Créez votre entreprise GRATUITEMENT: On s’occupe de toutes les formalités pour  vous! JE ME LANCE

Créer une entreprise d'électricité, devenir électricien à son compte

Mis à jour le 29/01/2019

Devenir électricien à son compte ou monter une société d’électricité implique de justifier de qualifications professionnelles pour exercer : CAP ou BEP dans les domaines de l’électricité ou 3 ans d’expérience professionnelle salariée. Nous conseillons vivement de faire un business plan pour valider l’activité dans votre zone géographique, anticiper vos investissements de départ et faire des prévisions financières. Le business plan sert aussi à choisir un statut juridique (auto-entreprise ou société). Attention, l’électricien auto-entrepreneur ne peut pas déduire ses frais professionnels et il n’a pas accès à certains marchés. Une entreprise d’électricité doit être immatriculée à la Chambre des Métiers et le dirigeant doit passer le stage de préparation à l’installation (comptez environ 200 euros pour 5 jours).


L-Expert-Comptable.com s’occupe de vos démarches de création d'entreprise. C’est GRATUIT ! Je me lance

Créer une entreprise du bâtiment : des qualifications nécessaires

Les métiers du bâtiment obligent l’entrepreneur à justifier de qualifications, diplômes ou équivalences pour avoir le droit d’exercer à son compte ou de créer une société. Dans ce contexte, le métier d’électricien ne déroge pas à la règle.

Quel diplôme pour ouvrir son entreprise d’électricité

Si vous souhaitez devenir électricien à votre compte ou créer une société d’électricité, vous devrez :

- être titulaire du CAP, du BEP ou d’un diplôme de niveau équivalent ou supérieur dédié aux métiers de l’électricité
- si vous n’avez pas de diplôme, justifier d’une expérience professionnelle d’au moins 3 ans en tant qu’électricien au sein de l’Union européenne

Les qualifications doivent être détenues par l’entrepreneur lui-même s’il souhaite développer son activité d’électricien à son compte et seul. En cas de création d’une entreprise d’électricité à plusieurs, la qualification doit être justifiée par au moins un membre présent dans le lieu d’exercice (le créateur de l’entreprise, son conjoint collaborateur et/ou un salarié).

Attention, la réglementation exige d’avoir en permanence au moins une personne diplômée ou suffisamment expérimentée dans les lieux. Si, par exemple, un seul de vos salariés justifie de la qualification professionnelle d’électricien et que celui-ci est absent pour maladie, vous ne respectez pas la réglementation. Si vous créez une entreprise d’électricité en équipe, le mieux est d’atteindre rapidement deux personnes référent au minimum.

Comment monter son entreprise d’électricien : les étapes

Faire un business plan

Comme toute création d’entreprise, monter une activité d’électricien nécessite de faire un business plan complet pour :

- valider l’existence d’une demande suffisante, par rapport au nombre de concurrents déjà implantés dans la zone géographique visée
- fixer ses tarifs
- lister ses besoins financiers au démarrage ; anticiper le montant de ses investissements
- faire des prévisions financières et connaître le chiffre d’affaires minimum pour vivre de son activité

Combien gagne un électricien par mois

Devenir électricien à son compte ou ouvrir une entreprise d’électricité implique de gagner sa vie selon le volume de clientèle acquis. Dans ce contexte, tout dépend de votre capacité à prospecter et gagner des clients, mais aussi du bouche-à-oreille et du nombre de concurrents dans votre zone géographique. N’hésitez pas à vous différencier en proposant d’autres prestations ou spécialisations pour attirer votre clientèle. Vous pouvez aussi varier votre cible (les particuliers et les entreprises pour l’entretien de bâtiments professionnels ou rejoindre les entrepreneurs du BTP...).

Retenez aussi que votre chiffre d’affaires sera diminué des charges liées à votre activité (assurances, frais bancaires, frais de déplacement, loyer d’un local...), mais aussi des cotisations sociales et des impôts (dont les modalités de calcul dépendent du statut juridique et du régime fiscal de l’entreprise).

