SCI location meublée : La fiscalité et les montages possibles

Mis à jour le 17/10/23
Sommaire

    Dernière mise à jour le 17/10/2023

    La location meublée est une forme de location qui permet à un propriétaire de louer un logement meublé à des locataires. Cette forme de location est soumise à la loi de 1989 sur les locations à court terme, qui définit les conditions de location des propriétés meublées. Les propriétaires doivent respecter un certain nombre de règles pour s'assurer que leurs locataires sont protégés et que la propriété est bien entretenue.

    Quel impact de la location meublée sur la fiscalité de la SCI ?

    La location meublée permet à une SCI de bénéficier de certains avantages fiscaux par rapport à une location nue. Tout d'abord, la SCI peut prétendre à des déductions de charges plus élevées pour les dépenses liées à l'aménagement et à l'entretien des meubles. En outre, elle peut bénéficier d'un abattement forfaitaire de 50% sur les loyers perçus, ce qui réduit l'impôt sur le revenu.

    Il est également possible pour la SCI de choisir le régime réel d'imposition pour la location meublée, ce qui lui permet de déduire les charges liées à l'exploitation de son activité locative. Cependant, il est important de noter que pour pouvoir bénéficier de ce régime, la SCI doit respecter certaines conditions, notamment celle d'avoir un taux d'occupation supérieur à 90% et de ne pas dépasser certains plafonds de revenus.

    Il est important de noter que la location meublée non professionnelle est soumise à la TVA au taux réduit de 10% si le loyer est inférieur à 7.764 € par an et à 20% si le loyer est supérieur. Il faut donc bien vérifier les critères pour pouvoir bénéficier de ce taux réduit.

    Est-ce qu'une SCI peut louer en LMNP ?

    Oui, une Société Civile Immobilière (SCI) peut louer en Loueur en Meublé Non Professionnel (LMNP). En effet, une SCI est une structure juridique qui permet de mettre en commun des biens immobiliers pour les louer, ce qui correspond à l'activité d'un loueur en meublé.

    Le statut LMNP permet à une SCI de bénéficier d'avantages fiscaux intéressants, tels que la possibilité de déduire les charges liées à l'exploitation de son activité locative, ou encore de bénéficier d'un abattement forfaitaire de 50% sur les loyers perçus. Il permet également de récupérer la TVA sur les dépenses liées à l'acquisition ou à la rénovation des biens loués en meublé.

    Il est important de noter que pour pouvoir bénéficier de ces avantages fiscaux, la SCI doit respecter certaines conditions, notamment celle d'avoir un taux d'occupation supérieur à 90% et de ne pas dépasser certains plafonds de revenus. Il est donc important de bien comprendre les critères pour être considérée comme un LMNP et de se faire conseiller par un expert-comptable pour éviter toute erreur.

    En somme, louer en LMNP via une SCI permet de bénéficier d'avantages fiscaux intéressants tout en bénéficiant de la protection de la responsabilité limitée de la SCI. Il est cependant important de respecter les conditions liées à ce statut et de bien comprendre les conséquences fiscales pour éviter toute erreur.

    La location meublée en SCI est-elle soumise à la TVA ?

    La location meublée en SCI peut être soumise à la TVA, cela dépend de la nature de l'activité de la SCI et des revenus qu'elle génère.

    Une SCI qui loue des biens meublés en qualité de Loueur en Meublé Non Professionnel (LMNP) est soumise à la TVA au taux réduit de 10% si son chiffre d'affaires annuel ne dépasse pas les 33 200€ pour les locations de résidences de tourisme et les résidences étudiantes, et de 7 764€ pour les autres meublés de tourisme. Si le chiffre d'affaires dépasse ces plafonds, la TVA est due au taux normal de 20%. Il est important de noter que ces plafonds sont calculés par logement et non par SCI.

