La faute de gestion en SARL et responsabilité du gérant

L'article en brefLa faute de gestion dans une SARL peut se manifester par une action ou une omission, qu'elle soit volontaire ou non, et elle est jugée comme telle lorsqu'elle va à l'encontre des intérêts de l'entreprise. Cette faute peut inclure des négligences comme l'absence d'assurance professionnelle, le non-respect des formalités légales ou des statuts, des dépenses excessives par rapport aux ressources de l'entreprise, ou encore le non-paiement des cotisations sociales. Les dirigeants doivent être particulièrement vigilants, car une faute de gestion se révèle souvent lorsqu'un préjudice survient, et elle peut engager leur responsabilité civile et pénale.

En cas de faute de gestion avérée, le dirigeant peut être tenu de réparer le préjudice causé, ce qui peut inclure le remboursement du passif de la société. Sur le plan pénal, les sanctions peuvent aller d'une amende à une peine de prison, voire une interdiction de gérer, selon la gravité et l'intention derrière la faute. Les dirigeants doivent donc rester intègres et bien informés des obligations légales pour éviter ces risques. Un accompagnement par un expert en gestion peut aider à prévenir des erreurs coûteuses et assurer une gestion conforme aux réglementations.
Temps de lecture : 2minDate de publication : 23/04/2015Dernière mise à jour : 23/05/2024
Déléguer la comptabilité de ma SARLDiscuter avec un conseiller
Ecrit par Guillaume DELEMARLEExpert-comptable chez L-Expert-Comptable.com
Image
guillaume-delemarle-expert-comptable
Article certifié par
Guillaume DELEMARLE
 
Expert-comptable avec plus de 9 ans d'expérience. Spécialisé dans l'accompagnement des TPE et créateurs d'entreprise.
Image
La faute de gestion en SARL

Le dirigeant d'une entreprise est soumis à des responsabilités envers sa société, l'état ainsi que les actionnaires. Le gérant de SARL doit veiller à respecter les règles de gestion imposées par la loi.
La faute de gestion peut s’apprécier au cas par cas, au gré des jurisprudences, c’est pourquoi le dirigeant doit toujours rester vigilant. L-Expert-comptable.com zoome sur la notion de faute de gestion en SARL.
 

Qu’est-ce qu’une faute de gestion ?

La loi apprécie la faute de gestion au sens large. Celle-ci peut représenter une action ou une omission, volontaire ou non. Elle sera susceptible d’être qualifiée de faute de gestion à partir du moment où elle est contraire aux intérêts de l’entreprise. C’est d’ailleurs souvent lorsqu’un préjudice survient que la faute de gestion se révèle. 

La responsabilité du dirigeant de SARL

Lorsque la faute de gestion est avérée, la personne qui l’a commise engage sa responsabilité. En tant que mandataire de la société, seul le dirigeant est susceptible de commettre une faute de gestion puisque seul le dirigeant est amené à accomplir des actes de gestion. 

Notez qu’un dirigeant de fait peut aussi engager sa responsabilité ou, dans d’autres cas, qu’un dirigeant de droit peut être tenu pour responsable d’une faute de gestion commise par le dirigeant de fait. D’ailleurs, laisser un tiers agir au nom et pour le compte de sa société peut être considéré comme une faute de gestion.

>La responsabilité pénale du dirigeant est engagée dans le cas où il commet une infraction à la loi (Code pénal, Code de commerce). Seul le ministère public peut intenter une action, mais les tiers peuvent se porter partie civile en parallèle afin d’obtenir dédommagement.

Le dirigeant devra alors verser une amende ou subir une peine de prison.

Article recommandé : Quels avantages et inconvénients du statut de SARL ?

Les différentes fautes de gestion

La faute de gestion peut résulter d’une manœuvre frauduleuse, d’une négligence, d’une imprudence, d’une erreur, volontaire ou non. Les cas les plus courants de fautes de gestion sont par exemple :

  • l’omission (même involontaire) de souscrire à une assurance professionnelle ou une assurance pour les véhicules de société 

  • l’inobservation des formalités de constitution de la société ou des règles de formes imposées par certaines procédures

  • l’oubli d’envoi de la convocation aux assemblées générales

  • la violation des statuts 

  • l’engagement de dépenses nettement supérieures aux ressources de l’entreprise

  • le non-respect des réglementations sectorielles

  • le non-paiement des cotisations sociales patronales et/ou salariales

  • de mauvais résultats de gestion lorsqu’il s’avère que le dirigeant s’est complètement désinvesti ou n’a fait aucun effort pour redresser la barre

  • la non-déclaration d’un état de cessation de paiement auprès du tribunal de commerce ou l’absence de recherches de solutions légales en cas de difficultés financières

Une faute de gestion ne peut jamais reposer sur une simple « mauvaise décision économique ou stratégique », même si la société connaît des difficultés ou fait l’objet d’une procédure collective par la suite. 

Comment est sanctionnée la faute de gestion ?

En cas de responsabilité civile avérée, le dirigeant devra réparer le préjudice causé, comme participer personnellement au remboursement du passif de la société, par exemple. 

En cas de responsabilité pénale avérée, le dirigeant s’expose à une amende, une peine de prison ou une interdiction de gérer, selon la gravité de la situation et surtout en fonction du degré d’intention de nuire ou de la manœuvre frauduleuse.

Chers dirigeants responsables de création de SARL, restez intègres et de bonne foi ! En cas d’action involontaire, vous risquerez la faute de gestion, oui, mais elle n’engendrera pas forcément de lourds dommages. Enfin, n’oubliez pas que « nul n’est censé ignorer la loi ». Pour ne pas commettre d’impair, faites-vous accompagner dans vos démarches de gestion ! 

Donnez votre avis :
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.