Taxe foncière

Les collectivités locales recouvrent la taxe foncière des propriétaires de biens immobiliers au 1er janvier de l’année d’imposition. Deux types existent : la taxe foncière sur les propriétés bâties (assise notamment sur les constructions) et la taxe foncière sur les propriétés non bâties (concernant les terrains). Son calcul est complexe et diffère d’un lieu à un autre car il s’agit d’un impôt local.

Redevables de la taxe foncière

Est redevable de la taxe foncière sur les propriétés bâties le propriétaire, au 1er janvier de l’année d’imposition, de constructions fixées au sol à perpétuelle demeure et présentant le caractère de véritables bâtiments. Les terrains formant une dépendance indispensable et immédiate des constructions sont également visés.

La taxe foncière sur les propriétés non bâties concerne les propriétaires de terrains, qu'ils soient cultivés ou non, nus ou occupés.

Le propriétaire de plusieurs immeubles devra payer plusieurs taxes foncières.

Exonérations de taxe foncière

Il existe un certain nombre d’exonérations de taxe foncière, concernant notamment :

- les constructions nouvelles,
- les bâtiments publics,
- les logements sociaux.

En outre, certaines personnes sont exonérées si leur revenu fiscal de référence n’excède pas un certain montant : les plus de 75 ans, les titulaires de l’AAH, de l’aspa ou de l’asi.

Calcul de la taxe foncière

La taxe devant être payée est déterminée en effectuant le produit entre le revenu cadastral et un taux fixé par les collectivités territoriales. Le revenu cadastral des biens imposables est fixé forfaitairement à 50% de leur valeur locative. Le taux varie fortement en fonction des collectivités.

Pour les locaux d'habitation, la valeur locative est déterminée par comparaison avec celle de locaux de référence situés dans la commune.

Pour les locaux commerciaux, on applique une grille tarifaire pour calculer la valeur locative, qui tient compte de la nature, de la destination, de l'utilisation, des caractéristiques physiques, de la situation et de la consistance de la propriété.

Paiement de la taxe foncière

Le redevable reçoit chaque année un avis d’imposition mentionnant le montant de la taxe foncière à payer. Il peut également opter pour la dématérialisation totale et dans ce cas, son avis sera accessible sur son espace personnel sur le site impot.gouv.fr.

Le paiement de la taxe foncière peut être réalisé en une fois, avant la mi-octobre, par courrier ou en ligne. La mensualisation est également possible.

Derniers articles
  • Tous les propriétaires, usufruitiers ou fiduciares d'un immeuble doivent s'acquitter de la taxe foncière et ce, chaque année. Elle est égale au revenu cadastral multiplié par les taux fixés par les collectivités locales. Les constructions et bâtiments élevés au-dessus du sol ou construits en sous-sol sont imposables à cette taxe mais les propriétés non bâties situées en France aussi (seulement, leur base d'imposition est de 80% de la valeur locative cadastrale). La taxe foncière peut, sous certaines conditions détaillées ci-dessous, bénéficier d'exonérations.

  • Les collectivités territoriales ont un besoin toujours croissant de financement, du fait des effets de la décentralisation et du mille feuilles administratif. Parmi les sources de revenus de celles-ci, les taxes foncières ont une importance toute particulière. Cet article vous propose de découvrir les règles applicables en la matière en 2013.

  • La taxe foncière va encore frapper lourdement les contribuables en 2013. En effet, on assiste depuis quelques années à un transfert des impôts « nationaux » (liés à la gestion de l’Etat) vers les impôts locaux. Ainsi ces derniers se sont considérablement accrus dans certaines collectivités et cette inflation touche ainsi de manière vigoureuse la taxe foncière qui est sensée frapper des contribuables solvables (les propriétaires). Toutefois, le législateur a prévu un certain nombre d’exonérations que nous vous proposons de découvrir.

  • La date de paiement de la taxe foncière approche. Les contribuables devant mettre leur main à leur poche ne savent généralement pas comment est calculée leur contribution, se bornant à subir son augmentation constante. Pourtant elle obéit bel et bien à des règles rationnelles, que cet article vous propose de découvrir.

