Quelles sont les aides à l'embauche ? (2024)

L'article en brefDepuis 2020, l'État français a mis en place des aides exceptionnelles pour encourager l'embauche et maintenir le dynamisme économique face à la pandémie. Parmi ces mesures, on trouve des primes à l'embauche, des exonérations de charges et des aides financières destinées à compenser les coûts liés au recrutement de nouveaux salariés. Le plan "1 jeune 1 solution", par exemple, offre jusqu'à 8 000 € d'aide pour l'embauche d'alternants et des formations pour les jeunes de 15 à 30 ans. Ces aides visent à rendre le recrutement plus attractif pour les employeurs en réduisant les barrières financières.

Le dispositif "CIE Jeunes" cible les jeunes de moins de 26 ans éloignés du marché de l'emploi et les jeunes handicapés jusqu'à 30 ans. Ce contrat de travail inclut un accompagnement personnalisé pour faciliter l'insertion professionnelle. En plus, des aides spécifiques sont disponibles pour l'embauche de personnes en situation de handicap, couvrant les aménagements nécessaires pour leurs postes de travail. Ces mesures sont conçues pour favoriser l'emploi des jeunes et des personnes handicapées, tout en soutenant les employeurs avec des incitations financières substantielles.
Créer son entreprise gratuitement avec L-Expert-Comptable.comJe me lance !
Image
guillaume-delemarle-expert-comptable
Article rédigé et certifié par Guillaume DELEMARLE
 
Expert-comptable avec plus de 9 ans d'expérience. Spécialisé dans l'accompagnement des TPE et créateurs d'entreprise.
Temps de lecture : 6minDernière mise à jour : 30/05/2024
Image
Quelles sont les aides à l'embauche

Comme son nom l’indique, ces aides sont destinées à encourager les employeurs à l’embauche. Afin de contrer la pandémie, depuis 2020, l'État alloue des aides exceptionnelles destinées aux chefs d’entreprise pour garder le dynamisme économique national. L’avantage de ces aides réside dans les dépenses que celle-ci peut engendrer lors de l'embauche d'un salarié, et qui peuvent décourager l'employeur à recruter. Le gouvernement décide d'en couvrir les frais. Primes à l’embauche, exonérations et autres aides. Faisons le point sur les avantages de l'embauche en 2023 pour un employeur !

1 jeune 1 solution

Vous avez entre 15 et 30 ans ? Vous êtes à la recherche d'un emploi, d'une formation ou bien vous souhaitez vous réorienter ? Le plan 1 jeune 1 solution est là pour vous aider.

Pour contrer la pandémie, l'État avait mis en place, durant l'été 2020, une aide exceptionnelle qui comprend des formations, des missions et un accompagnement personnalisé pour favoriser l'insertion professionnelle des personnes en recherche d'emploi. Dans le but de faciliter l'insertion professionnelle des jeunes, différentes mesures ont été mises en place : 

  • Les employeurs bénéficiaient d'une aide financière de 4 000 € lorsqu'ils recrutaient un jeune entre le 1er août 2020 et le 31 mars 2021

  • Les employeurs qui recrutaient des alternants, au sein de leur entreprise ou association, bénéficiaient d'une aide de 5 000 € pour les alternants de moins de 18 ans en contrat d'apprentissage ou de professionnalisation, et à 8000€ pour les alternants de plus de 18 ans. 

Il convient de rappeler que l'Etat a prolongé la possibilité de recevoir une aide exceptionnelle de 6000 euros jusqu'au 31 décembre 2023 pour les entreprises éligibles lorsqu'elles recrutent des jeunes dans le cadre d'un contrat d'alternance. Cette aide ne peut être combinée avec l'aide unique aux employeurs d'apprentis, mais elle peut être cumulée avec les aides spécifiques destinées aux apprentis en situation de handicap.

CIE Jeunes

Dans le cadre du plan "1 jeune, 1 solution", ce dispositif est destiné aux jeunes âgés de moins de 26 ans, qui sont éloignés du marché de l'emploi, ainsi que les jeunes reconnus travailleurs handicapés, jusqu'à l'âge de 30 ans inclus.

Qu'est-ce qu'un contrat initiative emploi jeune ? 

Le contrat initiative emploi jeune est un contrat de travail comprenant un plan d'action permettant ainsi d'accompagner un jeune salarié sur le marché du travail. La personne dispose d'un statut de salarié comprenant les mêmes conditions de travail que les autres salariés de l'entreprise ainsi que les mêmes avantages. Durant votre embauche, le salarié pourra bénéficier d'un accompagnement soit par un conseiller Pôle Emploi, soit par un tuteur, désigné par l'entreprise. Cet accompagnement permettra au salarié de valider un certain niveau de compétence dans le cadre de son embauche. 