    D'autre part, si la SCI loue des biens meublés en qualité de Loueur en Meublé Professionnel (LMP), elle est soumise à la TVA au taux normal de 20% et doit s'immatriculer et facturer la TVA.

    Il est important de bien comprendre les critères pour être considérée comme un LMNP ou un LMP afin de ne pas se tromper sur le taux de TVA applicable. Il est donc recommandé de se faire conseiller par un expert-comptable pour éviter toute erreur.

    Quel amortissement pour le logement meublé loué par une SCI ?

    Lorsque la SCI loue un logement meublé, elle peut opter pour l'amortissement linéaire ou le régime du micro-foncier.

    L'amortissement linéaire est un système d'amortissement qui permet de déduire les coûts d'acquisition ou de construction d'un bien immobilier sur une période de temps déterminée, généralement sur une durée de 27.5 ans pour les logements locatifs. Cela permet à la SCI de déduire chaque année une partie de la valeur du bien sur sa déclaration d'impôt.

    Le régime du micro-foncier est un régime fiscal qui permet de déduire les revenus locatifs des biens immobiliers meublés de manière forfaitaire, sans tenir compte des charges réelles. Les SCI peuvent bénéficier de ce régime si leurs revenus locatifs ne dépassent pas certains plafonds (23 000€ pour les SCI soumise à l'impôt sur le revenu et 70 000€ pour les SCI soumise à l'impôt sur les sociétés)

    Il est important de noter que pour pouvoir bénéficier de ces avantages fiscaux, la SCI doit respecter certaines conditions, notamment celle d'avoir un taux d'occupation supérieur à 90% et de ne pas dépasser certains plafonds de revenus. Il est donc important de bien comprendre les critères pour être considérée comme un LMNP et de se faire conseiller par un expert-comptable pour éviter toute erreur.

    En somme, une SCI qui loue un logement meublé peut bénéficier d'un amortissement linéaire ou du régime du micro-foncier pour déduire les coûts d'acquisition ou de construction du bien immobilier, mais il faut respecter certaines conditions pour pouvoir bénéficier de ces avantages fiscaux, il est donc important de se faire conseiller par un expert-comptable pour éviter toute erreur.

    Peut-on cumuler le régime de la SCI avec le statut de LMNP ?

    Oui, il est possible de cumuler le statut de Société Civile Immobilière (SCI) avec celui de Loueur en Meublé Non Professionnel (LMNP). En effet, une SCI est une structure juridique qui permet de mettre en commun des biens immobiliers pour les louer, ce qui correspond à l'activité d'un loueur en meublé.

    En cumulant ces deux statuts, la SCI peut bénéficier des avantages fiscaux liés à la location meublée tout en bénéficiant de la protection de la responsabilité limitée de la SCI. Cela permet notamment de partager les risques liés à l'exploitation de l'activité locative entre les différents associés de la SCI.

    Il est important de noter que pour pouvoir bénéficier des avantages fiscaux liés au statut de LMNP, la SCI doit respecter certaines conditions, notamment celle d'avoir un taux d'occupation supérieur à 90% et de ne pas dépasser certains plafonds de revenus. Il est donc important de bien comprendre les critères pour être considéré comme un LMNP et de se faire conseiller par un expert-comptable pour éviter toute erreur.

    En somme, cumuler le statut de SCI avec celui de LMNP permet de bénéficier des avantages fiscaux liés à la location meublée tout en bénéficiant de la protection de la responsabilité limitée de la SCI, il est cependant important de respecter les conditions liées à ce statut et de bien comprendre les conséquences fiscales pour éviter toute erreur.

     

     

    Image
    guillaume-delemarle-expert-comptable
    Guillaume DELEMARLE
    Expert-comptable chez L-Expert-Comptable.com

     

    Expert-comptable avec plus de 9 ans d'expérience, actuellement chez L-Expert-Comptable.com. Spécialisé dans l'accompagnement des TPE et créateurs d'entreprise, il allie expertise technique et pédagogie pour simplifier les problématiques comptables.