Le régime public de rémunération des stagiaires

Mis à jour le 27/03/23
Sommaire

    Dernière mise à jour le 27/03/2023

    Le régime public de rémunération des stagiaires concerne les personnes qui sont inscrites sur la liste des demandeurs d'emploi, les personnes qui ne bénéficient pas de l'allocation d'aide au retour à l'emploi, et ayant décidé de suivre une formation. Les personnes éligibles peuvent bénéficier de la rémunération par Pôle Emploi. Il est important qu’il s’agisse d'une action de formation préalable au recrutement ou d'une action de formation conventionnée, de la région ou de l'Etat, s'il s'agit d'une formation agréée par la région ou l'Etat. Le montant de la rémunération varie selon la situation du demandeur d'emploi au moment de son entrée en formation. Cette rémunération mensuelle est forfaitaire et exonérée de cotisations sociales, toutefois elle est imposable.
    Image
    Le régime public de rémunération des stagiaires

    Première catégorie de demandeur d'emploi bénéficiant du régime public de rémunération des stages

    Peuvent bénéficier d'une rémunération de stage forfaitaire mensuelle de 652,02 € :

    • les personnes qui ont exercé une activité salariée au moins 6 mois au cours d'une période de 12 mois ou, au moins 12 mois au cours d'une période de 24 mois,
    • les personnes handicapées qui ne remplissent pas la condition d'activité salariée énoncée ci-dessus et qui ne bénéficient pas en conséquence de la rémunération prévue dans ce cas,
    • les personnes veuves, divorcées, séparées, abandonnées ou célibataires assumant seules la charge effective et permanente d'un ou plusieurs enfants,
    • les femmes seules enceintes ou mères de famille d'au moins 3 enfants,
    • les femmes divorcées, veuves ou séparées judiciairement depuis moins de 3 ans

    Seconde catégorie de demandeurs d'emploi pouvant bénéficier de la rémunération de stage 

    Sont éligibles au régime public de rémunération des stagiaires les demandeurs d'emploi qui :

    • ont exercé une activité, salariée ou non, pendant au moins 3 ans, de manière continue ou non et qui effectuent une formation d'une durée comprise entre 1 et 3 ans,
    • bénéficient d'une rémunération égale au montant de l'allocation d'aide au retour à l'emploi (ARE) dont ils ont bénéficié antérieurement ou qu'ils auraient perçue, s'ils avaient été admis au bénéfice de cette allocation.

    Rémunération de stage pour les autres demandeurs d'emploi

    Les demandeurs d'emploi ne relevant pas de l'une des 2 situations exposées ci-dessus, perçoivent une rémunération de stage variable en fonction de leur âge à la date d'entrée en formation :

    • moins de 18 ans : 130,34 € / mois,
    • entre 18 et 20 ans : 310,39 € / mois,
    • entre 21 et 25 ans : 339,35 € / mois,
    • à partir de 26 ans : 401,09 € / mois.

    Indemnité compensatrice de congés payés et régime public de rémunération des stages

    Une indemnité compensatrice de congés payés égale à 1/10ème de la rémunération de stage est versée en fin de formation. Cependant pour ceux ayant exercé une activité salariée au moins 6 mois au cours d'une période de 12 mois ou, au moins 12 mois au cours d'une période de 24 mois et les primo demandeurs d'emploi âgés de plus de 18 ans, l'indemnité compensatrice de congés payés est incluse dans la rémunération de stage.

    Image
    antoine-richard-expert-comptable
    Antoine RICHARD
    Comptable et Consultant en création de société

    Antoine Richard accompagne les freelances chez L-Expert-Comptable.com depuis 2016 avec près de 8 ans d'expérience. Spécialisé en comptabilité et conseil en création d'entreprise, il met son expertise comptable au service de nos clients pour guider les entrepreneurs vers le succès.