Placement : où notre argent est-il le mieux placé?

Mis à jour le 23/11/22
Sommaire

    Avec la crise de 2020 due au coronavirus qui dure encore à ce jour, une question essentielle demeure : où placer son argent en toute sécurité ?

    Quelles banques restent les plus sécurisantes du point de vue de l'épargne ? Quels placements continuent d'être (relativement) juteux ? Voici des questions que peuvent se poser actuellement les investisseurs et les particuliers désirant faire fructifier leur épargne.

    Image
    Placement où notre argent est-il le mieux placé

    C'est quoi un placement bancaire ? Définition

    Le placement bancaire est un moyen d’épargner de l’argent en prenant peu de risques. Ainsi, un particulier effectue un placement bancaire lorsqu’il dépose de l’argent sur un compte d’épargne ou un compte bancaire dédié. La durée de son placement peut être à court terme, moyen terme ou long terme.

    L’argent apporté sur le compte dédié peut être disponible ou bloqué pendant un laps de temps déterminé. Dans le cas d’un placement bloqué, l’investisseur ne peut pas retirer son capital avant une date fixée sous peine de se voir payer des pénalités. Le capital déposé sur le compte rapporte des intérêts qui sont négociés avec l’organisme financier et peuvent, dans certains cas, être capitalisés à leur tour.

    Les intérêts générés sont soumis aux prélèvements sociaux et à l’impôt sur le revenu. Plus la durée du placement est longue et plus les intérêts sont élevés.

    Quel placement pour 2021 ?

    Crise financière et crise bancaire fonctionnant encore de paire à l'heure actuelle, placer son argent en banque peut représenter un certain risque même si celui de la faillite semble pour l'instant écarté.

    En 2021, les livrets de caisse d'épargne sont souvent pleins, mais le placement préféré des Français, reste celui de l'assurance-vie.

    Quels sont les placements les plus sûrs ?

    Parmi les placements les plus sûrs, on peut citer encore l’assurance-vie après le livret A et le LDD ou encore un investissement dans l’immobilier, dans le but de le louer et de pouvoir accéder à des réductions d’impôts intéressantes, comme par exemple avec les dispositifs Pinel, Malraux, etc.

    Livrets et comptes à termes

    Autre solution intéressante pour sécuriser son épargne en le faisant - légèrement - fructifier : les livrets et comptes à termes.

    Le Livret A et LDD ne font plus gagner beaucoup d'argent avec un taux de 0.50 % à leurs propriétaires, Mais ils sont sûrs et les intérêts sont nets de toute fiscalité. Cependant, ces livrets sont plafonnés à 22 950 € pour le Livret A et à 12 000 € pour le LDD.

    Détenir un compte à terme pour une durée de 1 mois à 5 ans est une autre bonne piste. Il rapportera ainsi entre 0.35 % et 0.75 % pour trois mois, entre 0.10 % et 0.90 % pour 6 mois et entre 0.10 % et 1 % pour 12 mois.

    L'assurance-vie, l'épargne préférée des Français

    Même si ce type de placement est en passe de connaître une réforme importante en termes de fiscalité, l'assurance-vie reste encore à ce jour un placement de choix, intéressant sur le moyen voire long terme.

    La moyenne de rendement actuel de ce placement favori des Français tourne autour de 2.10 % et 2.75 % en moyenne pour 2021. Attention toutefois, car une fiscalité de 17.2 % de prélèvements sociaux s'applique si vous n'effectuez pas de retraits.

    La bourse

    Quoi qu'échaudées par les fortes baisses des actions, les personnes souhaitant dorénavant placer leur argent en bourse ne risquent à priori pas de perdre leur mise dans la mesure où elles comptent mobiliser leurs fonds sur le long terme. Les analystes du secteur indiquent que sur une durée de 20 ans, les crises boursières n'ont que très peu d'impact sur les actifs placés.

    Investir en bourse comporte des risques conjoncturels un peu plus importants qui sont d’ordre économique, issus d’une phase de récession, d’inflation, de dettes ou encore de solvabilité.

    Investir en bourse c’est investir dans des actions. Il faut être averti pour pratiquer ce type de placement. Une action peut aussi se rapporter beaucoup d'argent ou faire perdre son capital en partie ou en totalité.

    L'or, le retour en grâce

    Le cours de l'or a flambé en même temps que dégringolaient les valeurs boursières pour afficher actuellement une valeur de près de 51 000 € le lingot d'un kilo au 10 décembre 2021.

    Achat de lingots, de napoléons, de florins et même compte épargne or peuvent continuer de rapporter gros et offrir à l'investisseur un excellent résultat !

    Attention cependant, bon nombre de spécialistes estiment qu'une telle flambée de la valeur entraînera irrémédiablement une baisse voire une explosion. Les "titres papiers" peuvent alors présenter une sécurité supplémentaire.

    L'immobilier, encore et toujours

    Même en état de crise relative, l'immobilier peut toujours constituer un placement juteux. Mais pour cela, mieux vaut s'intéresser à des villes à forte croissance démographique (et donc à forte demande potentielle) et investir sur des biens de standing plutôt élevé pour conserver un taux de rendement intéressant.

