Le travail du dimanche et les boulangeries

L'article en brefLe travail du dimanche, sujet de débat dans de nombreux secteurs, revêt une importance particulière pour les boulangeries, symboles du savoir-faire et de la tradition française. Ces commerces de proximité, essentiels à la vie quotidienne des Français, se trouvent au cœur d'une exception culturelle et législative qui leur permet d'ouvrir leurs portes le dimanche. Cette dérogation répond à la fois à la demande des consommateurs pour du pain frais tous les jours et au modèle économique des boulangeries, pour qui ce jour peut représenter une part significative du chiffre d'affaires hebdomadaire. Toutefois, l'organisation du travail dominical soulève des questions d'équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle pour les boulangers et leurs employés.

L'article explore les modalités et les impacts de cette exception, mettant en lumière les avantages concurrentiels pour les boulangeries tout en abordant les défis en termes de gestion des ressources humaines. La réglementation spécifique au travail du dimanche dans ce secteur illustre la nécessité d'adapter le droit du travail aux particularités de certains métiers, sans pour autant négliger le bien-être des travailleurs. La flexibilité offerte par la loi doit ainsi être mise en balance avec des mesures de compensation et de repos compensateur pour les employés.
Déléguez votre comptabilité !En savoir plus !
Image
Deborha-Vindiolet-expert-comptable
Article rédigé et certifié par Déborha VINDIOLET
 
Leader comptable chez L'Expert-Comptable.com avec plus de 6 ans d'expérience dans le domaine. Diplômée en DCG et BTS Comptabilité.
Temps de lecture : 1minDernière mise à jour : 12/03/2024
Image
majoration dimanche boulangerie

De nombreuses boulangeries sont ouvertes le dimanche, afin de satisfaire une demande naturelle. Ainsi, celles-ci bénéficient, depuis longtemps, de règles spécifiques en matière de travail dominical. Quelles sont ces règles ? La loi Macron a-t-elle modifié celles-ci ? C’est ce que le présent article vous propose de découvrir.

Le travail du dimanche et les boulangeries : les règles d’ouverture

Les commerces de détail alimentaire peuvent ouvrir le dimanche, sans condition. Cette réglementation s’applique aux boulangeries qui peuvent procéder à une ouverture dominicale sans restriction.

Un arrêté préfectoral peut en outre contraindre un boulanger de fermer son commerce au moins un jour par semaine.
Pour cette raison, un boulanger des Landes employant 22 salariés, Stéphane Cazeneuve, s’est vu obliger de fermer sa boulangerie, ce qui a provoqué une vague médiatique importante et un débat virulent entre libéraux et tenants d’une réglementation plus stricte (la confédération nationale de la boulangerie pâtisserie, par exemple, est favorable à cette fermeture qui permet de se partager le marché).

La rémunération du travail du dimanche

La loi ne prévoit pas de majoration de salaire pour les salariés des boulangeries travaillant le dimanche.

Toutefois, en vertu des dispositions de la Convention collective nationale de la boulangerie pâtisserie du 19 mars 1976 :

  • les ouvriers boulangers et pâtissiers travaillant le dimanche bénéficient d’une prime correspondant à 2 heures du salaire de base de leur catégorie par dimanche travaillé,
  • le personnel de vente bénéficie d’une majoration correspondant à 20% du salaire de base de leur catégorie par dimanche travaillé.

Pour les boulangers indépendants, les revenus perçus dépendent du bénéfice réalisé (si l’activité est exercée en tant qu’entreprise individuelle) ou de la rémunération allouée ou des dividendes distribués (si elle est exercée dans le cadre d’une société).

Le travail du dimanche et les boulangeries : la loi Macron

La loi Macron ne modifie pas les règles en matière d’ouverture dominicale des boulangers, qui sont déjà très libérales.

Donnez votre avis :
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.