Créez votre entreprise GRATUITEMENT: On s’occupe de toutes les formalités pour  vous! JE ME LANCE

Quelle entreprise reprendre : panorama de la reprise et premières démarches

Mis à jour le 27/03/2018



La reprise d’entreprise commence par la définition de la cible, c’est-à-dire le profil de l’entreprise idéale à reprendre, selon vos propres critères : localisation, taille et effectif, coût maximum du projet de reprise, santé financière et possibilité d’envisager – ou non – une entreprise en difficulté, secteur d’activité si un métier particulier vous attire. Le repreneur part généralement d’une envie de se lancer dans la reprise d’entreprise sans piste concrète à exploiter. Si vous êtes dans cette configuration, vous pouvez lister les entreprises que vous ne voulez absolument par reprendre pour procéder par élimination. De manière générale, les Chambres de Commerce, Chambres des Métiers et BPI France proposent des bourses d’opportunités dédiées à la reprise d’entreprise.


L-Expert-Comptable.com s’occupe de vos démarches de création d'entreprise. C’est GRATUIT ! Je me lance

Le marché de la reprise en France

En France, le marché de la reprise d’entreprise est plus confiné qu’il n’y paraît. Cette situation est due à un réseau de cessionnaires souvent discret, désireux de procéder à des cessions familiales ou par voie de réseau. De plus, la majorité des entreprises sur le marché de la reprise sont :

  • des TPE qui comptent moins de 10 salariés

  • des entreprises sur le secteur de l’artisanat, nécessite une connaissance et des compétences pointues pour exercer l’activité

  • des entreprises implantées dans des zones rurales ou périurbaines

Votre profil de repreneur doit concorder avec la réalité du marché, même si, de nombreuses entreprises à reprendre sortent de ce profil type.

Les étapes pour choisir une entreprise à reprendre

La définition de l’entreprise cible

La première étape de la reprise d’entreprise est « la définition de la cible », à savoir la description de l’entreprise idéale en matière de :

  • localisation

  • taille : chiffre d’affaires, effectif

  • santé financière (uniquement une entreprise saine ou éventualité d’une entreprise en cours de procédure collective)

  • coût maximum investi dans la reprise

  • secteur d’activité car le candidat à la reprise peut aussi décider de suivre uniquement les opportunités de coût – une connaissance du cœur de métier est nécessaire pour exploiter l’activité.

Le repreneur part généralement d’une envie de se lancer dans l’aventure de la reprise, sans vision ni piste concrète à exploiter. Si vous aussi, vous êtes dans cette configuration et que la définition de la cible est trop complexe, vous pouvez commencer par décrire les entreprises que vous ne voulez absolument pas reprendre : grandes entreprises, secteurs d’activité bannis, entreprises en difficulté... Vous procédez par élimination.

Les outils d’annonces de cessions d’entreprises

Certaines fédérations professionnelles mettent en place des annuaires des entreprises cédées dans leur secteur. Il existe aussi des annuaires généralistes, par zone géographique.

Quelques exemples d’annuaires dédiés à la reprise :

  • TransEntreprise pour tout type de secteur en France : transentreprise.com

  • TransPME pour tout type de secteur en France : transpme.fr

  • Cédants et Repreneurs d’Affaires pour tout type de secteur en France : cra.asso.fr

  • Bourse de la Fédération Française du Bâtiment (FFB) : transmibat.fr

  • Bourse Nationale d’Opportunités Artisanales pour les entreprises de l’artisanat en France : bnoa.net

La Chambre de Commerce et d’Industrie (CCI), la Chambre des Métier et BPI France proposent des bourses d’opportunités dédiés à la reprise d’entreprise, classées par rubrique : cession/reprise, offres/demandes de participation, partenariats industriels et commerciaux... Vous pouvez consulter :

Le premier interlocuteur

De manière générale, si vous envisagez de reprendre une petite entreprise, vous pouvez amorcer votre démarche de création d’entreprise en contactant :

  • la Chambre de Commerce et d’Industrie

  • la Chambre des Métiers

  • les fédérations professionnelles des secteurs qu’il envisage

  • les réseaux institutionnels de la création et de la reprise d’entreprise : BGE PaRIF, Initiative France

Si vous envisagez une reprise plus conséquente, en matière d’effectif et de chiffre d’affaires, vous pouvez contacter :

  • des cabinets de conseil en fusion/acquisition (nationaux, régionaux ou internationaux)

  • des banques d’affaires

  • des professionnels de la PME : experts-comptables, avocats d’affaires, cabinets d’audit...

Une société de capital investissement pour reprendre une entreprise ?

Les sociétés de capital investissement mobilisent les fonds des investisseurs à destination d’opérations de transmission d’entreprises de grande taille, rarement dans le but de renouveler les équipes de direction (considéré comme plus risqué). Néanmoins, si vous visez la reprise d’un grand compte, vous pourrez vous adresser à ce type de structure, à condition d’avoir un dossier solide.

Procéder par élimination pour choisir sa reprise

Si vous vous sentez submergé de demandes, vous pourrez procéder par élimination en retirant de votre liste les entreprises qui ne correspondent pas aux critères établis en amont. Un accompagnement à la reprise avec un professionnel et une analyse fine des dossiers en lice sont les incontournables pour pouvoir saisir la meilleure opportunité de reprise.

Attention, toutes les reprises d’entreprises ne sont pas inscrites dans les annuaires officiels. Certains dirigeants utilisent uniquement leur réseau pour trouver un repreneur, c’est pourquoi vous devrez ouvrir votre carnet d’adresses et communiquer à propos de votre ambition !

Confiez-nous votre création d’entreprise  Rédaction du dossier de création & démarches, on s’occupe de tout !   Je me lance

à propos

Cet article a été rédigé par le cabinet d'expertise comptable en ligne L-Expert-comptable.com. Notre spécialité : aider les entrepreneurs à se lancer et leur épargner la corvée d'une comptabilité.

Nos petits plus : des outils innovants, des tarifs bienveillants, des sourires constamment.

En savoir +

Note moyenne pour cet article : (0 vote)
Donnez une note à cet article : 
Your rating: Aucun(e)
0
Pas encore de note.
JE ME LANCE !

Créez votre entreprise facilement

On s'occupe de toutes les formalités administratives pour vous

GRATUIT Nous sommes un cabinet en ligne, au service des entrepreneurs depuis 10 ans ! Notre cabinet est membre de l'Ordre des Experts-Comptables