Ouvrir une auberge de jeunesse - Démarches & Informations

Mis à jour le 19/02/2018

L’organisation mondiale du tourisme envisage 300 millions de jeunes voyageurs entre 15 et 30 ans dans le monde d’ici 2020 ! Le secteur des auberges de jeunesse reprend des couleurs, notamment avec l’arrivée des « hostels », lieux d’hébergement pour les jeunes, mi-hôtels, mi-auberges de jeunesse indépendantes qui proposent des services annexes comme des bars, la diffusion d’évènements sportifs, etc. Monter une auberge de jeunesse nécessite donc une étude de marché approfondie et la réalisation d’un business plan permettant de visualiser vos objectifs de chiffre d’affaires et le nombre de lits à remplir pour rentabiliser votre affaire. Pour créer une auberge de jeunesse, vous devrez également obtenir des agréments auprès du Ministère de la Jeunesse et des Sports et du Ministère de l’Éducation Nationale pour l’accueil des scolaires. Il existe également la Fédération Unie des Auberges de Jeunesse (FUAJ) et la Ligue Française des Auberges de Jeunesse (LFAJ) pour les auberges de jeunesse associatives porteuses de valeurs humanistes et éducatives.


Notes: 5 (3 votes)
Donnez une note à cet article : 
Your rating: Aucun(e)
4.666665
Moyenne: 4.7 (3 votes)

Monter une auberge de jeunesse : quelques données clés

Les auberges de jeunesse sont généralement des lieux d’hébergement économiques gérés par des associations à but non lucratif. Elles sont affiliées au réseau « Fédération Unie des Auberges de Jeunesse (FUAJ) » ou au réseau « Ligue Française des Auberges de Jeunesse (LFAJ) » et porteuses de valeurs humanistes et éducatives. Mais de plus en plus de structures indépendantes et commerciales viennent bouleverser le secteur en proposant des concepts d’hébergement à mi-chemin entre l’hôtel et l’auberge de jeunesse - des « hostels » comme on les appelle - qui proposent tant des dortoirs que des chambres privées pour des tarifs allant de 30 à 100 euros la nuit selon la chambre et le nombre de lits ; qui proposent aussi des événements tout spécialement dédiés aux jeunes voyageurs, comme des bars et des soirées, la retranscription des événements sportifs, le WiFi gratuit... Ainsi, avant d’ouvrir votre auberge de jeunesse, vous devrez mener une étude de marché détaillée. Elle vous permettra de découvrir ce secteur d’activité qui s’apprête à accueillir près de 300 millions de jeunes voyageurs entre 15 et 30 ans dans le monde d’ici 2020 (source Organisation mondiale du Tourisme), en plein bouleversement face aux changements de modes de consommation des voyages par les jeunes globe-trotters. Vous devrez évidemment valider l’opportunité de monter une auberge de jeunesse dans la zone géographique que vous visez (profil de la clientèle, concurrents présents...).

Démarrer une auberge de jeunesse : gare aux investissements

Les apports liés à la création d’une auberge de jeunesse peuvent être conséquents : des frais d’aménagement des chambres, de la literie aux permis de construire en passant par les assurances... Les professionnels du secteur misent entre 12 500 et 25 000 euros uniquement pour les frais d’aménagement d’une petite auberge de jeunesse, sans services ni décoration complémentaires. Comptez au moins 60 000 euros d’investissement de départ global en considérant des coûts tels que l’installation de coffres forts dans les chambres, des extincteurs, les ordinateurs et accès à Internet, les serviettes, micro-ondes, fours, vaisselles de cuisine, télévisions, bibliothèque, baby-foot ou salle de jeu... Tout dépend du niveau de qualité et de service que vous visez !
Bien évidemment, il est indispensable de réaliser un business plan de votre projet de création d’une auberge de jeunesse afin de valider sa renstabilité économique et de visualiser le minimum de chiffre d’affaires (et donc de lits à installer et à remplir) pour couvrir vos charges et vous rémunérer ; d’autant que les tarifs pratiqués en auberge doivent être relativement bas pour attirer une clientèle de jeunes voyageurs du monde.

Comment créer une auberge de jeunesse : réglementation et formalités

La réglementation en vigueur pour ouvrir une auberge de jeunesse est celle relative aux établissements recevant du public, mais compte tenu de son âge, les auberges de jeunesse doivent disposer d’un double agrément :

  • l’agrément relatif à l’accueil des jeunes décerné par le Ministère de la Jeunesse et des Sports
  • l’agrément relatif à l’accueil de scolaires, décerné par le Ministère de l’Éducation Nationale
  • Lorsque l’auberge de jeunesse est également organisatrice de séjours, elle devra détenir l’agrément Tourisme.
  • Notez que lorsque l’auberge de jeunesse est affiliée au FUAJ ou au LFAJ, les touristes qui y passent la nuit doivent détenir une carte d’adhérent.

Ouvrir une auberge de jeunesse : les formalités de création d’entreprise

L’ouverture d’une auberge de jeunesse est une activité commerciale. Vous devrez immatriculer votre activité au Centre de Formalité des Entreprises (CFE) de la Chambre de Commerce et d’Industrie (CCI). Au vu des investissements conséquents que nécessite la création d’une auberge de jeunesse, il vous sera recommandé de créer votre structure sous la forme juridique d’une société (EURL / SARL, SASU / SAS). Vous devrez à ce titre :

  • rédiger et signer vos statuts constitutifs de société
  • publier un avis de constitution dans une Journal d’Annonces Légales (JAL)

Le coût des formalités de création d’une société est d’environ 200 euros.

 

New call-to-action