    Actuellement, toujours avec la crise du Coronavirus, les prix des maisons dans certaines campagnes, ont flambé. Les citadins pouvant pratiquer le télétravail, n'hésitent pas à quitter les grandes villes pour aller s'installer dans les petits villages du sud de la France.

    Le prix de l'immobilier dans ce secteur a fortement augmenté et les biens immobiliers à acquérir sont de plus en plus rares.

    Autre solution : placer son argent dans des parts de SCPI - Société Civile de Placements Immobiliers - qui ont fait gagner quelques 4.24 % en moyenne sur le premier trimestre 2021 aux investisseurs.

    Quels sont les nouveaux placements en 2021 ?

    Le petit placement, un succès croissant

    En 2021, il n’existe pas vraiment de nouveaux placements, mais certains se sont démocratisés pour devenir plus accessibles aux petits épargnants, c’est le cas par exemple des parts de GFI où il fallait investir au moins 30 000 € et qui peuvent être achetées maintenant à partir de 1 000 € en 10 parts de 100 €.

    Investir encore dans les PME innovantes est un des produits qui a le vent en poupe en 2021. La Loi Pinel sur les logements neufs intéresse de plus en plus les investisseurs à cause des réductions d’impôts importantes qu’elle génère.

    Le meilleur moyen de savoir quels sont les nouveaux placements lorsqu’ils sortent, est de demander à son banquier des informations assez souvent sur le sujet.

    Quel placement pour un capital de 100 000 euros ?

    Un particulier qui veut faire un placement de 100 000 € en 2021 pour gagner de l’argent, a plusieurs possibilités qui s’offrent à lui.

    Ce placement peut être réparti sur plusieurs produits financiers comme :

    • Le livret A sans risque et sans impôts, mais quine rapporte que 0.50 % et qui est limité à 22 900 €
    • Le LDD sans risque et sans impôts, mais qui ne rapporte que 0 50 % et qui est limité à 12 000 €
    • Un montant assez large sur une assurance-vie qui reste un placement sans trop de risques
    • Un investissement dans des parts de SCPI comportant quelques risques, mais qui peut aussi rapporter

    La meilleure option à adopter pour placer 100 000 € n’est pas de prendre que des risques, mais de diversifier son épargne dans plusieurs de ces produits.

    Dans tous les cas, il est fortement conseillé de constituer une épargne de précaution qui permet de récupérer de l’argent à n’importe quel moment et où il n’y a pas de risque de perte en capital.

    L’investissement de 100 000 € dans l’immobilier est un placement assez sûr. L’acquisition de parts de SCPI permet de recevoir 3 % à 5 % de revenus bruts selon la SCPI choisie. Les SCPI fiscales sont plutôt choisies pour défiscaliser. Les autres visent à générer des plus-values intéressantes lors d'une revente à terme.

    Quand une épargne de précaution est constituée, le capital peut aussi être placé via un PEA et une assurance-vie. Parmi les actifs financiers proposés, on retrouve principalement les actions et les obligations.

    Ces placements doivent être effectués sur du long terme pour avoir le maximum de chances d’être plus rentables. Il est conseillé de conserver un portefeuille pendant au moins cinq à sept ans voire même dix.

    Pour répartir les risques, voici un exemple de répartition :

    • 20 % sur PEA et 80 % en fonds euros ou
    • 50 % 50 % pour un risque modéré

    Meilleur taux de placement pour 100 000 € en banque

    Dans le cas de placement à 80 % sur PEA et 20 % en fonds euros pour 100 000 €, le taux de placement est conséquent, mais le risque de perte en capital est alors très élevé.

    Quel placement financier rapporte le plus en 2021 ?

    Pour 2021, le meilleur placement financier semble être celui du PEA ou plan d’épargne en action, car dans le contexte sanitaire très particulier et les intérêts extrêmement bas, il reste le plus rentable tout en comportant des risques de perte en capital.

    Le PEA est l’une des dernières niches fiscales en France qui soient intéressantes. Le PEA reste quand même à ce jour le placement financier qui rapporte le plus, exemple : les ETF à 7,50 %.

    Quel est le meilleur placement de produit en 2021 ?

    Toujours avec la crise sanitaire et les taux d’intérêts historiquement bas, les meilleurs placements financiers en 2021 ne sont pas forcément ceux qui concilient en même temps la performance et la sécurité.

    Certains supports se détachent des autres dont voici la liste ci-dessous, (en dehors des bitcoins et autres cryptomonnaies) :

    • Les actions cotées en Bourse
    • Les obligations
    • Les ETF ou Exchange Tradled Fund
    • L’or
    • Le marché du Forex
    • Le fonds euros d’assurance-vie
    • Le PER ou plan d’épargne retraite
    • Les SCPI ou Société Civiles de Placement Immobilier
    • Le Crowdlending
    • Le Crowdfunding
    • Les FCPI ou Fonds Communs de Placement dans l’innovation

     

    Image
    antoine-richard-expert-comptable

    Antoine RICHARD

    Accompagnement des freelances chez L-Expert-Comptable.com

    Depuis 2016 Antoine accompagne et conseille les indépendants aussi bien sur la création que l'optimisation des sociétés, le tout avec le sourire ! Pour lui la digitalisation et la proximité ne sont pas deux termes opposés mais bien complémentaires !