Devenir grossiste : statut, formalité, dérogation

L'article en brefL'univers du commerce de gros, essentieliel à l'économie, sert de pont entre fabricants et détaillants, assurant l'acheminement des produits vers les marchés ciblés. En se positionnant comme un acteur clé dans la chaîne de distribution, le grossiste bénéficie de tarifs avantageux par l'achat en volume, qu'il répercute ensuite avec une marge aux revendeurs. Cette activité, riche en opportunités, exige néanmoins une connaissance approfondie du marché, une logistique efficace et une stratégie commerciale adaptée à la demande. Les diverses catégories de grossistes, qu'ils opèrent en ligne, spécialisés dans certaines gammes de produits ou axés sur le dropshipping, illustrent la versatilité et l'adaptabilité requises pour prospérer dans ce secteur.

Pour embrasser une carrière de grossiste, aucun diplôme spécifique n'est requis, mais une palette de compétences en vente, négociation et gestion s'avère indispensable. La réussite dans ce domaine repose sur l'achat judicieux de marchandises et leur revente profitable, tout en veillant à une gestion financière rigoureuse et à l'élaboration d'un business plan solide. Les démarches légales, incluant l'obtention des licences et l'inscription au registre du commerce, constituent des étapes préalables essentielles. De plus, le choix judicieux des fournisseurs et une stratégie de stockage adaptée sont cruciaux pour lancer et développer une entreprise de commerce de gros pérenne et prospère.
Temps de lecture : 5minDernière mise à jour : 12/03/2024
Créer votre entreprise avec L-Expert-Comptable.comDémarrer
Ecrit par Jeanne MULOTAccompagnement d'entrepreneurs chez L'Expert-comptable.com
Image
Deborha-Vindiolet-expert-comptable
Article certifié par
Déborha VINDIOLET
 
Leader comptable chez L'Expert-Comptable.com avec plus de 6 ans d'expérience dans le domaine. Diplômée en DCG et BTS Comptabilité.
Image
Devenir grossiste statut, formalité, dérogation

Activité de nature commerciale, le commerce de gros consiste à acheter, entreposer et vendre sans transformation des produits à des détaillants, à des grossistes, à des collectivités ou encore à d’autres professionnels. Vous souhaitez créer un commerce de gros ?

 

Comment fonctionne un grossiste ?

Devenir grossiste consiste à distribuer des marchandises aux commerçants détaillants auprès des particuliers et diverses entreprises. Un grossiste est l’intermédiaire privilégié du fabricant de marchandises et du détaillant revendant cette même marchandise. Ses clients sont déjà des professionnels. Le grossiste achète au fabricant de la marchandise en grande quantité au prix le plus bas possible et il la revend au détaillant à un prix plus élevé pour réaliser sa marge. Lors de ses achats, le grossiste profite de remises importantes grâce à la quantité qu’il acquiert. Il doit détenir une licence pour exercer son activité. Ce professionnel a aussi le droit de revendre de la marchandise à des particuliers, mais le prix doit alors être supérieur à celui qu’il applique auprès des revendeurs. Il existe plusieurs catégories de grossistes. On trouve :

Les grossistes vendant des produits d’un type bien déterminé

  • Des grossistes ne vendant uniquement qu’en ligne sur site Internet
  • Des grossistes vendant une gamme de produits
  • Des grossistes vendant à des prix bas avec des remises considérables
  • Des grossistes vendant en expédition directe

Le lieu d’activité du grossiste est souvent un entrepôt, un grand magasin physique ou encore une salle d’exposition.

Le cycle de vente de commerce de gros débute quand un grossiste se fournit auprès d’un constructeur. Le grossiste peut encore être demi-grossiste ou semi-grossiste par rapport à la chaîne de distribution qu’il suit. Il peut aussi être partie prenante dans les processus de fabrication et même de production. Le grossiste assure quatre fonctions :

La commerciale lui permet de connaître le marché et de l’alimenter en fonction e la demande de ses clients :

  • La logistique lui permet de regrouper la marchandise jusqu’à la livraison
  • Le contrôle de conformité des produits vendus et l’assurance de leur traçabilité
  • L’aspect financier à travers ses offres

 

Quelles sont les missions d'un grossiste ?

Le grossiste est un professionnel devant assurer de nombreuses missions pour faire fonctionner correctement son entreprise. Il accueille sa clientèle et traite les commandes. Dans le même temps, il doit réceptionner les produits qu’il a achetés et en vérifier la conformité. Ce même grossiste établit des devis, cherche ses fournisseurs, les distributeurs et ses sous-traitants en sélectionnant ceux qui peuvent être les meilleurs pour son activité. Il négocie avec eux les prix au plus juste et propose ensuite les produits à ses clients. Il doit aussi définir les différentes modalités de paiement qu’il accepte et s’occupe du suivi est de la gestion de stocks. Ayant de nombreuses casquettes, le grossiste s’occupe encore d’organiser le transport des marchandises et développe son portefeuille de prospects et potentiels acheteurs pour pérenniser son entreprise. C’est un gestionnaire à part entière. Il doit donc avoir des qualités de commercial tout en ayant un bon niveau marketing et de négociateur. Il doit aussi savoir s’adapter aux différentes demandes de ses clients et évoluer avec les technologies. Son autonomie financière est importante pour lui permettre de prendre des décisions stratèges. Il doit encore respecter ses engagements, les délais de livraison, les prix et les quantités commandées. Le grossiste doit aussi veiller à son image de marque pour rester toujours crédible vis-à-vis de sa clientèle.

 

Comment devenir un revendeur/grossiste en France ?

