,070) + 989

D x 0,235

6 CV ou plus

D x 0,518

(d x 0,067) + 1351

D x 0,292

Enfin, voici le barème applicable aux scooters de moins de 50 cc

Puissance

Jusqu’à 2000 km

De 2001 à 5000 Km

Plus de 5000 km

P < 50 cc

D x 0,269

(d x 0,063) + 412

D x 0,146

Les frais réels 2018 et les frais de double résidence

Les contribuables, qui pour des raisons professionnelles, doivent vivre dans un autre logement que celui de leurfoyer fiscal, peuvent déduire lesfrais de double résidence (cas par exemple où un époux est muté dans une autre région que sa femme, qui ne peut quitter son emploi).

La double résidence est justifiée par l'impossibilité de maintenir une seule résidence compte tenu du lieu de travail de chacun des époux, partenaires à un pacte civil de solidarité ou concubins, les dépenses de double résidence ont alors le caractère de frais professionnels. Il n’y a pas de déduction lorsque par exemple une personne ne travaille pas et peut suivre ainsi son conjoint.

Les frais suivants peuvent être déduits à ce titre :

  • Le loyer,
  • Les intérêts d’emprunt en cas d’achat,
  • La taxe foncière,
  • La taxe d’habitation,
  • Les frais supplémentaires de repas
  • Les frais kilométriques pour rejoindre son foyer (un aller retour par semaine),
  • Les frais d’eau et d’électricité.

Les frais réels 2018 et les frais de repas

Les frais de repas font partie des dépenses pouvant être déduites des traitements et salaires.

Pour les repas pris sur le lieu de travail en raison de l’éloignement avec le domicile, le montant déductible au titre des frais professionnels est égal à la différence entre les dépenses engagées et la valeur du repas pris à domicile, fixée forfaitairement à 4,8 euros en 2018.

Lorsque le salarié ne peut justifier avec assez de précisions ses frais de repas , il peut déduire 4,8 euros par repas (ou 9,6 euros par jour).
Les frais de repas exposés lors des déplacements professionnels ne sont pas soumis à ces plafonds et peuvent être déduits en totalité s’ils restent raisonnables.

Les autres frais réels 2018

Les salariés peuvent en outre déduire les dépenses professionnelles suivantes :

  • Les frais de locaux professionnels,
  • Les frais de documentation,
  • Les frais de formation et de stage (y compris à l’étranger),
  • Les abonnements téléphoniques utilisés à des fins professionnelles (il peut être nécessaire de proratiser ces frais, lorsque l’abonnement est utilisé également à titre privé)
  • Les abonnements à un fournisseur d’accès à internet (là aussi, une proratisation est possible),
  • Les frais de recherche d’un nouvel emploi,
  • Les frais de matériel, de mobilier et fournitures (téléphone, ordinateur, feuilles, cahiers…),
  • Les frais vestimentaires, pour les vêtements spécifiques à une profession (équipement de chantier).

Comment déclarer ses frais réels 2018

Ces frais doivent être déclarés sur une case spécifique de l’ imprimé 2042 (cases 1 AK à 1 DK) et être détaillés.

En cas de télédéclaration, il existe un module permettant de calculer automatiquement les frais kilométriques en fonction du nombre de kilomètres parcourus et de la puissance fiscale du véhicule.