Taxe foncière et taxe d’habitation : qui paie ? quel montant ? quel calcul ?

L'article en brefLa taxe foncière et la taxe d'habitation représentent deux impôts locaux majeurs en France, affectant respectivement les propriétaires et les occupants d'un bien immobilier. La première est calculée sur la base du revenu cadastral du bien, prenant en compte une valeur locative diminuée de 50% pour frais, tandis que la seconde se base sur la valeur locative nette, ajustée selon divers abattements. Ces taxes, établies au 1er janvier de chaque année, sont déterminées par les taux fixés par les collectivités territoriales et doivent être acquittées par les propriétaires et les occupants, qu'ils soient propriétaires, locataires, ou occupants à titre gratuit.

En parallèle, l'article souligne une réforme significative de la taxe d'habitation initiée par le programme du président Macron, visant à alléger progressivement cet impôt pour les foyers à revenu modeste. À partir de 2018, la taxe d'habitation connaîtra une réduction par étapes, jusqu'à sa suppression totale en 2020 pour ceux ne dépassant pas un certain seuil de revenu fiscal. Cette mesure phare promet un impact conséquent sur la fiscalité des ménages, marquant une étape importante dans la réforme fiscale française.
Temps de lecture : 1minDernière mise à jour : 12/03/2024
Créer votre entreprise avec L-Expert-Comptable.comDémarrer
Ecrit par Emilie NAUDINAccompagnateur de freelances chez L-Expert-Comptable.com
Image
Deborha-Vindiolet-expert-comptable
Article certifié par
Déborha VINDIOLET
 
Leader comptable chez L'Expert-Comptable.com avec plus de 6 ans d'expérience dans le domaine. Diplômée en DCG et BTS Comptabilité.
Image
Taxe foncière et taxe d’habitation qui paie quel montant quel calcul

La taxe foncière est un impôt local dû chaque année par les propriétaires de biens immobiliers. La taxe d’habitation est un impôt s’appliquant à chaque personne (propriétaire ou locataire ou occupant à titre gratuit) disposant d’un bien immobilier. Elle est payée par la personne habitant le logement au 1er janvier de l'année d'imposition.

 

Qui paie ?

Taxe foncière :

Le paiement de la taxe foncière se fait une fois par an et pour l’année entière d’après les faits existant au 1er janvier de l’année d’imposition. Elle est établit dans la commune où est située la propriété et au nom du propriétaire (ou de l’usufruitier).

Taxe d’habitation :

La personne occupant un logement au 1er janvier de l’année d’imposition est redevable de la taxe d’habitation ; qu’il soit propriétaire, locataire ou occupant à titre gratuit et qu’il ait vendu ou déménagé en cours d’année.
 

Quel montant ?

Taxe foncière :

Le revenu cadastral constitue la base d’imposition de la taxe foncière. Il correspond à la valeur locative cadastrale diminuée d’un abattement forfaitaire pour frais (gestion, assurance, amortissement, entretien, réparation…) de 50%. La valeur locative cadastrale correspond au loyer théorique que le propriétaire pourrait tirer du bien s’il le louait.

Taxe d’habitation :

La valeur locative nette constitue la base d’imposition de la taxe d'habitation. Elle correspond à la valeur locative cadastrale du local en tenant compte d’abattements obligatoires ou facultatifs s’il s’agit d’une résidence principale.
 

Quel calcul ?

Taxe foncière :

A la base d’imposition de la taxe foncière est appliqué des taux. Ces taux sont fixés par les collectivités territoriales(communes, intercommunalités et départements). 
Bon à savoir : Depuis 2011, la région ne perçoit plus la taxe foncière sur les propriétés bâties.
L’avis d’imposition est reçu courant du dernier trimestre par les personnes concernées.

Taxe d’habitation :

A la base d’imposition de la taxe d’habitation s’appliquent des taux votés par les communes et éventuellement les intercommunalités ou calculés par l’administration pour les syndicats de communes et les taxes spéciales d’équipement.
L’avis d’imposition est reçu courant du dernier trimestre par les personnes concernées et doit être payé en même temps que la contribution à l’audiovisuel public.

Conformément au programme du candidat Macron, la taxe d'habitation  sera progressivement supprimée pour les foyers fiscaux dont le revenu fiscal de référence n'excède pas 27 000 euros pour les célibataires et 43 000 euros pour les couples (+ 6000 euros par personne à charge).

Pour ces contribuables, la taxe baissera d'un tiers en 2018, de 2/3 en 2019 et sera totalement supprimée en 2020.

Donnez votre avis :
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.