Pour devenir grossiste, il n’existe pas de diplôme et cette activité peur être exercée par tout le monde à temps plein ou partiel. Il reste quand même quelques qualités à posséder comme les compétences en vente, savoir négocier les prix, trouver des accords avec les distributeurs, les fournisseurs et savoir vendre à des prix intéressants aux revendeurs. Pour être un bon grossiste, il est donc nécessaire d’acheter au prix le plus bas et faire de bons bénéfices à la revente du matériel grâce à une sélection judicieuse des produits dans un secteur donné. Attention, l’état des finances est à surveiller en permanence et avoir une réserve de trésorerie suffisante pour pouvoir fonctionner correctement et pouvoir étendre l’activité. Avant de s’installer en tant que grossiste, il est conseillé de vérifier l’état du secteur et du marché et établir ensuite, un business plan. Les démarches légales doivent être ensuite réalisées. Il faut obtenir les licences nécessaires et les autorisations avant de lancer l’activité et obtenir un numéro d'immatriculation au RCS ou registre du commerce. Si l’activité se fait en ligne, la plateforme de vente doit être crée et bien référencée. Enfin, le choix des fournisseurs et des locaux pour stocker la marchandise, est crucial.

 

Comment créer une entreprise de grossiste ?

Pour créer une entreprise de grossiste ou de commerce de gros, la première étape est de choisir la forme juridique de l’entreprise et déposer les statuts auprès du SIE ou service des impôts des entreprises ou encore par le Centre de Formalité des Entreprises dans le délai du mois après la signature des statuts qui doivent être déposés en quatre exemplaires. L’entreprise peut être individuelle ou une société. Il faut envoyer le dossier à la CCI ou chambre de commerce et d’industrie. Le CFE informe dans les 15 jours à quels organismes, il a transmis le dossier. Si l’activité de grossiste porte sur le marché d’intérêt international ou MIN, il faut demander une dérogation au préfet pour s’installer. Ce dernier a trois mois pour statuer à partir de la date de dépôt de la demande. S’il ne répond pas, l’autorisation est alors tacite.

 

L'enregistrement des statuts pour la création de votre commerce de gros en résumé

Une fois les statuts datés et signés, ceux-ci doivent être enregistrés auprès du service des impôts des entreprises (SIE) du siège de la société. Toutefois cette formalité peut être effectuée par le Centre de Formalités des Entreprise (la chambre de commerce et d'industrie), en respectant le délai d'un mois suivant leur signature. Les statuts sont à fournir en 4 exemplaires.

Quel statut choisir pour être revendeur/grossiste ?

Pour devenir revendeur ou grossiste, il existe plusieurs statuts juridiques possibles. Être revendeur ou grossiste induit de devenir spécialiste dans la commercialisation de plusieurs produits déjà souvent existants. Il est possible de choisir l’auto-entreprise qui est la forme juridique la moins crédible auprès des professionnels et qui est vite limitée par rapport à son chiffre d’affaires limité. L’entreprise individuelle en EI ou EIRL est déconseillée à cause du calcul des cotisations sociales. La société est la structure la plus adaptée pour s’installer en tant que grossiste. Il peut s’agir de :

  • Une EURL
  • Une SARL
  • Une SAS
  • Une SASU

La SASU est la forme juridique la plus intéressante si vous êtes seul pour éviter la Sécurité sociale des indépendants.

Enfin, si vous vous installez à plusieurs, le statut juridique le plus conseillé reste la SARL ou la SA en fonction du capital engagé et du nombre d’actionnaires.

 

Quelles sont les formalités de déclaration d'entreprise pour un commerce de gros ?

Il s'agit de donner une existence légale à l'entité (société ou entreprise individuelle). Vous devez envoyer votre dossier à la Chambre de Commerce et d'Industrie (CCI). Le coût de cette formalité dépendra de votre forme juridique.

Vous recevez le jour même de la réception du dossier ou le premier jour ouvrable suivant, un récépissé indiquant si le Centre de Formalités des Entreprises (CFE) auquel le dossier a été transmis est compétent ou non. Si le CFE est compétent, il vous indiquera soit les organismes auxquels le dossier va être transmis, soit les compléments qui doivent être apportés à votre dossier dans les 15 jours ouvrables (à compter de la réception du récépissé).

A l'expiration de ces délais, si le Centre de Formalités des Entreprises compétent n'a pas transmis votre dossier, vous pouvez récupérer votre dossier et saisir directement les organismes concernés (Insee, organismes sociaux...).

 

Commerce de gros : cas d'une demande de dérogation permettant l'installation dans un Marché d'Intérêt National (MIN)

Si vous souhaitez vous installer dans un Marché d'Intérêt National (MIN), vous devez demander une dérogation au préfet. Pour bénéficier de cette dérogation, vous devez prouver que les besoins de votre clientèle ne sont pas satisfaits par le circuit de distribution existant et fournir une étude de marché détaillée. Le préfet à 3 mois à compter de la date de réception du dossier pour statuer. Si celui-ci ne répond pas à l'expiration de ce délai, l'autorisation est considérée comme acquise.

 

Avantages d'être grossiste

Il existe des avantages à être grossiste. S’approvisionner à la source est le premier, car le grossiste entre directement en contact avec les fabricants et les fournisseurs. Il bénéficie ainsi d’un prix intéressant et d’une qualité qui lui est garantie. Le grossiste peut réaliser le drop-shipping. Cette technique de marketing digital lui permet de vendre des produits directement en ligne et de réaliser de belles marges. Le drop-shipping se nomme business to business ou B2B. Cette méthode de vente met tous les moyens en sa possession pour la mise en relation entre deux parties et leur permet de faciliter les ventes et les achats. Ainsi, le grossiste a une meilleure connaissance du produit qu’il vend en réel et la communication est plus rapide et plus ciblée. En mettant en place une plateforme e-commerce, le grossiste a encore une meilleure segmentation du marché.

Donnez votre avis :
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.