Qui peut prétendre à cette aide ? et comment ? 

Une personne ayant moins de 26 ans ou en situation de handicap rencontrant des difficultés d'accès sur le marché du travail peut prétendre à ce type de contrat. Dans le cadre de CIE Jeunes, ce contrat aidé propose un CDD ou CDI d'une durée minimale 6 mois, renouvelable à deux reprises dans la limite de 24 mois. Tout comme un contrat de travail ordinaire, le salarié bénéficiant de ce contrat aidé pourra bénéficier des mêmes conditions de travail, obligations et privilèges que les autres membres de l'entreprise.

Pour être éligible, contactez directement un conseiller du service public de l’emploi tel que Pôle Emploi.

Embaucher une personne en situation de handicap

Quelles aides sont mises en place par l'État pour l'embauche de personnes handicapées ? 

L'État a mis en place différentes aides pour l'embauche d'un salarié handicapé qui sont les suivantes : 

  • L'employeur, du secteur privé ou public, souhaitant embaucher une personne handicapée en contrat d'apprentissage ou de professionnalisation pour une durée d'au moins 6 mois, peut bénéficier d'aides financières.   

  • L'aide pour les CDD tremplin est une aide d'accompagnement pour les personnes en situation de handicap afin de les intégrer au mieux sur le marché du travail.  

  • L'aide à l'accueil, à l'intégration et à l'évolution professionnelle des personnes handicapées permettant de financer les coûts liés à la sécuriser le poste de travail 

  • Le contrat d'initiative emploi jeune (CIE Jeunes) est une aide accordée également aux travailleurs handicapés jusqu'à l'âge de 30 ans.

Comment bénéficier des aides financières pour l'embauche d'une personne handicapée ?

Si vous êtes employeur ou autoentrepreneur handicapé, vous pouvez bénéficier d'aides financières. Afin d'obtenir ces aides, l'employeur doit faire une demande auprès de l'Agefiph.

Pourquoi et comment bénéficier de ces aides financières ?

L'objectif de ces aides est de compenser les investissements liés aux aménagements d'un poste de travail pour un salarié handicapé. Cette aide financière trimestrielle est versée durant trois ans et est renouvelable. Toutefois, cette aide est non cumulable avec les autres subventions versées par l'État lié aux entreprises adaptées aux salariés handicapés.

Pour en bénéficier, l'employeur doit justifier de la nature et le montant des coûts déboursés pour l'aménagement du poste de travail.

Comment obtenir la prime de 8 000 euros ?

Quel est le montant de l'aide ? 

Le montant des aides est réparti en deux fourchettes : 

  • 6336 €  pour la fourchette basse

  • 12614 € pour la fourchette haute

Quelles sont les aides pour un premier salarié ?

Comment les aides exceptionnelles à l'embauche sont-elles versées ?

Depuis 2015, L'État subventionne les entrepreneurs créant leur entreprise par des primes mensuelles de 500 € durant 2 ans afin d'encourager ces entreprises à embaucher leur premier salarié.

Quels sont les contrats/emplois aidés en 2024 ?

Qu'est-ce qu'un contrat aidé ? 

En effet, en France, il existe différentes catégories de contrats aidés visant à faciliter l'insertion professionnelle des demandeurs d'emploi. Ces contrats offrent également des avantages financiers aux employeurs afin de compenser les coûts liés à l'embauche. Par exemple, l'État peut prendre en charge les coûts d'une formation professionnelle. Ces mesures visent à encourager les employeurs à recruter des personnes en situation de recherche d'emploi tout en facilitant leur accès au marché du travail et l'accès à des qualifications supplémentaires. Il est important de noter que les politiques en matière de contrats aidés peuvent évoluer au fil du temps, il est donc recommandé de se renseigner auprès des organismes compétents pour connaître les mesures en vigueur.

Qui peut bénéficier d'un contrat aidé ?

Les personnes étant en situation de difficultés sociales et professionnelles en termes d'accès à l'emploi sont éligibles à ce type de contrat. Il s'agit principalement : 

  • Des personnes en situation de handicap 

  • Des jeunes sans diplôme en demande d'emploi

  • Des seniors en demande d'emploi

Les contrats aidés sont répartis en plusieurs catégories : 

Je souhaite bénéficier d'emplois aidés à quel organisme dois-je m'adresser ? 

