L’indemnisation Pôle emploi

Mis à jour le 31/05/22

Pôle emploi indemnise les chômeurs par le versement de l’ARE (allocation d’Aide au Retour à l’Emploi) qui doit leur permettre de subvenir à leurs besoins durant la période de recherche de travail. La durée de cette indemnisation du Pôle Emploi qui dépend de la durée d’affiliation à l’assurance chômage est donc limitée.


Sommaire
    Image
    L’indemnisation Pôle emploi

    Qu’est-ce que l’indemnisation Pôle emploi ?

    En tant que salarié du privé, vous êtes rattaché au régime général de la Sécurité sociale et bénéficiez d’une protection sociale, dont la couverture chômage. Ainsi, si vous êtes involontairement privé de votre emploi, vous pouvez, sous conditions, percevoir une allocation chômage d’aide au retour à l’emploi (ARE) : c’est l’indemnisation Pôle emploi.

    Le montant de ce revenu de remplacement et la durée pendant laquelle il vous est versé dépendent du salaire que vous perceviez avant de vous retrouver au chômage et du temps pendant lequel vous êtes resté en poste.

    Comment avoir droit à l'indemnisation Pôle emploi ?

    Pour pouvoir prétendre à l'indemnisation Pôle Emploi, il faut remplir les conditions suivantes :

    • Résider en France ;

    • Avoir perdu son emploi de manière involontaire suite à un licenciement pour motif personnel ou pour motif économique, à une rupture conventionnelle, à une fin de CDD et non-renouvellement de CDD ou encore à une démission dite légitime (par exemple, pour suivre un conjoint en mutation professionnelle) ;

    • Être physiquement apte à l’exercice d’un emploi ;

    • Être inscrit en tant que demandeur d'emploi auprès du Pôle emploi dans les 12 mois qui suivent la fin du contrat de travail

    • Avoir travaillé pendant une durée minimale de 88 jours ou de 610 heures de travail (ce qui correspond à 4 mois) au cours des 24 mois précédant la fin de contrat pour les moins de 53 ans et au cours des derniers 36 mois pour les 53 ans et plus

    • Être en recherche active d'emploi : vous devez ainsi mettre en place les actions définies avec votre conseiller, vous présenter aux rendez-vous auxquels vous êtes convoqué, accepter les propositions d’emploi qui vous sont faites et qui correspondent à votre profil

    • Avoir moins de 53 ans.

    Comment déclarer sa situation au pôle emploi pour bénéficier du paiement ?

    Il existe différentes manières de déclarer votre situation au Pôle Emploi :

    • Via Internet dans la rubrique « mon dossier »
    • Par téléphone, en appelant le 3949
    • En vous rendant directement dans votre Pôle Emploi via la borne UNIDIALOG

    Comment est calculée la durée d’affiliation à l’indemnisation Pôle emploi ?

    La durée d’affiliation est calculée à partir du nombre de jours que vous avez travaillé pendant la période de référence affiliation (PRA), sur un ou plusieurs postes différents. Pôle emploi ne comptabilise que 5 jours par semaine civile et seulement 2/3 des jours de formation. Si votre contrat de travail est suspendu pour accident du travail, maladie professionnelle, congé paternité ou congé maternité, alors les jours sont tout de même pris en compte.

    Ne seront pas comptabilisées les périodes pendant lesquelles vous avez :

    • Pris un congé sabbatique, un congé sans solde d’au moins un mois civil ou une disponibilité ;

    • Suspendu votre contrat de travail pour vous lancer dans une activité indépendante (par exemple, pour devenir auto-entrepreneur), sauf si vous l’avez fait dans le cadre d’un temps partiel ou congé pour création et reprise d’entreprise.

    Comment calculer le montant de l'indemnisation Pôle emploi ?

    Les indemnités du Pôle Emploi sont assises sur le salaire journalier de référence (SJR), c'est-à-dire sur l'addition des salaires de référence divisée par 365 jours.

    Les rémunérations prises en compte pour le calcul des indemnités Pôle Emploi sont les rémunérations perçues par le salarié et soumises aux cotisations chômage. Les primes sont donc prises en compte, mais pas les indemnités de licenciement, de congés payés ou de fin de contrat. Les salaires perçus pour des heures effectuées au-delà d’un contingent de 260 heures par mois ne sont pas non plus comptabilisés.

    • Montant brut de l’indemnisation Pôle emploi

    On se base sur les salaires des douze derniers mois précédant le dernier jour travaillé. Les jours d'absence non payés par l'entreprise (par exemple les absences maladies, payées par la Sécurité sociale) sont déduits du nombre de jours travaillés. Si le salarié a eu une activité réduite pendant cette période de référence, la période de référence peut être décalée.

    Le montant de l'allocation Pôle Emploi est égal au montant le plus élevé entre :

    • 40,4% du salaire journalier de référence + 12,05 euros (depuis le 1er juillet 2020)

    • 57 % du salaire journalier de référence.

    L'allocation chômage ne peut être inférieure à 29.38 euros ni dépasser 75% du salaire journalier de référence.

    • Dégressivité de l’indemnisation Pôle emploi

    Si votre salaire brut de référence est supérieur à 4 500 €/mois, soit 148.54 €, alors Pôle emploi appliquera une réduction de 30 % sur votre ARE à partir du 7ème mois d’indemnisation. Toutefois, votre indemnisation Pôle emploi ne pourra pas descendre au-dessous d’un plancher fixé à 2 261 € nets par mois.

