La croissance organique ou interne, définition et spécificités

Mis à jour le 23/11/22
Sommaire

    La croissance organique communément appelée croissance interne résulte du développement de l’activité de l’entreprise par ses propres moyens. La croissance externe, quant à elle, consiste à racheter des sociétés concurrentes ou à mener une politique d’expansion à l’international. 
    Observons ce que la mise en place d’une stratégie de développement “naturel” de l’entreprise implique. 

    Définition de la croissance organique

    La croissance organique dite croissance interne a pour effet l'accroissement des moyens de production, de distribution, de recherche créés grâce aux ressources internes (ressources humaines, financières, techniques,...) de l'entreprise. En bref, la croissance organique repose sur une stratégie d’auto-développement quantifiable par l’augmentation de la clientèle, et/ou par une hausse du panier d’achat moyen de chaque client.

    Les avantages de la croissance interne

    Miser sur une stratégie de croissance organique présente de nombreux avantages pour l’entreprise qu’il convient de comparer avec ceux de la croissance externe. 
    Plus stable et moins complexe, la croissance interne est peu risquée à court terme car elle demande en général moins d’investissements. Sur le long terme, ces investissements permettent de continuer à générer des bénéfices car ils s’orientent plus durablement sur les fondements de l’entreprise. 
    La croissance organique est aussi moins exigeante en adaptabilité de la part des effectifs qui n’ont à affronter qu’une éventuelle évolution de l’activité et non pas un changement primordial (expansion géographique, nouveaux métiers, nouvelle filiale,…).
    De plus, il s’agit d’un excellent levier pour stimuler et réunir les équipes autour de nouveaux challenges tout en offrant de nouvelles perspectives professionnelles. La croissance organique permet ainsi de motiver et de créer une véritable cohésion. 
    La croissance organique est également progressive et donne lieu à un auto-financement de projets tiers si et seulement si les ressources financières le permettent. 
    Enfin, l’entreprise conserve son indépendance à l’égard d’éventuels investisseurs (particulièrement pour la phase R&D) et d’établissements de crédit. La croissance organique est une solution beaucoup plus maîtrisable car la gestion du processus et les outils utilisés sont censés être maîtrisés par les décideurs. En outre, le marché et les fournisseurs potentiellement nécessaires au bon déroulement de la stratégie ne sont plus à démarcher. 

    Les inconvénients de la croissance organique

    Dans un environnement instable, ce concept de développement endogène est à mesurer car la croissance organique à ses limites.
    La croissance organique est un processus long où il est difficile d’obtenir des résultats à court terme sans acquérir une entreprise possédant déjà les ressources recherchées (cf. croissance externe). De plus, aucune certitude que le plan d’action mis en place fonctionne. 
    Ainsi, Il est difficile pour l’entreprise de solliciter des financements pour des projets de développement interne à court/moyen terme. 
    Outre cela, la croissance organique renforce une stratégie de spécialisation forte pouvant mettre l’entreprise en difficulté notamment si le marché évolue. 
    Enfin, dans certains marchés, la taille des entreprises constitue un facteur clé de succès, les acteurs ne peuvent se limiter à de la croissance organique. Ils doivent ainsi s’appuyer sur une stratégie de croissance externe.

    Les différentes actions de croissance

    Ce mode de croissance se traduit par différents types d’actions :
    -    le développement matériel et logistique dans l’optique d’investir dans un nouveau parc de machines ou dans l’agrandissement d’infrastructures.

    -    l’élargissement de l’offre de produits et/ou de services provenant de nouvelles gammes proposées par les fournisseurs, ou issus d’un projet en R&D (recherche et développement) mené par l’entreprise.

    -    l’accroissement du champ d’action sur les marchés, le développement d’une stratégie de rayonnement à l’international ou encore la mise en place d’une boutique en ligne sur Internet (e-commerce).
    -    en interne, l'acquisition de nouvelles compétences grâce à la formation dédiée aux collaborateurs, l'achat de locaux plus spacieux, la mise en place d'un nouveau réseau de distribution, etc.

    Autant de projets que toute entreprise conduit dans le cadre de son développement pour créer de la valeur. Généralement, l’évolution rapide du chiffre d'affaires est favorisé par l’acquisition de structures existantes (croissance externe). Cependant, force est de constater que le plan stratégique contiendra toujours des actions menées en interne. 
    Seuls l'arbitrage et les moyens mis en oeuvre qualifient la stratégie de croissance qu’elle soit interne ou externe.

    Image
    jeanne-mulot-expert-comptable

    Jeanne MULOT

    Accompagne les freelances à créer leur société chez L-Expert-Comptable.com

    Besoin de réponses, d'être rassuré ou encore d'avoir une partenaire comptable de choc? C'est bien Jeanne la grande gagnante!