  • En plus de supporter le long déclin automnal, les contribuables doivent également remplir, à la rentrée, un certain nombre d’obligations fiscales qui viennent renforcer la sinistrose ambiante.
    Parmi ces obligations, on trouve le paiement de la taxe foncière dont le présent article vient décrire les modalités de calcul.

  • La taxe foncière 2014 (29/08/2014)

    La taxe foncière est l’une des composantes de l’imposition locale, permettant de financer les collectivités territoriales. Ses règles de fonctionnement sont particulièrement complexes et font l’objet du présent article.

  • En principe toute personne (physique ou morale) propriétaire d’un bien immobilier en France est redevable des impôts fonciers qu’il doit payer une fois par an. Toutefois certains biens et certaines personnes bénéficient de l’exonération ou du dégrèvement des impôts fonciers.

  • L'impôt foncier vise les revenus tirés des propriétés bâtis et non bâtis, en particulier des locations nues. Il s'agit en fait d'un élément de l'impôt sur le revenu global qui sera soumis au barème progressif de l'impôt sur le revenu.

  • Son principe de base et ses modes de calculs.
    La taxe foncière fait partie des quatre grands impôts composants les impôts locaux. Ce sont donc les collectivités locales qui la perçoivent et non l'Etat.
    La taxe foncière et les impôts locaux, de manière générale, constituent des rentrées fiscales importantes pour ces collectivités.

  • La valeur locative est censée représenter le montant annuel de la location d'un bien, en utilisant de nombreux paramètres. Cette valeur locative va vous servir dans le calcul de vos impôts, notamment pour la taxe d'habitation, la taxe professionnelle, ou encore la taxe foncière.

  • Les taxes foncières (10/03/2014)

    Les impôts locaux constituent pour les collectivités territoriales une source très importante de financement et demeurent le levier principal de la décentralisation. Leur montant ne cesse d’augmenter et prend une place de plus en plus vaste dans les finances publiques. C’est ainsi le cas des taxes foncières, qui ont rapporté 22,9 milliards d’euros en 2008. L-Expert-comptable.com fait un point sur celles-ci.

  • Nous nous contenterons ici d'aborder le cas de la taxe foncière sur les propriétés bâties. Si son application est d'ordre très général, il existe toutefois un certain nombre d'exonérations dont L-Expert-comptable.com va vous parler.

  • La taxe foncière 2011 (18/02/2014)

    Devrez-vous payer une taxe foncière en 2011 ? Quel en sera le montant ? Vous vous posez certainement des questions à ce sujet, d’autant plus que votre avis d’imposition va bientôt arriver dans votre boîte aux lettres. L-Expert-comptable.com vous propose donc aujourd’hui de répondre à toutes vos interrogations sur la taxe qui finance les communes et départements en France.

  • Les impôts fonciers aussi appelés « taxe foncière », sont un impôt perçu par les collectivités territoriales tous les ans. Chaque personne physique ou morale qui est propriétaire d’un bien immobilier au 1er janvier de l’année d’imposition doit payer les impôts fonciers. L-expert-comptable.com fait le point pour vous sur le calcul des impôts fonciers.

  • Les impôts fonciers (17/02/2014)

    Les impôts fonciers, aussi appelés « Taxe foncière » sont un impôt local perçu par les collectivités territoriales, concernant tous les propriétaires de biens immobiliers qui doivent le payer tous les ans. Les impôts fonciers sont souvent accompagnés d’autres taxes comme la taxe d’enlèvement des ordures ménagères.

  • Comme pour la taxe d’habitation, le calcul de la taxe foncière se révèle très complexe. Les avis d’imposition se révèlent souvent très sibyllins et il est malaisé de comprendre comment est déterminée la taxe à payer, ce qui donne l’impression aux contribuables d’être frappés « aveuglement ».

    Afin d’y voir plus clair, cet article vous propose de découvrir les règles générales qui régissent la détermination du montant de la taxe foncière.

Besoin d'un expert comptable ?
Nous le trouvons pour vous ! C'est rapide et gratuit !
  • Votre entreprise est-elle déjà créée ?
  • Avez-vous déjà des salariés ?
  • Quel est votre secteur d'activité ?
  • Votre nom :
  • Votre téléphone :
  • test

En partenariat avec trouver-mon-comptable.com