Webinar 20 Juin à 11h : Quelles sont les étapes pour créer son entreprise ? JE M'INSCRIS !

Le report à nouveau obligatoire en entreprise

Mis à jour le 04/07/2017

Le report à nouveau est une décision prise par les associés/actionnaires d’une société lors de l’assemblée générale annuelle ordinaire d’approbation des comptes. Le report à nouveau consiste à ne pas distribuer le bénéfice sous forme de dividende, ni à l’affecter en réserve, mais à reporter la décision de son affectation à une assemblée générale ultérieure. Un report à nouveau peut être positif ou négatif selon la situation financière de l’entreprise (réalisation d’un bénéfice ou d’une perte). L’écriture comptable d’un report à nouveau créditeur (positif) consiste à débiter le compte 120 (résultat de l’exercice) et à créditer le compte 110 (report à nouveau solde créditeur). L’écriture comptable d’un report à nouveau débiteur (négatif) consiste à débiter le compte 119 (report à nouveau débiteur) et à créditer le compte 129 (résultat de l’exercice – perte).


L-Expert-Comptable.com Confiez-nous votre compta pour 99€ ht / mois, tout compris ! Je me lance

Le report à nouveau : définition

À la clôture de l’exercice comptable d’une société, l’assemblée des associés ou la collectivité des actionnaires dispose d’un délai de 6 mois pour tenir l’Assemblée Générale Ordinaire Annuelle (AGOA).

C’est à cette occasion que les associés/actionnaires approuvent les comptes annuels et décident de l’affectation du résultat de l’entreprise, c’est à dire le traitement donné aux bénéfices ou aux pertes générés au terme de l’exercice comptable.

Les bénéfices peuvent :

  • être distribués aux associés/actionnaires sous forme de dividende,
  • ou être affectés en réserve (réserve légale ou réserve facultative).
  • Les associés ou actionnaires peuvent également décider de ne pas affecter directement une partie des bénéfices, reportant cette décision à une assemblée générale ultérieure : il s’agit du Report à Nouveau (RAN)

Dit autrement, le report à nouveau correspond à une fraction du résultat, mis en attente d’affectation. 

Le report à nouveau est-il obligatoire ?

L’affection des bénéfices ou des pertes en report à nouveau est facultative. Certaines dispositions statutaires peuvent cependant prévoir l’affectation de réserves supplémentaires.

Un report à nouveau négatif ou positif

Le report à nouveau peut être positif ou négatif, selon la situation financière préalable de l’entreprise, c’est-à-dire la réalisation de bénéfices ou de pertes. 

En pratique, deux cas de figure sont possibles : 

  • Si le report à nouveau est créditeur, le bénéfice antérieur non affecté est porté aux réserves et non distribué (surplus)
  • Si le report à nouveau est débiteur, la perte antérieure est transférée en report à nouveau

Les avantages du report à nouveau

L’affectation d’une partie des bénéfices en report à nouveau possède deux avantages majeurs.

Le report à nouveau peut être réutilisé l’année suivante, ou bien reporté à nouveau, et ce pendant une période de dix années. Il peut alors être utilisé pour anticiper une perte nette éventuelle au cours d’un prochain exercice. Il constitue à ce titre une réserve utile qui permet à l’entreprise de se prémunir contre un exercice difficile lié à des difficultés passagères.

En second avantage, le report à nouveau permet à l’entreprise d’augmenter son actif sans pour autant accroître son endettement. Les résultats non distribués augmentent la valeur de l’entreprise. Le report à nouveau indique ici si l’entreprise a enregistré des pertes durant les années antérieures et met l’accent sur sa politique d’investissement (capacité à s’autofinancer).

Un report à nouveau créditeur reflète généralement une politique financière saine, appréciée des partenaires financiers.

Les inconvénients du report à nouveau 

Les résultats de l’entreprise doivent lui permettre de se développer conformément à son objet social.

Dans ce contexte, si la priorité n’est pas de satisfaire aux besoins des associés/actionnaires, mais de réaliser son objet social, le report à nouveau (non-distribution du résultat) risque de mécontenter les minoritaires.

Écriture comptable du report à nouveau

Cas du report à nouveau créditeur (positif) :

Le report à nouveau positif correspond au bénéfice de l’année antérieure (ou des années antérieures) non distribué et non mis en réserve.

Il convient :

  • de débiter le compte 120 « Résultat de l’exercice (Bénéfice) »,
  • et de créditer le compte 110 « Report à nouveau solde créditeur ».

Un éventuel report à nouveau débiteur concernant l’année précédente doit être soldé.

Cas du report à nouveau débiteur (négatif) :

Si l’entreprise réalise des pertes, le montant du report à nouveau sera négatif et la perte de l’exercice est enregistrée en report à nouveau débiteur.

Il convient :

  • de débiter le compte 119 « Report à nouveau débiteur »,
  • et de créditer en contrepartie le compte 129 « Résultat de l’exercice (Perte) ».

Le report à nouveau est un poste comptable qui se retrouve au passif du bilan, dans les capitaux propres de l’entreprise.

Confiez-nous votre comptabilité pour 80€ / mois  Une offre 100% en ligne & sans engagement. Nos équipes s’occupent de tout pour  vous !   Je me lance

à propos

Cet article a été rédigé par le cabinet d'expertise comptable en ligne L-Expert-comptable.com. Notre spécialité : aider les entrepreneurs à se lancer et leur épargner la corvée d'une comptabilité.

Nos petits plus : des outils innovants, des tarifs bienveillants, des sourires constamment.

En savoir +

Note moyenne pour cet article : (2 votes)
Donnez une note à cet article : 
Your rating: Aucun(e)
5
Moyenne: 5 (2 votes)
JE ME LANCE JE M'INSCRIS !