    Quelles sont les cotisations à payer sur l’indemnisation Pôle emploi ?

    Pour financer l’assurance retraite complémentaire des bénéficiaires de Pôle emploi, il est appliqué un prélèvement de 3 % sur le montant brut de l’indemnisation journalière. Bien entendu, cette cotisation ne peut pas avoir pour effet de faire descendre votre indemnisation en dessous du seuil minimal de 29.38 €.

    En parallèle, l’indemnisation Pôle emploi est soumise à la contribution au remboursement de la dette sociale (CRDS) et à la contribution sociale généralisée (CSG), sauf si l’application de ces taxes diminue l’ARE en dessous du SMIC journalier.

    Quelle est la durée de l'indemnisation Pôle emploi ?

    La durée de versement de l'indemnisation Pôle Emploi dépend de la durée d’affiliation au cours des 24 derniers mois. Si elle est inférieure à 6 mois, elle ne donne pas lieu au versement d’une indemnisation. Si elle est supérieure à 6 mois, elle est au minimum de 182 jours calendaires (incluant samedi, dimanche, jours fériés) et au maximum de 730 jours. Si vous êtes placé en chômage partiel, alors la durée maximale de l’indemnisation Pôle emploi est de 182 jours.

    Pour les chômeurs de 53 ans et plus, la durée d'affiliation est plafonnée à 913 jours calendaires.

    Quand est versée l’indemnisation Pôle emploi ?

    Le versement de l’indemnisation Pôle emploi n’est pas immédiat : il vous faudra attendre l’expiration du différé de congés payés, d’indemnités de rupture de contrat et du délai d’attente.

    • Le différé d’indemnisation de congés payés

    Si vous avez perçu une indemnité compensatrice de congés payés, alors vous vous verrez appliquer un différé d’indemnisation. Celui-ci est calculé selon la formule suivante : SRJ / montant de l’indemnité de congés payés = nombre de jours de différé.

    Par exemple, si vous avez perçu une indemnité compensatrice de congés payés de 600 € et que votre SRJ est de 100 €, alors vous devrez attendre : 600/100 = 6 jours de différé d’indemnisation.

    • Le différé spécifique d’indemnisation Pôle emploi

    Si vous avez perçu une indemnité de licenciement, de fin de contrat ou de clause de non-concurrence, vous devrez également attendre un délai de différé avant de recevoir votre indemnisation Pôle emploi. Celui-ci est calculé selon la formule suivante : indemnité prise en compte / 94.4 = nombre de jours de différé.

    Par exemple, vous avez perçu une indemnité de licenciement de 5 000 €. Avant de toucher votre indemnisation Pôle emploi, vous devez attendre : 5000/94.4 = 53 jours.

    Toutefois, le différé ne pourra pas excéder 5 mois ou 150 jours calendaires, ou 75 jours calendaires si l’indemnité est liée à un licenciement pour motif économique.

    • Le délai d’attente pour l’indemnisation Pôle emploi

    L’indemnisation Pôle emploi ne peut pas être versée avant l’expiration d’un délai d’attente. Celui-ci désigne la période courant entre votre inscription à l’assurance chômage et le versement de l’ARE et il est fixé à 7 jours.

    • Le paiement de l’indemnisation Pôle emploi

    Une fois ces différents délais expirés, vous aurez enfin droit au versement de votre indemnisation. Celui-ci s’effectue une fois par mois, en fonction du nombre de jours dans le mois considéré et selon ce que vous avez déclaré lors de l’actualisation de votre situation. Si vous avez repris une activité ou êtes entré en formation, votre indemnisation pourra être recalculée. Sous certaines conditions, vous pouvez demander des acomptes ou des avances sur votre indemnisation Pôle emploi.

    Qu’est-ce qu’un droit rechargeable ?

    Si vous avez retrouvé puis perdu un emploi et que vous n’avez pas épuisé votre indemnisation Pôle emploi, alors celle-ci pourra être reprise jusqu’à épuisement des droits. Pour profiter des droits rechargeables, encore faut-il que vous ayez travaillé 6 mois (910 heures ou 130 jours) durant les 24 derniers mois.

    Si vous avez travaillé suffisamment pour avoir droit à une nouvelle indemnisation Pôle emploi, alors vous disposez d'un droit d'option entre vos anciens et nouveaux droits. Ainsi, vous pouvez choisir d'utiliser votre nouvelle indemnisation Pôle emploi sans avoir épuisé les droits de l'ancienne. Cependant, pour avoir droit à cette option, il faut que vous ayez retravaillé au moins 6 mois et que votre indemnisation ne dépasse pas 20 € ou que la nouvelle soit supérieure d'au moins 30% à l'ancienne. Ne tardez pas pour prendre votre décision: vous disposez d'un délai de réflexion de seulement 21 jours!

    Bon à savoir : si vous avez été embauché avec un contrat d'apprentissage, vous ne bénéficiez pas du dispositif des droits rechargeables.

    Enfin, l'indemnisation Pôle emploi cesse lorsque vous avez épuisé ou vos droits, retrouvé une activité professionnelle, êtes placé en arrêt maladie ou si vous ne résidez plus en France.

    Image
    laurie-merle-expert-comptable

    Laurie MERLE

    Accompagnement des freelances en création d'entreprise et comptabilité chez L-Expert-Comptable.com

    Laurie aide les entrepreurs à prendre leur envol, tout ça avec un accompagnent tout en douceur.