Notez que si vous êtes intéressé pour le recrutement de salariés sous contrats aidés, vous pouvez vous adresser directement :

  • À l’agence Pôle emploi : retrouvez sur notre article toutes les aides à l'embauche de Pôle Emploi

  • À cap emploi (recrutement d’un travailleur handicapé)

Les contrats de génération 

Supprimés officiellement le 1er janvier 2018, les contrats de génération avaient pour objectif de favoriser l'insertion professionnelle des jeunes et de promouvoir les contrats de travail durables pour les seniors sur le marché du travail. Cependant, d'autres contrats visant à faciliter l'insertion des jeunes ont été mis en place depuis, tels que les emplois d'avenir. Ces contrats offrent des opportunités spécifiques aux jeunes en leur permettant d'accéder à un emploi tout en bénéficiant d'un accompagnement dans leur parcours professionnel.

Les emplois d'avenir

Les emplois d'avenir ont pour objectif de fournir une formation aux jeunes âgés de 16 à 25 ans afin de développer leurs compétences et de favoriser leur intégration sur le marché du travail. Ces emplois, tels que les contrats d'apprentissage, offrent aux jeunes des opportunités de formation professionnelle tout en étant employés. Les emplois d'avenir sont des contrats de travail à durée déterminée (CDD) d'une durée minimale de 24 mois, pouvant être renouvelés deux fois, pour une durée maximale totale de 36 mois.

Quelles aides pour les apprentis 2024 ?

Les contrats d'alternance 

Les contrats d'apprentissage sont spécifiquement destinés aux jeunes apprentis âgés de 16 à 29 ans. Ces contrats offrent aux apprentis la possibilité de combiner des périodes d'enseignement général, technologique ou professionnel dispensées dans un centre de formation d'apprentis (CFA) avec des périodes de travail rémunérées en entreprise. L'alternance est un modèle de formation qui combine une période pratique en entreprise et une période théorique en centre de formation. Elle est proposée sous deux formes de contrat: le contrat d'apprentissage et le contrat de professionnalisation. Ce système permet aux apprentis d'appliquer les compétences acquises lors de leur formation en milieu professionnel, favorisant ainsi leur développement et leur intégration sur le marché du travail.

Aide contrat apprentissage

Par ailleurs, notez que cette aide exceptionnelle a été étendue jusqu'en 2027 depuis le 1 janvier 2023. Elle permet à toutes les entreprises, de moins de 250 salariés, qui embauchent des alternants ou des apprentis de bénéficier d'une aide pouvant aller jusqu'à 6 000 €. Toutefois, il convient de souligner que cette aide est uniquement accordée pour la première année de contrat.

Seules les entreprises de plus de 250 salariés sont soumises à des conditions exceptionnelles. 

Les contrats d'accompagnement dans l'emploi (CAE) 

Les CAE sont des contrats principalement appliqués dans le secteur non marchand (collectivités territoriales, associations, sociétés coopératives). Ce dispositif permet d'aider financièrement les entreprises à recruter des personnes afin de leur faciliter leurs insertions professionnelles grâce aux dispositifs d'accompagnement professionnel. 

Les contrats initiatives d'emploi (CIE) 

Les CIE sont des contrats essentiellement appliqués dans le secteur marchand et autorisés exclusivement dans les départements d'outre-mer (DOM) depuis 2018. Ce dispositif permet d'aider financièrement les entreprises à recruter des personnes ayant des difficultés d'intégration sur le marché du travail en leur proposant un programme d'accompagnement professionnel et formateur.

Comment embaucher sans payer de charges ?

Aides financières selon la zone géographique 

L'État alloue des aides financières pour les entreprises décidant de s'implanter dans des zones géographiques en difficulté telles que : 

Les zones rurales (ZRR)

Sachez que si vous envisagez d'implanter votre entreprise ou société dans une ZRR, vous pouvez bénéficier d'une exonération de charges patronales pendant 12 mois pour les 50 premiers salariés en contrat à durée déterminée (CDD) ou à durée indéterminée (CDI).

Les zones urbaines en difficultés (QPV) 

Afin de soutenir la croissance de l'attractivité dans les zones urbaines en difficultés, l'État alloue une aide exceptionnelle permettant un allègement fiscal aux entreprises.

Vous êtes une entreprise située en QPV et vous souhaitez recruter, retenez que :

Pour un salarié recruté en contrat à durée déterminée (CDD) d'une durée minimale de 6 mois, vous avez la possibilité de bénéficier d'une aide de 2 500 € sur une période de 24 mois. Quant à un salarié recruté en contrat à durée indéterminée (CDI), vous pouvez bénéficier d'une aide de 5 000 € chaque année pendant 3 ans.

Les zones de restructuration de la défense (ZRD)

Les entreprises nouvellement créées dans les zones d'unités militaires bénéficient d'une exonération de cotisations patronales, d'imposition sur les bénéfices et de cotisations foncières pendant une période de 5 ans. Vous souhaitez bénéficier de cette aide, rendez-vous sur le site impots.gouv pour élaborer votre déclaration fiscale. 

Donnez votre avis :
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.