Réussir son questionnaire d'étude de marché

Mis à jour le 08/12/2017

Vous êtes en pleine étude de marché et vous souhaitez en savoir plus sur les habitudes de consommation de vos futurs clients. Il est temps de vous confronter à la réalité du terrain. Pour cela, rien de tel qu’un questionnaire !

Donnez une note à cet article : 
Your rating: Aucun(e)
5
Moyenne: 5 (3 votes)
Notes : 5 (3 votes)
Donnez une note à cet article : 
Your rating: Aucun(e)
5
Moyenne: 5 (3 votes)

Réaliser un questionnaire : le fond

Un questionnaire réussi est un questionnaire qui répond à vos questions. Il vous aidera à prendre vos décisions stratégiques. 

 Quel est le profil type de mon consommateur ? Avez-vous fixé le prix de vente optimal ? Votre clientèle est-elle sensible à des petits plus (un service après-vente, un packaging spécial) ? Par quels vecteurs s’informe-t-elle sur votre secteur (magazines, forums dédiés) ? Par quel mode de distribution passe-t-elle pour consommer (internet, boutiques spécialisées…), chez quel concurrent, pourquoi ? Quel est son budget ? Si l’inspiration vous manque, n’hésitez pas à vous rendre sur createst.com. Ce cabinet d’études propose des exemples des questions les plus fréquentes à poser.

Réaliser un questionnaire : la forme

Un bon questionnaire doit être court. Prévoyez 10 à 15 questions. Elles doivent être fermées, c’est-à-dire inclure une liste de réponses à sélectionner et non la possibilité de s’exprimer librement. Cette méthode permet d’analyser rapidement et de manière sûre les réponses (70 % ont coché « oui » ; 30 % ont coché « non », par exemple). Néanmoins, 1 à 2 questions « ouvertes »  apportent des avis plus personnels (par exemple « quelles suggestions pouvez-vous ajouter ? »).

Combien de répondants ?

La loi de statistiques demande un minimum de 400 répondants pour obtenir une tendance vérifiable. Vous n’êtes pas mathématicien. Votre objectif est de vous assurer des actions à déployer pour attirer vos futurs clients. Faites des points réguliers et demandez-vous si les réponses apportées correspondent à une tendance applicable à l’ensemble. 

Administrer le questionnaire

Vous pouvez utiliser des outils comme Gmail (sur Google Plus) ou encore la plateforme Survey Monkey pour créer un questionnaire informatisé. Il suffira ensuite de le diffuser à votre liste de contacts. Si votre carnet d’adresses ne correspond pas à votre cible, il vous faudra passer par une voie plus conventionnelle, comme l’appel téléphonique et l’achat d’un fichier client auprès d’agences spécialisées (pour exemple, la Chambre de commerce et d’industrie vend les coordonnées des professionnels de son département). N’hésitez pas à utiliser les réseaux sociaux. La création d’une page Facebook dédiée à votre projet est un bon début pour communiquer mais aussi pour administrer le questionnaire à vos fans.

Les questions complémentaires

Bien sûr, pour valider votre cible de clientèle, il vous faut obtenir les informations de base. Le sexe de la personne peut-être intéressant, tout comme son emploi (pour vérifier son budget moyen), son lieu de résidence, son âge... Si votre questionnaire cible les entreprises, vérifiez quel service a répondu. Votre questionnaire n’est pas parfait ? Qu’importe ! La confrontation au terrain est toujours la meilleure option pour avancer, trouver de nouvelles idées et optimiser sa stratégie.

Donnez une note à cet article : 
Your rating: Aucun(e)
5
Moyenne: 5 (3 votes)
Commentaires

Pas de commentaire pour cet article !

Besoin d'un expert comptable ?
  • Quel est votre secteur d'activité ?
  • Votre nom :
  • Votre téléphone :
  • Besoin d'un expert comptable ? Cliquez ici