Statut juridique pour devenir électricien

Si vous créez seul, vous pouvez devenir électricien indépendant (entreprise individuelle) ou créer une société unipersonnelle (EURL, SASU). Attention, l’entreprise individuelle ne permet pas de séparer les patrimoines personnel et professionnel et s’avère plus risquée en cas d’investissement conséquent et d’embauche de personnel. Si vous êtes plusieurs membres fondateurs, vous devrez créer une société (SARL, SAS). La SARL est privilégiée pour les entreprise avec peu d'associés, ce statut juridique est particulièrement intéressant pour le statut de travailleur non salarié de l'associé dirigeant. Le statut TNS est exonéré de charges sociales, ce qui permet une rémunération plus avantageuse. La SAS est conseillée pour les entreprises à plusieurs salariés ou à prévision de croissance importante. Les statuts de la SAS sont en grande partie libres, ce qui permet de fixer les règles de fonctionnement de l'entreprise. On peut par ailleurs compléter les statuts de la SAS avec un pacte d'actionnaire à forte valeur juridique, celui-ci établit les rôles et fonctions de chacun afin d'éviter les conflits lors de différends entre associés. 

Devenir auto-entrepreneur électricien

L’auto-entrepreneur est une entreprise individuelle qui peut être un bon tremplin pour démarrer une activité d’électricien à son compte, car les obligations comptables et déclaratives aux organismes sociaux sont simplifiées. En revanche, l’auto-entreprise ne peut pas déduire ses frais professionnels. Par ailleurs, l’auto-entrepreneur électricien aura des difficultés à intégrer certains marchés ou appels d’offres. Il se concentrera essentiellement sur une clientèle de particuliers.

Formalités de création d’une entreprise d’électricité

Un électricien à son compte ou une société d’électricité est une activité artisanale qui doit être immatriculée :

- au Centre de Formalité des Entreprises (CFE) de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat pour une entreprise de moins de 10 salariés
- au Centre de Formalité des Entreprises (CFE) de la Chambre de Commerce et d’Industrie pour une entreprise de plus de 10 salariés

En cas d’achat-revente de produits en plus des prestations d’électricien, l’entreprise jouit d’une double immatriculation, commerciale et artisanale, mais le CFE de la Chambre des Métiers reste l’interlocuteur principal

Comptez :

- entre 150 euros (entreprise individuelle) et 250 euros (société) pour les frais administratifs de création d’entreprise
- environ 200 euros pour le Stage de Préparation à l’Installation (SPI) de la Chambre des Métiers
- si vous créez une société, pensez aux frais de publication d’un avis de constitution dans un Journal d’Annonces Légales (JAL)
- si vous créez une société, pensez au frais de rédaction des statuts constitutifs

Stage de Préparation à l’Installation (SPI) de la Chambre des Métiers

Les métiers de l’artisanat doivent suivre le Stage de Préparation à l’Installation (SPI) avant de s’immatriculer. Le stage a pour objet de sensibiliser les futurs artisans au métier de chef d’entreprise : gestion, prospection, suivi commercial et management, mais aussi obligations comptables, fiscales et sociale... Le stage dure 5 jours et coûte environ 200 euros. Il est possible d’obtenir une dispense (notamment si le stage a déjà été suivi par le passé ou si l’artisan justifie de certains diplômes de gestion.)

Attention aux réglementations liées à l’exercice du métier d’électricien

Créer une entreprise implique de respecter la réglementation liée à son secteur d’activité. L’électricien doit s’informer des règles à respecter sur les chantiers, assurances professionnelles à souscrire (notamment s’il évolue dans le BTP), et conditions de sécurité de ses collaborateurs. Vous pouvez vous tourner vers la fédération des électriciens pour prendre connaissance de la réglementation.

Confiez-nous votre création d’entreprise  Rédaction du dossier de création & démarches, on s’occupe de tout !   Je me lance

à propos

Cet article a été rédigé par le cabinet d'expertise comptable en ligne L-Expert-comptable.com. Notre spécialité : aider les entrepreneurs à se lancer et leur épargner la corvée d'une comptabilité.

Nos petits plus : des outils innovants, des tarifs bienveillants, des sourires constamment.

En savoir +

Note moyenne pour cet article : (3 votes)
Donnez une note à cet article : 
Your rating: Aucun(e)
5
Moyenne: 5 (3 votes)