Définition du SIREN et du SIRET

L'article en bref

Le numéro SIREN correspond à une série unique de 9 chiffres, attribuée par l’INSEE à chaque entreprise. Le numéro SIRET correspond au numéro SIREN suivi de 5 chiffres correspondant à un Numéro Interne de Classement (NIC) propre à chaque établissement de l’entreprise. Celle-ci aura un numéro SIREN et autant de NIC que d’établissements différents, c’est-à-dire un seul numéro SIREN  et autant de SIRET que d’établissements/lieux d’exercice de son activité. Le numéro SIREN SIRET est mentionné sur le Kbis (appelé « K » pour une entreprise individuelle), document officiel obtenu après l’immatriculation de l’entreprise et attestant de sa légalité.

 

Temps de lecture : 2minDernière mise à jour : 12/03/2024
Créer votre entreprise avec L-Expert-Comptable.comDémarrer
Ecrit par Coralie MOINEConsultante & Accompagnement des freelances chez L-Expert-Comptable.com
Image
guillaume-delemarle-expert-comptable
Article certifié par
Guillaume DELEMARLE
 
Expert-comptable avec plus de 9 ans d'expérience. Spécialisé dans l'accompagnement des TPE et créateurs d'entreprise.

Définition du numéro SIREN et du SIRET

Le SIREN (Système d’Identification du Répertoire des Entreprises) est attribué par l’INSEE à chaque entreprise qui s’immatricule. Le numéro SIREN est une série unique de 9 chiffres. Chaque entreprise dispose de son propre numéro SIREN (entreprise individuelle, auto-entrepreneur, société).

Pour l’INSEE, cette classification lui permet de suivre le nombre de créations d’entreprises en France et d’établir ses statistiques.

Pour l’entreprise, le numéro SIREN est en quelque sorte sa carte d’identité, prouvant sa légalité et son autorisation à émettre des factures. Le SIREN doit figurer sur vos documents commerciaux (devis, factures, lettres à en-tête, outils de communication...).

Notez qu’une entreprise qui ne dispose pas de numéro SIREN n’est pas légalement une entreprise. Cela signifie qu’elle ne s’est pas immatriculée et qu’elle n’est pas connue des organismes fiscaux, sociaux et étatiques. Une entreprise qui n’est pas en capacité de vous fournir son numéro SIREN est une entreprise qui « travaille au noir », comme on dit.

 

SIREN, SIRET : quelle signification ?

Le SIRET (Système d’Identification du Répertoire des Établissements) correspond aux 9 chiffres du numéro SIREN suivi de 5 chiffres complémentaires (appelés « NIC » pour « Numéro Interne de Classement »). Chaque entreprise dispose d’un seul numéro SIREN, mais d’autant de NIC que d’établissements, c’est-à-dire autant de numéros SIRET que d’établissements.

Une entreprise qui dispose, par exemple, d’une adresse administrative relative à son siège social et de plusieurs magasins de vente aura un numéro SIREN commun et autant de SIRET que de lieux de présence (un numéro SIRET pour son adresse de siège et un numéro SIRET par établissement de vente).

Le SIRET doit apparaître sur tous vos documents commerciaux, notamment sur les fiches de paie de vos salariés (ici, le numéro SIRET permet d’identifier l’adresse du bâtiment où travaille le salarié de l’entreprise).

Notez que le NIC est modifié à chaque changement d’adresse d’un établissement.

 

Quelles différences entre SIREN et SIRET ?

En effet, le code Siren et le Siret correspondent à deux réalités bien différentes. Le Siren fait parti du Siret. Ainsi, aux 9 chiffres du Siren, 5 chiffres sont rajoutés pour obtenir le Siret.

Le Siret, lui, permet de déterminer la position géographique d’un établissement. Dès lors, une même entreprise pourra posséder plusieurs codes Siret (si elle détient plusieurs établissements) pour un seul et unique code Siren.

 

Exemple d’un numéro SIREN-SIRET

Par exemple, une entreprise aura comme SIRET le numéro 852 126 789 00025 (ici, 852 126 789 correspondent au numéro SIREN et 852 126 789 00025 correspondent au numéro SIRET).

Le Kbis ou le K

Nous vous le disions, c’est le numéro SIREN qui autorise l’entreprise à émettre des factures (et à encaisser et décaisser légalement de l’argent). Pour obtenir un numéro SIREN et SIRET, l’entreprise doit s’immatriculer auprès du Centre de Formalité des Entreprises (CFE) de l’organisme consulaire dont elle relève. Son SIREN et son SIRET seront alors mentionnés sur son Kbis, document officiel certifiant la légalité de l’entreprise et transmis suite à son immatriculation.

Note qu’on parle de Kbis pour évoquer le document officiel transmis à une société et de « K » pour le document officiel transmis à une entreprise individuelle ou une auto-entreprise.

Astuce : comment savoir si un code Siren est bon ?

Le code Siren a beau être attribué au hasard, tous obéissent à une même règle mathématique.

Le principe est le suivant : on multiplie les chiffres de rang impair à partir de la droite par 1, ceux de rang pair par 2. La somme des chiffres obtenus doit être un multiple de 10.

Prenons le Siren : 529 492 928.

Rang 9Rang 8Rang 7Rang 6Rang 5Rang 4Rang 3Rang 2Rang 1
529492928
5x1=52x2=49x1=94x2=89x1=92x2=49x1=92x2=48x1=8

La somme des chiffres est : 5+4+9+8+9+4+9+4+8 = 60, multiple de 10.

Le code Siren n’a désormais plus aucun secret pour vous !

Où trouver le SIREN et le SIRET d’une entreprise ? 

Les numéros SIREN et SIRET d’une entreprise sont des informations officielles et publiques. Vous pouvez retrouver le numéro SIREN et le numéro SIRET de l’entreprise de votre choix en vous rendant sur le site officiel du greffe du tribunal de commerce : www.infogreffe.fr / Demande d’un extrait Kbis

 

Donnez votre avis :
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.